Genève en famille !

Et si on partait faire un petit tour du côté de la belle suissesse pour découvrir tous les trésors d’une capitale intemporelle et audacieuse ? Genève en famille, c’est parti !

Après un petit détour en amoureux dans la belle Bordeaux, notre envie de partir en vadrouille avec notre loulou a été plus forte que nous. A quelques encablures de chez nous, malgré un tarif de vignette qui reste légèrement en travers de la gorge, Genève nous a accueillis pour un petit week-end haut en couleurs et en découvertes.

Côté logement

En Suisse, on a envie de dormir Suisse. En tous cas tel qu’on imagine ce pays chantant, montagnard et plein de Saint-Bernard. L’idée d’atterrir dans un hôtel au design froid et peu charmant ne nous tentait guère. On a alors fouillé, pas très longtemps pour tout vous dire, puisque cet établissement pour le moins original, est facilement repérable parmi les autres. L’Edelweiss, c’est un véritable petit bijou du genre, qui nous transporte en deux temps trois mouvements dans la Suisse chaleureuse et boisée dont on rêvait. A quelques pas du Lac Léman, du fameux Jet d’Eau et du centre-ville, cet hôtel intimiste et convivial est à lui seul un enchantement. A peine entrés, nous voilà transportés dans un chalet typique et chaleureux. Le bois et les joyeux toutous des montagnes sont partout, et l’ensemble est d’une harmonie parfaite. Si le personnel est à l’image de son établissement, accueillant et aux petits soins, on aime aussi l’ambiance feutrée des chambres familiales, très bien conçues pour accueillir des bambins. Une pépite qui tranche avec la modernité de la ville, et ça fait du bien !

Côté boustifaille

A Genève, clairement, il y a manger parce que c’est une nécessité et se faire plaisir. Clairement, nous avons plusieurs fois mangé par nécessité tant le coût de la vie est exorbitant. 30 euros pour trois sandwiches, ça fait un peu mal, et la moindre petite bicoque sans prétention affiche des menus à des prix prohibitifs… Pour nous Français, précisons-le ! C’est un fait, nous n’allons pas en Suisse pour faire des économies. Et si d’aventure on se laisse tenter par un petit resto (mention spéciale pour le Spaghetti Factory en plein coeur de la cité !), je peux vous dire qu’on ne laisse pas une miette dans l’assiette tant on y laisse une paie. Parfois, c’est très bon et on ne regrette pas. D’autres, c’est surfait et là, le hamburger à 20 euros reste en travers de l’estomac…

Toutefois, un passage incontournable à Genève côté restauration, qui ne nous a pas demandé de gros efforts. Et oui, le resto de l’hôtel Edelweiss est tout simplement divin ! OK, ce n’est pas donné. Mais déguster une raclette ou une fondue typiquement suisse au son d’un duo de musiciens qui mettent une ambiance de folie dans la salle, ça n’a pas de prix. Un vrai dîner-spectacle comme on les aime en famille et dont les petits raffolent ! Surtout avec un menu spécifiquement étudié pour eux, pas trop cher pour la ville, et qui comprend son petit lot de gourmandises et de surprises. Oui, on a aimé, sans doute le plus chouette moment de notre escapade…

Côté loisirs

Comme dans toutes les grandes villes, Genève réserve son petit lot d’activités ludiques et parfois même insolites. On a aimé déambuler sur les quais du Lac Léman et prendre la pose près de l’impressionnant Jet d’Eau qui fait toute la réputation de la ville. Un cliché près de l’Horloge fleurie, et hop, nous voilà partis à la découverte du centre de la cité. Des boutiques de luxes, des joailliers, des horlogers… Et encore des horlogers ! Bien que la ville propose une petite virée éclectique et hors du temps, les montres sont nichées partout ! Pour le plus grand plaisir de notre bambin d’ailleurs.

On nous avait recommandé la Cathédrale Saint-Pierre. Très impressionnante de l’extérieur. Beaucoup moins à l’intérieur hormis cette petite chapelle très colorée à droite de l’entrée, qui nous a littéralement scotchés. On a aimé cependant visiter les le Site Archéologique de la Cathédrale, qui nous a fait voyager à travers les époques dans les sous-sols du bâtiment. Passionnant. La Maison Tavel et l’Eglise Orthodoxe nous ont beaucoup plu également.

Notre fils étant accro aux musées, on s’est laissés tenter par le Muséum d’Histoire Naturelle. Et quelle belle surprise ! Non seulement l’entrée est gratuite, ce qui est plutôt chouette dans cette ville, mais la visite a été des plus surprenantes, complètes, magiques… Tellement d’adjectifs me viennent en tête ! Un véritable paradis pour les enfants qui adorent découvrir toutes les espèces fabuleusement mises en scène ici. A ne manquer sous aucun prétexte.

Côté loisirs toujours, il faut mentionner que la météo n’a pas été très clémente ce week-end la. Difficile alors pour nous de profiter pleinement de tous les fabuleux parcs que cache la cité, au plus grand regret de mon baby. Cela dit, nous avons tout de même bravé la pluie pour partir à la découverte du Jardin Botanique, non loin du Palais des Nations Unis et de la Broken Chair, des spots très prisés pour de beaux clichés. Et là, malgré les gouttes qui tombaient ça et là, la magie du lieu nous a transportés. Le parc est grand, très bien entretenu et aménagé. On y trouve une foultitude de serres, d’espaces ludiques et autres découvertes inattendues. L’espace pour les enfants est aménagé de jeux au top pour les bambins et on y trouve également un manège tout droit sorti de l’imaginaire de Tim Burton. Un régal pour les yeux malgré un hot-dog infame et hors de prix avalé sur le pouce non loin de là. Une très belle visite qui nous a clairement enchantés…

Enfin, nous avons eu le temps de nous glisser dans un tramway (la ville est très bien desservie en transports en commun) pour faire un petit tour du côté de Carouge. Un centre-ville très coloré et ludique qu’on a beaucoup aimé, malgré le court laps de temps où nous y sommes restés !

Côté shopping

Inutile de s’étendre sur le sujet… Car de toute évidence ici, on ne vient pas pour une virée shopping à moins d’avoir un gentil banquier. Ceci étant dit, on a pris plaisir à découvrir le fabuleux magasin de jouets Franz Carl Weber dans le centre-ville, qui était (déjà ?!?) habillé de ses apparats de Noel en octobre dernier. Un véritable paradis pour les enfants, un peu moins pour les parents qui doivent inévitablement passer par la case « Caisse » histoire de ramener un petit souvenir… On a tout de même craqué pour des tablettes de chocolat, de la Suisse naturellement, et un couteau… bah suisse, oui ! Je l’avoue, je suis un brin touriste de base parfois. Mais bon. Se rendre en Suisse sans ramener du chocolat, un couteau… et la fameuse vignette, c’est comme du bon fromage sans pain ! Ça sert à rien !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Merci de votre visite