Ma boîte à idées…

Les bonnes résolutions de la nouvelle année ? Une jolie utopie qui fait rêver. Pourtant, il suffit d’un brin de bonne volonté et de quelques astuces pour prendre un nouveau départ. Côté économies d’énergies, ça donne quoi ?

Tout commence très simplement. Une prise de conscience. Celle d’un monde qui va mal et d’un environnement qui bat de l’aile. Si nous autres citoyens du monde pensons parfois à tort que seuls les chefs d’état ont le pouvoir de changer les choses, il semblerait au contraire que chacun d’entre nous détienne les clés d’un avenir plus serein. Notre mission en tant que parents ? Tenter de laisser à nos enfants une planète en meilleure santé. Parce qu’il faut vivre et non survivre, quelques petits gestes au quotidien peuvent parfois suffire à inverser la vapeur et à déblayer le droit chemin.

Une nécessité absolue ? Évidemment. Il devient donc urgent de réagir, que ce soit pour préserver l’humanité, mais aussi parce qu’il de notre devoir à tous de bousculer les diktats du fatalisme.

Que ce soit par pure motivation écologique ou pour soulager son budget : au final peu importe tant que les actes suivent. Avec ces quelques lignes, faites le plein d’idées toutes simples, qui vous permettront non seulement d’alléger votre porte-monnaie mais aussi d’agir significativement pour un mieux-être au quotidien…

Côté chauffage

Sans doute l’un des premiers postes de dépense des ménages en France, le chauffage est tout bonnement l’énergie à la fois la plus vorace en matière de pépètes mais aussi la plus émettrice en CO2. Pourtant, il existe des petits « trucs » tout bêtes pour faire baisser la facture, tout en réduisant l’aspect polluant de la chose.

Vous êtes un brin frileux et l’hiver qui fait glagla vous donne envie de faire grimper le thermostat ? Évitez de surchauffer vos intérieurs ! Une température ambiante de 19 à 20 degrés est largement suffisante pour un confort maximal. En bref, plus vous chauffez, plus vous payez et plus vous polluez ! M’enfin, un petit plaid, c’est aussi sympa non ?

De la même façon, si vous partez en week-end ou en vacances, inutile de chauffer vos pénates. Les murs sont plutôt résistants au froid… Pourquoi ne pas investir d’ailleurs dans des thermostats régulateurs de température qui vous permettront d’adapter la chaleur en fonction de la pièce de vie. Bien sûr, les espaces peu fréquentés (quoi que!) comme les buanderies, couloirs et autres WC n’ont pas besoin d’être surchauffés.

« Chérie ! Mes chaussettes sont trempées ! » Réflexe, mettre les socquettes de Monsieur au chaud sur le radiateur. Fatale erreur ! Car avec ce petit geste tout simple, vous réduisez l’efficacité de votre appareil et donc, surconsommez ! On les laisse alors vierges et désencombrés, s’il vous plaît !

Autre astuce, même s’il se fait rare en cette saison, profitez au maximum des pouvoirs réchauffant du soleil !

Une verrière… En voilà une bonne idée ! Enfin, pensez à vérifier régulièrement l’état de vos systèmes de chauffe, qu’il s’agisse de radiateurs traditionnels, de poêles ou de cheminées, cela vous évitera bien des déconvenues au moment de passer à la caisse…

Côté isolation

On y pense pas suffisamment, et pourtant, une bonne isolation est la clé de voûte d’un foyer qui consomme raisonnablement. Cela passe par des petites choses toutes simples et de bonnes habitudes à prendre. Bien sûr, fermez les portes quand vous quittez une pièce. Cela permettra de garder la chaleur accumulée tout au long de la journée. De la même façon, au moment d’aller au dodo, pensez à bien tirer les rideaux, stores et autres volets. Vous réduirez les pertes de chaleur par les fenêtres de 30 à 50%, surtout par temps froid et si vous disposez de simples vitrages.

Autre plan d’action ? Faire la chasse aux courants d’air ! Avec vos loulous, passez en revue chacune des pièces de la maison et traquez la moindre fuite d’air. Dès que vous en trouvez une, hop, on isole ! Soit vous opterez pour des joints synthétiques facilement trouvables en magasins de bricolage, soit vous préférerez allier l’utile au ludique, en craquant pour quelques jolis boudins de portes.

Attention pour autant ! Si votre mission ici est d’éviter toute déperdition d’énergie, il ne pas pour autant oublier d’aérer votre home sweet home ! Soit vous décidez d’investir dans un système de ventilation intégré, soit vous ouvrez quotidiennement et en grand (pensez à couper le chauffage quelques instants) vos fenêtres ! Plutôt logique, non ?

