Futures et jeunes mamans : hydratez-vous !

La grossesse et l’allaitement sont des MOMENTS MAGIQUES et très particuliers pour une future maman. Pendant ces périodes, vous devez faire particulièrement attention et être à l’écoute des besoins de votre corps. Cela implique une bonne alimentation et surtout une BONNE HYDRATATION.

L’hydratation pendant la grossesse

L’hydratation, lorsqu’on attend un bébé, est un paramètre à ne pas prendre à la légère et est souvent ignorée. La grossesse implique de nombreux changements physiolo­giques pour permettre au foetus de se développer dont la teneur globale en eau du corps qui va augmenter. Sa­viez-vous que pendant la grossesse, le volume d’eau dans votre organisme augmente de 7 litres, d’où l’impor­tance de bien s’hydrater ? Encore faut-il y penser. Le plus simple est de toujours avoir une petite bouteille d’eau dans son sac pour être certaine de boire régulièrement et en quantité suffisante.

En effet, entre l’augmentation de la masse sanguine, la constitution du liquide amniotique et son renouvelle­ment ainsi que le développement de votre bout’chou, votre corps en de­mande beaucoup. Il est ainsi conseillé de boire entre deux et trois litres d’eau par jour. Une bonne hydratation per­met ainsi d’augmenter la pression artérielle qui trop basse, peut causer des évanouissements. Vers le sixième mois de votre grossesse, votre corps va produire environ 2 litres de sang supplémentaires pour apporter à votre bébé tout ce dont il a besoin : nourriture et oxygène. Par ailleurs, un foetus en plein développement a be­soin d’un fort apport en calcium et en magnésium qui vont croître jusqu’à la naissance. Ces apports en calcium et en magnésium, vous les retrouvez dans l’eau notamment.

En plus d’être essentiel au foetus, boire beaucoup d’eau vous rendra la vie plus facile pendant la grossesse.

Bien s’hydrater permet de prévenir les infections urinaires. Pendant la grossesse, le foetus vient presser la vessie, qui d’une part va vous donner envie d’aller aux toilettes toutes les 5 minutes, surtout au seuil bien avancé de votre grossesse, mais aussi d’autre part altérer les canaux. Conséquence : les bactéries ne sont plus aussi bien évacuées qu’en temps normal, d’où le risque accru d’être victime d’une in­fection urinaire. Et vous comme moi savons combien cette affection est désagréable ! Alors autant limiter les risques en buvant suffisamment.

De plus, boire beaucoup peut vous éviter les nausées. Les nausées sont un appel à l’hydratation. Votre corps vous réclame de l’eau pour vous et votre enfant. D’où les nausées mati­nales car vous ne buvez pas pendant la nuit, ou du moins peu. Alors n’hési­tez pas à boire beaucoup avant d’aller dormir et pensez à laisser une bou­teille d’eau au pied de votre lit.

Une mauvaise hydratation peut égale­ment provoquer de la rétention d’eau et tout ce qu’elle entraîne : gonfle­ment des pieds et des mains. Vous pouvez limiter les dégâts en buvant beaucoup ! En effet, plus vous buvez, plus vous allez évacuer et fini les pe­tons gonflés !

Bien choisir son eau

Bien choisir son eau est aussi un élé­ment important pendant la grossesse car toutes les eaux n’apportent pas les mêmes nutriments. Le plus simple reste dans l’absolu l’eau du robinet ! En effet, elle fait l’objet de multiples contrôles et est la plupart du temps garantie 100% non polluée. Cepen­dant, il est préférable de se renseigner au préalable sur la qualité de l’eau de votre lieu de vie.

L’eau en bouteille est aussi une bonne option, si vous n’êtes pas super fan de l’eau du robinet de part son goût qui n’est pas apprécié de tous. Par ailleurs, certaines marques d’eau peuvent vous aider à compléter des apports en minéraux tels que du magnésium et du calcium. Vous avez ainsi un large choix pour vous hydrater correcte­ment !

Prévenir des vergetures : hydrater son corps

Difficile d’éviter les vergetures pen­dant la grossesse, c’est même im­possible. Cependant, vous pouvez retarder l’échéance et limiter la catas­trophe. S’hydrater permet de rendre la peau plus élastique et plus lisse, donc favorise la souplesse du ventre pen­dant la grossesse.

Équipez-vous alors d’une crème hy­dratante et massez-vous la peau au MINIMUM cinq minutes matin et soir. Vous verrez, vous cicatriserez beaucoup plus vite et vos vergetures seront moins grosses, moins rouges et plus vite estompées. Vous pouvez utiliser de l’huile d’amande douce très bonne pour la peau car elle nourrit en profondeur.

S’hydrater les seins est également important car eux aussi ont subi une croissance exponentielle avec la gros­sesse, ce qui peut laisser des marques plus ou moins importantes. Même principe, masser matin et soir avec une crème hydratante ou une huile végétale.

L’hydratation après la l’accouchement et pendant l’allaitement

Votre petit-bout est arrivé, vous ve­nez de donner la vie. Instant magique. Vous vous apprêtez à consacrer vos prochains mois exclusivement au bien-être de votre bébé. Toutefois, votre bien-être à vous est aussi essentiel, tout particulièrement si vous allaitez. En effet, tout ce que vous mangez parti­cipera à la création du lait maternel, y compris l’eau que vous buvez. Le lait maternel est composé à 85% d’eau, c’est pourquoi il est très important d’apporter une attention particulière à votre consommation quotidienne.

Quelle quantité ?

La quantité de lait produite augmenteau fur et à mesure, en fonction des besoins du bébé, ce qui avoisine les 750 ml par jour les six premiers mois de vie de votre petit loup. Vous de­vez alors compenser les pertes d’eau en buvant. Si vous ne comblez pas ses pertes, vous allez souffrir de déshy­dratation. Car, comme dit précédem­ment, la production de lait répond à la demande de votre enfant, peu importe le taux de votre hydratation. Ainsi, la quantité d’eau à consommer pendant l’allaitement doit augmenter en fonction, soit de 700 ml par jour environ.

Choisir son eau

Il est préférable de choisir une eau contenant le moins de minéraux pos­sible car votre bébé s’hydrate grâce à votre lait. Ainsi, boire une eau trop lourde et trop riche en minéraux n’est pas conseillé car cela ne correspond pas aux besoins de votre petit bout. Sachez que l’eau représente 90% du poids corporel de votre bébé. Durant les premières semaines, vous allez res­sentir le besoin de boire. Cependant, cette sensation va s’estomper au fur et à mesure. Il faut donc penser à boire régulièrement.

Hydrater son corps

Il en va de même après l’accouche­ment. La peau de votre ventre est distendue et il faut raffermir tout ça ! Armez-vous alors d’une crème raffer­missante. Mais attention aux femmes qui allaitent, vous ne pouvez pas utili­ser n’importe quelle crème. Il faut que cette dernière soit compatible avec l’allaitement. Néanmoins, il faut sa­voir que votre lait maternel est un très bon agent hydratant pour votre poi­trine. Ainsi, pensez à faire couler un peu de lait après la tétée sur vos ma­melons et massez-vous doucement. Vous verrez, ils seront moins irrités.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Merci de votre visite