Une fillette de 6 ans s’urine dessus à cause des règles sanitaires liées au Covid-19

Si selon les autorités sanitaires la pandémie liée au coronavirus s’accélère sur notre territoire, certains témoignages nous laissent toutefois sans voix.

Ceci est un message, un cri d’alerte, de désespoir. Si la progression du nombre de cas positifs au Covid-19 fait en ce moment les choux gras de la presse d’information, certains tentent toutefois d’alerter sur les conséquences de telles restrictions, notamment chez les plus petits. Cette maman d’une petite puce de 6 ans en est l’exemple parfait, tentant d’alerter les autorités avec son témoignage.

Voici la lettre rédigée par cette maman en colère :

Monsieur le premier ministre,
Je vous contacte aujourd’hui suite a un incident que mon enfant de 6 ans a vécu lors de sa première journée de CP, hier à la cantine.
Mon enfant a demandé à plusieurs reprises d’aller au toilettes. On lui a refusé à chaque fois, évoquant les règles sanitaires (interdiction de se lever), jusqu’à ce que il finisse par s’uriner dessus,On la laisser mouillé le temps du repas… Il s’est en plus fait moquer par ses camarades.
Quel traumatisme !
J’en ai informée la mairie de mon village ainsi que l’école. Leurs réponses :Ils manquent de personnels pour nettoyer les toilettes entre chaque enfant, le temps du repas donc il sont obligés de fermer les sanitaires. Comment est il possible, Monsieur le premier ministre, que dans le pays des droits de l’homme,on interdise à un enfant d’aller au toilettes ? À cause d’un virus ou même d’une psychose ! Nous sommes entrain de rendre des personnes en bonne santé malade, à cause de toute ces règles sanitaires. Ce qui c’est passé hier, est pour moi de la maltraitance. Mais je ne suis pas en colère après le personnel de la cantine. Ils respectaient seulement les règles sanitaires d’une société malade. Parfois complètement déconnecté de la réalité. Nous ne sommes pas des robots, nous avons besoins d’aller au toilettes, de respirer, de sourire, de ne pas tout désinfecter et malheureusement parfois d’être malade. Bien sûr, je préfèrais que mes enfants ne soit jamais malades, mais leurs faire vivre toutes ces règles, ce n’est pas une vie ! J’ai un enfant au CP et un autre en petite section, le port du masque (pour le professeur) est complètement inapproprié pour l’apprentissage de la lecture, ou encore pour apprendre les différentes émotions qui nous traversent pour les plus petits.
Je suis inquiète ! Mais pas du virus, il y en a eu en tout temps et il y en aura encore… Soyons un peu humble, sans vouloir tout contrôler. Et respectons notre droit le plus fondamental de vivre ! Respirons, rions et respectons les besoins physiologique de notre corps.
J’espère que mon message, emenera une réflexion de votre part.
Je vous prie d’agréer, Monsieur le ministre, l’expression de mes salutations distinguées.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It on Pinterest