États-Unis : des migrantes victimes d’ablations de l’utérus non consenties

Plusieurs ONG ont porté plainte contre le gouvernement américain pour des pratiques épouvantables infligées à des migrantes dans un centre privé en Géorgie.

C’est un centre privé au cœur de la Géorgie aux États-Unis, le centre Irwin, qui est aujourd’hui largement pointé du doigt des ONG mais aussi des médias. A l’origine de cette sombre affaire, une infirmière choquée, qui décide d’alerter les autorités sur ce qui se passe au sein de ce centre de détention. Dawn Wooten affirme alors que de nombreuses hystérectomies non consenties sont pratiquées ici, sur des femmes détenues à la demande de l’ICE, organisme contrôlant l’immigration américaine. Le combat de l’infirmière, rétrogradée après ces accusations, ne fait alors que commencer.

Nombreux sont alors les témoignages de ces femmes hispaniques à affluer, criant haut et fort qu’elles ont été victimes d’ablations de l’utérus non consenties, le médecin du centre les ayant trompées sur le type d’intervention qu’elles devaient subir. Le praticien en question, déjà connu pour plusieurs lourdes erreurs médicales, se livrait-il à des expérimentations ? C’est en tous cas ce qu’affirment de nombreuses ONG qui montent au créneau, rappelant que le centre Irwin avait d’ores et déjà été épinglé pour les horribles conditions de vie qu’ils offraient aux détenues.


Les Etats-Unis ne sont pas à leur premier scandale de ce genre. Plusieurs états américains recensent de sordides histoires de stérilisations forcées, en grande partie sur des étrangères.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It on Pinterest