Covid-19 : les femmes trop lentes quand elles font leurs courses

Il faut croire que certains n’ont pas leur langue dans leur poche et ne manquent pas une occasion de se taire.

Selon le maire d’Osaka, Ichiro Matsui, ce sont les hommes qui devraient se charger de remplir le caddie. Selon l’homme à la tête de la troisième plus grande ville japonaise, les femmes seraient « beaucoup trop lentes et hésitent trop au moment de leurs achats » quand elles font leurs courses, ce qui, selon lui toujours, présente un risque plus élevé de contacts rapprochés et donc de propagation du virus.

Largement critiqués dans les médias internationaux, les propos sexistes de l’homme politique japonais nous rappelle toutefois la vision un brin désuète de la culture nippone quant à la position de la femme dans la société, le pays étant classé 121ème sur 153 dans l’indice 2020 des inégalités entre les sexes du Forum économique mondial.

Si l’homme avoue volontiers que son discours puisse paraître rétrograde, il campe toutefois sur ses opinions et estime que si les hommes prenaient davantage le chemin du supermarché, tout le monde s’en porterait mieux. Sans commentaire, la bêtise humaine tout comme le coronavirus semble définitivement ne s’arrêter à aucune frontière.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It on Pinterest