Premières découvertes gustatives

La bonne manière

Une diversification alimentaire bien menée doit être faite avec douceur. Le passage du lait exclusif, qu’il soit en poudre ou maternel, à l’introduction d’aliments solides, est une étape délicate qui demande attention et patience. Il faut laisser le temps au tube digestif de Bébé de s’habituer à de nouveaux goûts et de nouvelles textures et surtout ne pas brusquer les choses.

Le bon moment

En règle générale, la diversification alimentaire débute en moyenne aux quatre mois révolus de l’enfant et se poursuit ainsi jusqu’à ses 18 mois. Votre rôle ici, sans aucun doute faire découvrir à Bébé de nouvelles saveurs et surtout, lui donner le plaisir de manger.

Les fruits et légumes

En règle générale, on commence par introduire les fruits en compote et les légumes naturellement acidulés en petites purées fines pour séduire les papilles de nos loulous. La pomme et la carotte se prêtent particulièrement bien au jeu de la diversification et sont la plupart du temps très appréciées de nos petits gloutons.

Petit à petit

Petit à petit, votre petit bout part à la découverte des multiples saveurs qui l’entourent. Chaque nouvel aliment introduit sera une source d’excitation incroyable pour votre enfant. A vous donc de varier progressivement les plaisirs et les textures pour qu’il puisse pleinement satisfaire sa curiosité !

Tout prêts ou faits maison ?

Ici, tout dépend de vos envies et de votre emploi du temps. L’idéal (et surtout le plus réaliste au quotidien) semble toutefois d’alterner les petits plats, purées et compotes faits maison avec des préparations déjà cuisinées. Dans ce dernier cas, privilégiez des petits pots 100% bio à base de fruits et de légumes de saison, histoire d’être sereins quant à ce que mange votre pioupiou !

Et l’odorat dans tout ça

Le goût, c’est une chose, mais éveiller le sens de l’odorat de votre chérubin est tout aussi important. Pourquoi ne pas prendre le réflexe à chaque nouvelle proposition de lui faire sentir ce que vous lui faites découvrir ? Avec sa moue, tantôt réjouie, tantôt boudeuse, vous saurez très vite si cela reflète une réussite ou pas !

La bonne cuillère

Idéalement, choisissez une cuillère physiologique qui s’adapte à l’âge et à la morphologie de votre enfant. Même s’il en existe de multiples sortes, toutes plus chouquettes les unes que les autres, au début, essayez de le nourrir avec la même cuillère. Cela lui permettra de s’habituer plus facilement à ce nouveau corps étranger pour un repas plus serein et engageant !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Merci de votre visite