Un bébé à 18 ans ?

« Je pense que ce n’est pas à nous d’en juger… Chacune possède ses propres expériences, ses propres envies et maturité. Si une jeune femme se sent prête à devenir maman, peu importe son âge si elle est certaine de son choix » Martine

« Pour moi, c’est se gâcher littéralement la jeunesse. On a tout le temps pour avoir des enfants, pourquoi vouloir précipiter les choses ? Selon moi, il est plus judicieux de se construire en tant que femme avant d’avoir envie de devenir maman… » Gaëlle

« Tout dépend de la situation. La grossesse a-t-elle été voulue ou bien est-elle accidentelle. Je pense que cette question est essentielle pour savoir si un bébé si jeune est une bonne idée… » Karine

« Je pense qu’à 18 ans, on n’est pas encore une femme. Je sais, ça paraît vieillot de dire ça, mais quand je vois les générations d’aujourd’hui, je me dis que certaines jeunes filles ne se rendent pas compte de ce que veut dire élever un enfant… » Joëlle

« OK, c’est jeune. Mais regardez un peu vers l’avenir. Quand cette maman aura à peine la trentaine, son enfant sera préadolescent. Et cela doit être formidable d’être en pleine jeunesse en même temps que son bambin ! »
Julie

« Pour moi, c’est trop jeune. Un point c’est tout. Comment vouloir avoir un enfant quand on est soi-même encore… Qu’une enfant ! » Ursula

« Pourquoi toujours vouloir juger les situations des autres. A notre époque, je pense qu’il serait grand temps de laisser chacun gérer sa vie comme il le souhaite ! Et je pense qu’il n’y a pas d’âge pour devenir une bonne maman ! » Sandrine

« Et bien moi, j’ai un tout autre avis. Tout simplement parce que j’ai eu mon premier enfant a 18 ans. Je le voulais, je me sentais assez mature pour ça. Et aujourd’hui, cinq ans après, je ne regrette absolument pas mon choix ! Bien sûr, il y a eu des moments difficiles mais je suis la plus heureuse des mamans ! » Bella

« Ma fille a eu son garçon à tout juste 19 ans. Même si j’ai été la plus heureuse des jeunes grands-mères, j’avoue que ça m’a effrayée. J’avais clairement l’impression que ma puce gâchait sa vie. Aujourd’hui, en voyant quelle mère formidable elle est devenue, je réalise que j’avais faux sur toute la ligne. Elle n’a pas gâché sa vie, elle l’a remplie d’amour ! »
Cathie

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Merci de votre visite