Tahiti : un instituteur condamné pour avoir craché et flatulé dans la bouche de ses élèves

Massimo Raveino, enseignant à la retraite de l’école Vaiaha à Faa’a, Tahiti, a été condamné ce mercredi à 4 ans de prison dont deux avec sursis pour avoir infligé de nombreuses violences physiques et psychologiques à ses élèves.

Le premier signalement contre l’homme remonte à 1993, alors qu’un enfant bénéficie de 6 jours d’arrêt pour des ecchymoses. En 2003, un autre témoignage vient semer le doute. Massimo Raveino reçoit alors plusieurs avertissements administratifs pour « faute grave et déni » et se voit muter au sein de l’école Vaiaha à Faa’a, qui deviendra très vite le théâtre de multiples abominations.

Instituteur en classe de CM1, Massimo Raveino a vu des dizaines d’enfants passer. Et autant de petits traumatisés. C’est en 2019, après un nouveau signalement d’un parent d’élève que la grogne monte et que les témoignages affluent de toutes parts, révélant l’atrocité de l’homme. Outre le fait de cracher ou « péter » dans la bouche de ses élèves, Massimo Raveino humiliaient les enfants en les affublant de surnoms ridicules, en les forçant à se mettre à genoux ou encore en leur demandant de se battre entre eux. Il les battait à tour de rôle, leur donnait des coups de pied. Il payait également ses élèves pour qu’ils gardent le silence. Aujourd’hui, on dénombre pas moins de 600 enfants exposés en 27 ans de carrière.

Si Massimo Raveino montre un profil psychologique instable banalisant la violence, il a été aussi rapporté qu’il s’adonnait à diverses escroqueries et autres intimidations du personnel de l’établissement, menaçant ceux qui osaient parler, de les éliminer.

Le tribunal correctionnel de Papeete a rendu son verdict : 4 ans de prison dont deux avec sursis pour ce bourreau d’enfants, qui n’a même pas daigné se présenter à l’audience, prétextant être atteint du coronavirus. De son côté, l’État a condamné l’homme à verser la somme compensatoire de 2 500 € à chacun des enfants maltraités.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It on Pinterest