L’anémie

Anémie, késako ?

Grosse fatigue, pâleur du teint ou essouflements : vous êtes certainement en proie à une anémie, soit un manque de fer. Si cette lacune n’aura aucune conséquence sur le développement de votre bébé, elle peut en revanche engendrer une forte fatigue pré et post-accouchement. A surveiller donc de très près !

La cause ?

Au cours de la grossesse, vos besoins journaliers en matière de fer augmentent de 18 à 50 mg en moyenne par jour. En cause, l’augmentation de votre volume sanguin, la formation du placenta et le développement de votre petite crevette.

Comment la détecter ?

Si parfois l’anémie provoque quelques symptômes plus ou moins virulents, il se peut également qu’elle passe complètement inaperçue. Ce sont les différentes prises de sang de la grossesse qui vous permettront de déterminer si oui ou non, vous souffrez d’un manque de fer.

Une alimentation équilibrée

Pour contrecarrer ce manque, prenez d’abord le soin de vous concocter des petits menus à base d’aliments riches en fer. La viande (bien cuite !) et le poisson (jamais cru!) sont ici des alliés indispensables, tout comme les lentilles, les épinards, les fruits secs, le chocolat ou les haricots blancs. Ici, n’hésitez pas à demander conseil auprès de votre médecin pour connaître la liste des aliments à privilégier en cas de carence.

Et l’acide folique dans tout ça ?

Essentiel à la future maman comme au bébé, l’acide folique aide à fixer le fer dans l’organisme et aide à la fabrication des globules blancs et rouges par la moelle osseuse. Pour autant, l’acide folique est très rare dans notre alimentation quotidienne, aussi est-il préférable une nouvelle fois de se pencher sur la question des compléments alimentaires, pour palier à tout risque de carence.

Des compléments alimentaires

Il arrive souvent que malgré une alimentation saine et équilibrée, l’apport en fer ne soit pas suffisant pour répondre aux besoins d’une future maman et de son enfant. Voilà pourquoi la grande majorité des spécialistes préconisent aujourd’hui l’absorption de fer sous forme de compléments alimentaires très tôt dans la grossesse et plus particulièrement au troisième trimestre

Et après ?

Avec la fatigue liée à l’accouchement et à la perte plus ou moins abondante de sang dans les jours qui suivent la mise au monde de votre enfant, les risques d’anémie sont également importants. Même si Bébé est là, ne vous oubliez pas pour autant et veillez à contrôler vos différents apports en fer pour rester en pleine forme !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Merci de votre visite