Bébés nageurs, Bébés bonheur…ou presque !

Après l’enthousiasme de l’inscription aux « bébés nageurs », vous déchantez car VOTRE BÉBÉ PLEURE quand tous les autres petits participants gazouillent de bonheur ! Ce n’est pas grave. Il existe de nombreuses solutions pour que bébé apprenne à évoluer COMME UN POISSON DANS L’EAU !

Chez le tout-petit, l’eau n’est pas toujours synonyme de plaisir. Bien qu’il vienne de passer ses premiers mois d’existence dans le liquide amniotique, il n’est pas forcément toujours à l’aise dans l’eau. Que ce soit pour des raisons objectives ou non, l’eau peut faire peur. De très nombreux forums sur internet re­latent les expériences et les appels à l’aide de mamans désemparées, dont les petits ne supportent pas l’eau, ni dans le bain, ni de la douche, ni même quelques gouttes sur le visage.

Les bébés dans l’eau

Emmener son bébé aux séances de « bébés nageurs » ne signifie qu’il va apprendre à nager. Cette activité consiste essentiellement à développer son éveil au moyen de l’eau, des jeux et de petits exercices qui sont orga­nisés. Dans ce cadre, l’enfant fait des découvertes sensorielles, des activités motrices en toute sécurité, puisqu’il ne quitte pas les bras de sa maman ou de son papa. Les séances de bébés nageurs sont destinées aux bébés de 4 mois jusqu’à 6 ans. Les activités s’ef­fectuent en groupe avec les parents et un animateur qui montre les exercices à réaliser. Une fois dans l’eau, bébé va se familiariser avec cet élément, jouer, découvrir qu’il peut flotter, se déplacer, aller sous l’eau et prendre confiance en lui. Il évolue différem­ment selon son âge, sa personnalité et son expérience. C’est un excellent moyen pour lui d’aiguiser sa curiosité.

Les séances pour bébés nageurs

La température hors de l’eau doit être à 25°C et l’eau elle-même doit être aux environs de 32°C pour que bébé interagisse dans un élément confor­table. Les séances ne doivent pas excéder 30 minutes, car le tout jeune corps ne sait pas encore se thermo-ré­guler et il pourrait prendre froid. Les séances d’initiation se font en trois étapes principales.

D’abord, votre bébé va réaliser cer­tains mouvements avant d’être plon­gé dans l’eau jusqu’au niveau de la bouche.

Une fois en confiance, il pourra s’al­longer dans l’eau sur un tapis et il pourra être plongé dans l’eau rapide­ment sans être lâché. Le bébé retient sa respiration pour la reprendre hors de l’eau. Dès que l’on sent que l’en­fant est à l’aise, il est lâché petit à petit et il s’éloigne de ses parents progres­sivement.

Avant 5 ou 6 ans, un enfant n’a pas la maîtrise de ses mouvements, par conséquent il ne saura donc pas nager plus tôt qu’un autre. Mais pour un en­fant habitué à cette activité, l’appren­tissage de la natation sera naturelle­ment plus facile.

Découvrez ensemble le plaisir de l’eau

Les activités lors de ces séances sont multiples et très variées : toboggans, frites géantes, tapis, planches, cages à poules, ballons… Tout est conçu pour que bébé se sente bien dans un cadre ludique, souvent très coloré.

Pour faire aimer l’eau à son bébé, il faut être soi-même un bon exemple pour qu’il soit rassuré ; plus vous se­rez décontracté et mieux il se sentira. « Il y a deux sortes de parents, confie un professionnel des bébés nageurs : ceux qui aiment l’eau et qui veulent transmettre ce plaisir à leur enfant et ceux qui n’aiment justement pas cet élément et qui ne veulent pas voir leur enfant hériter de ce handicap. Le personnel encadrant est là pour gérer leur stress et éviter que l’enfant le per­çoive ».

L’idée, c’est de ne rien forcer ni brus­quer, de ne pas lui mettre de pression. Il faut de la douceur et aller progres­sivement avec lui au contact de l’eau, le rassurer lors de cette découverte si importante. Si l’enfant fait un blocage vis-à-vis de l’eau, les jeux permet­tront, entre autres, de contourner plus facilement cet obstacle.

Les astuces

Vous pouvez commencer par vous asseoir au bord de l’eau et vous trem­per les jambes. Laissez bébé observer quelques minutes, puis asseyez-le sur vos jambes et commencez à immer­ger doucement ses propres gam­bettes, tout en lui parlant avec le sourire. Tapotez l’eau avec vos mains : votre bébé fera la même chose et s’habituera à ce nouveau contact. Ras­surez votre petit en permanence par des mots (votre voix aura tendance à l’apaiser) ou des gestes. N’oubliez pas de le féliciter de tous les exploits qu’il est en train d’accomplir.

Vous pouvez aussi allonger vos jambes dans l’eau, assis(e) sur le bordde la piscine, puis asseoir ou allonger bébé sur vos jambes. L’eau sera à ses pieds, puis vous le ferez descendre le long de vos jambes au fur et à mesure, afin que l’eau le couvre progressive­ment, mais sans jamais dépasser ses épaules. Prenez le temps de mettre bébé dans cette position ; faites-le tout en chantant, en tapotant l’eau, c’est votre moment privilégié avec lui.

Autre idée : promenez-vous dans la piscine avec votre petit bien calé dans vos bras ; parlez-lui et pliez vos jambes pour lui mouiller les pieds, les cuisses, le ventre jusqu’aux épaules, au fur et à mesure que vous voyez que ça l’amuse. Vous pouvez aussi faire de petits sauts, tourner sur vous-même… bébé rira aux éclats ! Il sera immergé de manière progressive, contre vous et avec vous : un merveilleux moment de complicité.

Du partage et du plaisir

C’est un moment de plaisir intense et partagé. Pour beaucoup de ma­mans (et de plus en plus de papas), les cours de bébés nageurs sont des instants magiques et fusionnels avec bébé dans les bras. Une parenthèse, loin des agitations du monde, qui ren­force les liens… Cette complicité et ce plaisir, c’est une sensation que bébé ressent lui aussi. Il a, à son tour, toutes les bonnes raisons d’aimer l’eau et les cours de bébés nageurs.

Et quand toute la fratrie est rappro­chée, le cours de bébés nageurs de­vient l’occasion d’un loisir pour toute la famille. C’est un moment de pur plaisir, qui tisse et renforce les liens entre chacun de ses membres et crée des souvenirs inoubliables.

Et après la baignade ? Après l’effort : le réconfort ! Prolongez ce moment de plaisir avec un bon goûter : un biberon ou des biscuits, compote et jus de fruits. Il est également très im­portant de bien rincer votre enfant et de le sécher soigneusement. Vous pouvez, pour finir, détendre ses petits muscles enfin au repos et hydrater sa peau avec une huile de massage pour bébé.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Merci de votre visite