Reims : la maman d’un enfant autiste se retranche sur une grue

Las que son message ne soit pas écouté, elle tente une action coup de poing pour tenter d’améliorer les conditions de prise en charge des enfants autistes.

Inutile de se le cacher, les enfants autistes sont loin d’être les mieux lotis de notre système scolaire. Si les témoignages de grogne semblent affluer ces dernières années, la situation semble stagner, malgré moult promesses gouvernementales.

Lassée par ce combat incessant, cette maman de 49 ans d’un enfant autiste a décidé de se faire entendre autrement en employant une méthode tout à fait inédite. C’est ce lundi matin, sur le coup des 5 heures, que Neslihan Beaufort décide de gravir les 55 mètres de l’une des grues de l’un des principaux chantiers de Reims. Fermement décidée de n’en descendre que lorsqu’elle sera écoutée, cette maman courage a bousculé l’opinion publique au travers notamment des réseaux sociaux.

Dotée d’une banderole de plusieurs dizaines de mètres criant un « Autisme Handicap. Stop au mépris » de désespoir, Neslihan n’a pas hésité à mettre sa vie en danger pour le bien-être de son enfant de 8 ans.

Les revendications sont alors défendues par le papa resté au sol. En effet, le couple demande « une personne compétente avec un emploi stable et sécurisé grâce à un salaire décent pour accompagner la scolarité » de leur fils. Comme dans beaucoup de cas, une éducatrice spécialisée s’impose, mais le manque d’effectif et les casse-tête administratifs sont autant de barrières qu’il faut soulever.

Une action qui contraste avec le discours de Sophie Cluzel, secrétaire d’Etat aux Handicapés, qui s’est récemment félicitée de la hausse du nombre d’élèves handicapés accueillis au sein des établissements scolaires.

Un message viral rapidement entendu par les autorités. La maman a retrouvé son fils en milieu de soirée, avec en main une lettre du préfet synonyme d’espoir.

« Je suis descendu de ma grue.Le préfet m’a fait parvenir une convocation pour une réunion avec l’ARS, de la MDPH et de l’éducation nationale à la sous-préfecture de Reims pour objectif de trouver une solution adéquat et satisfaisante à la situation de mon petit Remy.Merci à tous pour vos messages et merci pour votre soutien »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It on Pinterest