Côté électroménager

Ah… Là ? On pourrait écrire un roman sur le sujet tant notre utilisation des appareils ménagers du quotidien n’est pas adaptée. Et pour cause ! On est bien mal renseignés. Allez, on vous donne quelques astuces bien pensées pour éviter le grand déballage inutile d’énergies.

Saviez-vous tout d’abord qu’en couvrant simplement vos casseroles lorsque vous passez derrière les fourneaux vos aliments cuisent plus vite ? Malin dans nos vies à 100 à l’heure mais pas seulement ! Avec ce geste riquiqui, vous économiserez un max d’énergie ! De la même façon, même si vous êtes une vraie Mamma à l’italienne, inutile de remplie la cocotte à ras-bord pour cuise 300 grammes de pâtes. Apprenez donc à économiser l’eau également, que ce soit au moment de préparer de bons petits plats pour toute votre joyeuse tribu ou quand vous vous attaquez à la terrible pile de vaisselle sale. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, le micro-ondes est beaucoup moins gourmand en matière d’énergie que le four traditionnel… Pour réchauffer, c’est top, et ainsi, vous pouvez déculpabiliser !

Votre frigo lui aussi est l’un des ennemis incontournables de l’environnement ! Et oui ! Pour éviter qu’il ne prenne un peu trop ses aises, nettoyez-le et dégivrez-le régulièrement, laissez toujours refroidir vos restes avant de les placer au réfrigérateur ou au congélo, évitez de le laisser ouvert trop longtemps, même si votre niaf n’arrive pas à se décider sur la le parfum de son yaourt.

La cuisine ? OK. Mais côté nettoyage, ça donne quoi ? Vous avez un lave-vaisselle (la chance !) ? Attendez qu’il soit totalement plein avant de le lancer en mode ECO. Idem pour le linge, on évite le prélavage lorsqu’il n’est pas VRAIMENT nécessaire et on fait tourner sa machine aussi en mode ECO (c’est pas pour rien que la fonction existe) à basse température.

D’une manière plus générale, on ne le répétera jamais assez, pour l’ensemble de vos appareils, évitez le satané mode Veille qui donne la fausse impression de faire des économies d’énergies. Ici, on débranche « épicétout » ! L’astuce ? Une multiprise à interrupteur. Et hop, un petit geste du gros orteil et l’affaire est réglée.

Côté éclairage

Avec la grisaille ambiante et la morosité qui règne de partout, on aurait tendance à vouloir tout allumer chez nous. Réflexe à bannir illico lorsque l’on sait que le gaspillage d’électricité est légion dans toutes les familles ! On sort d’une pièce ? On éteint ! Et c’est aussi (et surtout!) valable pour les enfants. De la même façon, lorsque le soleil daigne montrer son joli minois, accueillez-le avec plaisir en ouvrant en grand vos volets plutôt qu’en actionnant machinalement votre halogène.

Et pour quelques euros, profitez-en pour remettre au goût du jour vos luminaires en achetant quelques ampoules à économie d’énergie… Futé, non ?

Côté eau

Ah l’eau… C’est fou comme on la respecte si peu alors qu’elle est une ressource si menacée. De toute évidence, un bon bain chaud quand il fait froid, ça semble être une option plutôt délicieuse. Et pourtant, rien n’est plus efficace (et moins énergivore!) qu’une douche rapide où l’on va à l’essentiel. Sachez aussi qu’il existe des douchettes économiques qui vous permettront de faire de contrôler votre consommation d’eau chaude et donc d’en limiter la dilapidation excessive.

Quand vous vous brossez les dents, pensez à couper l’eau. Votre tuyauterie n’a pas besoin de faire le grand plongeon et pensez à bouchonner votre évier avant de vous attaquer à la corvée de vaisselle !

Côté transports

Quoi de plus polluant que l’utilisation d’une voiture au quotidien… Si vous en avez la possibilité, adoptez de nouveaux moyens de transports aussi peu polluants qu’agréables comme la marche à pied (pour vos petits trajets), la trottinette ou le vélo. Pour les feuilles de route un peu plus longues, on profite des transports en commun. Bon et si vraiment vous ne pouvez vous passer d’une titine pour vos déplacements, pourquoi ne pas se laisser tenter par le covoiturage ? C’est convivial, pratique et incroyablement économique… Ça donne à réfléchir n’est-ce pas ?

Pour aller plus loin…

Si vos finances vous le permettent, penchez pour un plan de bataille un brin plus ambitieux et faites le tour de vos différentes installations. Peut-être que votre toit nécessite une nouvelle isolation, que vos appareils électroménagers sont un peu obsolètes ou que votre auto est un peu vieillotte… Posez-vous les bonnes questions et faites les choix opportuns afin de glaner quelques centaines d’euros ici et là, tout en faisant du bien à la planète !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Merci de votre visite