Pensions alimentaires : la CAF pourra saisir directement les comptes bancaires

300 000 familles en France sont concernées par les impayés de pensions alimentaires.

Des premières mesures avaient été prises en 2017, puis renforcées en 2019. Pour autant, à ce jour, ce sont encore plus de 300 000 familles concernées par les problèmes d’impayés. La pension alimentaire, en moyenne 170 euros par famille, est un sujet sensible qui appelle aujourd’hui le gouvernement à agir davantage. Lorsque l’on sait qu’aujourd’hui en France on dénombre 2.4 millions de familles monoparentales dont 700 000 vivent sous le seuil de pauvreté, il était temps !

« La pension alimentaire ne doit plus être un sujet de préoccupation » a ainsi affirmé ce mardi Olivier Véran, ministre de la Santé et des Solidarités. C’est ainsi que dès aujourd’hui, les caisses d’allocations familiales et la Mutualité sociale agricole mettent en place un nouveau dispositif visant à lutter contre cette injustice. L’Aripa (Agence de recouvrement des impayés de pensions alimentaires) est ainsi renforcée côté moyens puisqu’une enveloppe de 120 millions d’euros annuels ainsi qu’un recrutement massif ont été entérinés.

Concrètement, les parents victimes de défaut de paiement de la part de leurs anciens conjoints pourront dorénavant solliciter l’aide de ces différents organismes. L’Aripa prendra alors le relais puisqu’elle dispose maintenant des moyens juridiques pour récupérer l’argent directement sur le compte bancaire du débiteur, sur le salaire auprès de l’employeur ou encore de piocher dans les prestations sociales.

Un véritable soulagement pour les familles concernées, qui pourront notamment, dès le 1er janvier 2021, demander à leur caisse d’être leur seul et unique intermédiaire pour récupérer l’argent dû chaque mois.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It on Pinterest