11 mai : le retour à l’école sera non-obligatoire

Le retour à l’école, sans aucun doute LA grande question que se pose tous les parents aujourd’hui.

Depuis l’annonce du ministre de l’Éducation nationale, la grogne monte. En effet, cette semaine, Jean-Michel Blanquer a annoncé qu’une reprise progressive de l’enseignement scolaire, s’étalant sur trois semaines en fonction du niveau de votre enfant, est l’hypothèse la plus probable à ce jour, post-confinement.

Un retour en classes dès le 11 mai ? Nombreux sont les parents et professionnels de l’enseignement à crier au scandale, ne comprenant pas pourquoi les enfants seraient en première ligne au moment du déconfinement. Sur les réseaux sociaux, la polémique enfle et de plus en plus de parents indignés, partagent leur volonté de garder leurs bambins chez eux.

C’est lors d’une réunion entre Emmanuel Macron et les maires à Élysée, que le verdict est tombé : le retour à l’école se fera uniquement sur la base du volontariat. Selon le chef de l’Etat, le retour à l’école sera ainsi « progressif, concerté, adapté aux réalités ». Il ajoute également que la priorité doit être donné aux plus jeunes et aux enfants les plus en difficulté. Le président de la République insiste également que ce retour en classe ne sera pas obligatoire et se basera donc sur la volonté propre à chaque parent.

Rappelons toutefois, que le ministre de l’Éducation a précisé de son côté que si une famille refuse de mettre son enfant en classe, ce sera possible à la condition que celui-ci suive un enseignement à distance rigoureux.

« Un élève ne sera jamais en dehors de l’obligation scolaire » pour Jean-Michel Blanquer. Mais le retour à l’école se fera sur la base du volontariat selon Emmanuel Macron.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It on Pinterest