Prison avec sursis pour cette institutrice dont l’élève est mort en mangeant des crêpes

Les faits remontent à plus de 2 ans. Jahden, 6 ans, a été victime d’un choc anaphylactique après avoir mangé des crêpes à l’école, à l’occasion de Carnaval.

29 mars 2018, Limas, dans le Rhône. Ce jour là, à l’école maternelle, les enfants fêtent Carnaval. Seulement voilà, la liesse entourant cet événement a été de bien courte durée.

Jahden est allergique au lait. Son institutrice est alors au courant, c’est indéniable. Cet enfant scolarisé en grande section de maternelle, également asthmatique, est par ailleurs intégré à un projet d’accueil individualisé en raison de ses problèmes de santé et des consignes très précises ont été remises au personnel de l’école en cas de souci. Pourtant, après avoir défilé comme le veut la tradition, les élèves sont invités à manger des crêpes préparées par les agents de l’établissement le matin même, avec du lait. Jahden décédera quelques heures plus tard à l’hôpital.

L’institutrice est alors mise en cause, puisque c’est elle qui a donné « deux crêpes » à l’enfant. Après deux ans d’investigations, l’audience a révélé hier son verdict. L’institutrice indique alors qu’elle avait été surprise que Jahden réclame lui aussi des crêpes. Que le petit garçon lui a expliqué qu’il en mangeait chez lui. Hors à la maison, Jahden mangeait des crêpes à l’eau, l’enseignante cède.

La maîtresse encourait une peine de trois ans de prison ferme pour son manque de discernement. Elle écope d’une peine de 12 mois de prison avec sursis.

Deux crêpes auront été fatales au petit garçon.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It on Pinterest