Bébé s’amuse !

Si le JEU est sans aucun doute l’une des plus belles écoles de la vie, à chaque âge correspond ses codes. Et mieux vaut ici ne pas brûler les étapes, au risque de laisser votre petit bout les bras ballants et la moue pantoise sur un jeu qu’il est trop jeune pour comprendre. SUIVEZ LE GUIDE.

De 1 à 4 mois

A cet âge là, Bébé est particulièrement sensible aux sons environnants et au jeu des couleurs. Très vite, il sera tenté d’attra­per ce joli hochet multi¬colore que vous balancez gaiement au dessus de sa bouille et qui stimule particulièrement bien sa vi­vacité. De 1 à 4 mois, un jouet doit avant tout être un doux moyen de partir à la découverte du monde qui entoure votre enfant, un monde chatoyant et peuplé de mille et une berceuses. Pour éveiller cha­cun de ses sens, le mobile musical semble être le parfait cadeau à lui offrir. Celui-ci lui permettra non seulement de l’émerveiller par ses formes toutes plus étonnantes les unes que les autres et ses couleurs vives, mais aussi de le familiariser avec diverses mélodies qui pourront par la suite l’apai­ser et l’aider à s’endormir. Avec cet objet indispensable, Bébé commencera à avoir des gestes réflexes, des bras et des jambes, pour tenter d’approcher cette chose si mystérieuse tant convoitée. Pour l’aider à apprivoiser le sens du toucher, optez pour des livres en tissus de différentes ma­tières ou dotés des petits cris d’animaux par exemple. Enfin, n’oubliez pas qu’à cet âge là votre bout de chou sera parti­culièrement absorbé par le choix de son doudou, ce qui devrait déjà l’occuper un bon moment…

De 4 à 8 mois

Bébé est en pleine évolution et seule la découverte de son environnement proche semble le stimuler. Il commen­cera à attraper les différents objets que vous mettrez à sa disposition, les portera à la bouche en faisant une moue plus ou moins boudeuse et saura même s’asseoir et se retourner C’est dire le champ de pos­sibilités qui s’offre à lui ! Aussi, adaptez votre choix à la métamorphose de votre poupon en lui proposant des jeux éduca­tifs à la fois amusants et pédagogiques. Les tapis d’éveil semblent être le compromis idéal, sur lequel votre joyeuse fripouille pourra évoluer comme bon lui semble et se concentrer sur les activités qui l’at­tirent le plus. Un portique est également recommandé à cette période, celui-ci permettant à votre enfant d’assimiler de nouveaux mouvements corporels. L’ap­parition de ces nouveaux jouets ne doit pas pour autant évincer ceux qu’il aimait tant au cours des premiers mois de sa vie. On poursuit donc sur notre bonne lancée en continuant l’éveil musical de nos bouts de chou, avec des peluches musicales et chantantes par exemple ou encore la fa­meuse boîte à musique que chaque enfant rêverait de posséder sur sa commode. Si votre bambin est particulièrement habile de la mâchoire, vous pouvez également introduire dans son parc de jeux de petits jouets mous en caoutchouc par exemple, qu’il peut porter à la bouche comme bon lui semble ! .

De 8 à 12 mois

Bébé grandit et ses jouets aussi ! Si ce n’est pas déjà le cas il saura bientôt se tenir de­bout en s’aidant du mobilier environnant et adorera attraper tous les objets qui s’of­friront à sa portée. Pour étancher sa soif de nouveautés, proposez-lui des petits livres d’images cartonnés dont il aimera tourner et mordiller les pages. Si la mu­sique par le biais de jeux sonores adaptés reste au centre de son attention, les rois du 8 à 12 mois sont sans conteste les jeux de construction avec des cubes ! Mélan­ger, empiler, faire tomber : votre tout-petit sera dingue de cette multitude de possi­bilités qui s’offrent à lui ! Pour l’aider à l’apprentissage de la marche, vous pouvez aussi lui proposer un trotteur à roulettes, avec lequel il prendra confiance en ses premiers pas.

A cet âge là, votre bambin sera aussi très sensible au moment du bain et à la dé­couverte des joies de l’eau. Aussi, n’hési­tez pas à lui offrir des jeux aquatiques qui parlent et qui font de la musique ou en­core d’autres qui font des bulles enchan­tées. Les traditionnels « objets flottants » identifiés comme les bateaux et canards en plastique seront aussi de rigueur, tout comme les petits joujoux que l’on presse délicieusement pour asperger papa et ma­man…

De 1 an à 2 ans

Dans une phase plus « manuelle » qu’in­tellectuelle, Bébé part à la conquête de la marche. Il est grand temps de lui offrir un engin sur lequel il pourra grimper à loisir. Vous pouvez aussi opter pour les fameux jouets à tirer ou à suivre comme des pe­tits chiens rigolos par exemple. Pour sti­muler son éveil, proposez-lui également des puzzles en bois simples à réaliser (aux oubliettes les 500 pièces, 5 ou 6 suffisent amplement) et de nouveaux livres pour le familiariser avec le vocabulaire. Les ima­giers sont donc les bienvenus, lorsque confortablement installés sur votre cana­pé vous lui ferez répéter des mots, pour le plus grand plaisir de ce petit clown qui sera si fier de vous imiter ! Il est grand temps d’introduire par ailleurs les jeux éducatifs avec lesquels il pourra faire la rencontre des formes, des chiffres et des lettres de l’alphabet tout en persévérant côté musique avec laquelle il raffolera se trémous-ser. Pour lui permettre d’appré­hender l’hygiène d’une manière ludique et pédagogique, optez aussi pour des poupées qui font pipi ou qui coulent du nez et profitez-en pour lui apprendre les bons gestes ! Avec un fort potentiel de mimétisme, vous serez alors étonnés de voir à quelle vitesse votre petit bout peut évoluer…

A partir de 2 ans

C’est ici que les choses deviennent réelle­ment amusantes pour vous comme pour Bébé. De plus en plus agile avec ses pe­tites menottes, vous pourrez lui proposer des jeux de gommettes ou de découpage à l’aide d’un matériel adapté. Vous décou­vrirez également ensemble les premières joies de la pâte à modeler, des pastels et de la peinture à l’eau. Ici, laissez libre cours à l’imagination de votre enfant pour qu’il puisse exprimer toute sa créativité et vous surprendre par ses réalisations ! Coup de coeur pour le fameux tableau noir et ses craies, avec lesquelles il se hâtera de gri­bouiller. Tiens, et si on commençait à ap­prendre à former ses premières lettres…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It on Pinterest