Supermarchés : peuvent-ils refuser l’accès aux magasins à vos enfants ?

Les témoignages affluent de toutes parts. L’humiliation et la grogne montent. Ces parents célibataires, partout en France, qui se retrouvent interdits de supermarchés parce qu’ils sont accompagnés d’enfants ou de bébés sonnent l’alerte.

« Vos enfants doivent rester à l’extérieur, ils ne doivent pas entrer. » le discours est le même, plus ou moins violent mais toujours aussi mal perçu. « J’avais patienté près de 45 minutes dans la file d’attente dehors et, dans la galerie marchande, un vigile m’a dit que je ne pourrai pas rentrer car nous étions trois », raconte Barbara, maman de trois enfants.

L’histoire se répète ensuite dans le Maine-et-Loire ou encore à Reims, où les témoignages de colère font enfler la polémique. Face à cette indignation persistante, certaines enseignes prétextant en premier lieu qu’il semble impératif de « faire ses courses en solitaire »ont fait machine arrière et ont présenté leurs excuses, tentant de clore le débat.

Aujourd’hui, c’est le Défenseur des droits qui se saisit de l’affaire et précise sur son compte Twitter le mardi 7 avril : « Les magasins d’alimentation ne peuvent interdire leur accès aux personnes accompagnées d’un enfant, ni leur demander de laisser leur enfant à l’entrée du magasin, y compris au niveau des caisses ou à la garde d’un vigile. »  Pratique illégale qui viole l’article 19 de la Convention internationale des droits de l’enfant.

La messe est dite pour les parents célibataires, « les mesures restrictives relatives à la lutte contre la propagation du Covid-19 » ne prévoient d’interdire l’accès des magasins d’alimentation aux enfants. » Bien évidemment, restez prudents et n’emmenez vos enfants aux courses qu’en cas d’impossibilité de les faire garder.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It on Pinterest