Fais dodo… Jolie future maman !

La grossesse, ce n’est pas de tout repos… Et côté sommeil, entre Bébé qui fait joujou avec notre vessie toute la nuit et nos formes généreuses qui nous empêchent d’adopter LA bonne position, dormir devient un véritable parcours du combattant… Par Johanna du Blog Parents de Jumeaux

C’est précieux le sommeil… Dormir, c’est ce qui nous permet de nous reposer, certes, mais aussi de re­connecter notre esprit avec notre corps et passer ensuite une belle journée. Plusieurs facteurs du quoti­dien peuvent venir altérer la qualité de notre sommeil. Et Ô combien pouvons-nous être irritables et moins patients lorsque nous n’avons pas eu notre compte en terme d’heures de dodo.

Et le sommeil de la femme enceinte, on en parle ? Depuis qu’une adorable crevette pousse dans votre joli bidou, votre sommeil a forcément changé… N’est-ce pas ?

Un constat sans appel

Une fatigue. Une grosse fatigue. Etrange, mais le doute s’installe. Quelques jours de retard, la nouvelle tombe, le test est positif. C’est confir­mé, bébé s’est installé et il est bien dé­cidé à vous pomper toute votre éner­gie pour bien s’accrocher.

Au cours du premier trimestre, ce n’est pas tant votre sommeil de la nuit qui sera altéré mais plutôt une fatigue limite chronique en pleine journée. A ce stade de la grossesse, vous pou­vez encore dormir comme un bébé. Il faudra même vous autoriser des siestes en journée si vous en ressentez le besoin… Tout ce capital sommeil accumulé sera gagné.

Vous avancez dans votre grossesse et bébé dans sa croissance. Au cours du second trimestre : plus de grande fa­tigue la journée ! Vous pouvez même vous payer le luxe de bien dormir la nuit, et même dans la position que vous voulez. Même si bébé prend plus de place, il s’adapte encore à vous.

C’est souvent vers le 5ème mois de grossesse qu’on a du mal à trouver une position confortable pour bien dormir. Bébé grossit et prend de plus en plus de place. Il ne dort pas forcé­ment au même moment que vous et il s’amuse ! Votre utérus, c’est son ter­rain de jeu, son trampoline rien qu’à lui. Alors au moment où vous vous arrêtez de bouger, que tout est calme autour de vous, lui il s’éclate… Insou­ciant de votre besoin de dormir.

Troisième trimestre mon amour !

Si vous avez déjà vécu une grossesse, ce paramètre autrement scientifique ne vous a pas échappé.

Bébé grandit, il appuie sur votre ves­sie ce qui vous donne très – trop – sou­vent envie de faire une pause pipi. Et là, même si vous vous trouvez dans une position la plus optimale possible, vous ne pourrez pas y échapper, il vous faudra vous lever.

Au troisième trimestre, c’est là que tout se gâte. Votre corps de plus en plus volumineux ne vous permet pas de vous positionner comme vous en aviez jusqu’à présent l’habitude. La date de votre accouchement approche peu à peu et l’angoisse possible liée peut provoquer des insomnies.

Vous auriez envie que tout soit déjà prêt pour l’arrivé de bébé, mais mon­ter des meubles vous essouffle alors la nuit, vous y pensez… Encore et en­core.

Tant de paramètres différents d’une femme enceinte à l’autre viennent jouer sur la qualité de votre sommeil. Et les « déjà-mamans » savent qu’il est important de pouvoir dormir avant la naissance, car une fois parents, on parle de grasse matinée lorsqu’on peut se lever le dimanche matin à 8 heures. Les quelques conseils qu’on pourrait donner à une femme enceinte au troi­sième trimestre :

• ne pas trop boire le soir et manger léger

• se coucher dès que la fatigue se fait sentir

• dormir sur le côté gauche

• tenter de laisser ce qui vous tracasse à l’entrée de votre chambre (avez-vous testé l’acuponcture ou la so­phrologie ?)

Et si une maman avait pensé à la qualité de sommeil des femmes enceintes ?

Deux grossesses, deux expériences et des idées plein la tête… c’est ainsi qu’une maman a donné naissance au matelas ECLOSION !

Kézako ? Il s’agit du tout premier matelas permettant à une femme en­ceinte de dormir sur le ventre si elle le souhaite, sans être gênée par son bidon et ça, jusqu’au bout de sa gros­sesse.

Car oui, force est de constater qu’une femme enceinte, dans son troisième trimestre, ne peut pas dormir dans la position qu’elle souhaite. Sur le dos : risque de reflux et poids du ventre gênant.

Sur le côté droit : le poids du ventre appuiera sur la veine cave et pourrait vous amener à faire un malaise. Sur le ventre : avez-vous déjà vu la dextérité d’une tortue sur le dos ?

Dormir sur le ventre pour une femme enceinte, cela relève presque de l’im­possible, sauf avec le matelas ECLO­SION. Deux ans de recherche auront été nécessaire pour mettre au point ce concept innovant. Des échanges avec des professionnels de santé, des fabri­cants de matelas, etc…

Le matelas ECLOSION est unique en son genre dans le sens où il possède un coussin qui se gonfle et dégonfle à volonté grâce à une petite pompe électrique silencieuse. Vous ne gêne­rez même pas votre mari qui pourra dormir à vos coté toute la nuit.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Merci de votre visite