Elle accouche et ne peut toucher son bébé…

Porteuse du coronavirus, Vanesa Muro, une espagnole de 34 ans, a pu toucher pour la première fois son enfant qu’une dizaine de jours après son accouchement.

Un accouchement dont ils se souviendront certainement à vie. Ce couple de jeune parents résidant à Madrid ont certainement vécu l’une des expériences les plus difficiles dans cette période d’épidémie.

Porteuse du Covid-19 depuis sa 37ème semaine de grossesse, Vanesa Muro doit se résigner à mettre au monde son enfant seule, par césarienne, son conjoint infecté également étant resté à leur domicile. Une situation déjà angoissante à vivre selon les dires de la jeune maman, qui n’était visiblement pas au bout de ses peines.

Oliver voit le jour à Madrid. Un magnifique bébé auquel on fera évidemment passer des tests de dépistage à plusieurs reprises pour s’assurer qu’il n’est pas lui-même positif au coronavirus. Les analyses sont bonnes, aucun symptôme n’apparaît, l’enfant est en parfaite santé.

Mais pour garantir sa sécurité, Vanesa n’a pu toucher son enfant, ni par conséquent l’allaiter. Un choc psychologique intense que le personnel médical tente d’atténuer en proposant à la jeune maman, ainsi qu’au papa éloigné, un envoi régulier et quotidien de vidéos et de photos, pour assurer ce lien si essentiel.

Ce n’est qu’au bout d’une dizaine de jours que la jeune maman a ainsi pu faire connaissance avec son adorable petit Oliver, désormais hors de danger.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It on Pinterest