7 activités pour éveiller Bébé

Qu’il est chou votre petit loup, avec ses grands yeux écarquillés, ses mimines agitées et ses risettes à volonté. Quel que soit son âge, il a SOIF D’APPRENDRE, de comprendre, d’expérimenter. Quelques IDÉES D’ACTIVITÉS pour booster le développement de Bébé…

Jolies berceuses

L’idée : lové pendant neuf mois dans votre joli bidon, Bébé a été naturel­lement bercé tout au long de votre grossesse. Cette sensation de balance­ment, il la connaît bien, et c’est sans aucun doute pour cela qu’elle aura tendance à l’apaiser, le rassurer.

Prenez votre enfant dans vos bras, veillez à ce qu’il soit confortablement installé et procédez à un mouvement lent et régulier de balancier. Pour en­tamer une jolie berceuse, privilégiez un endroit calme et propice à l’endor­missement. Choisissez également une chanson simple à retenir, elle sera un peu comme votre talisman au quo­tidien. En effet, fredonner le même air permettra d’installer un rituel avec votre enfant, notamment au moment du coucher. Plus tard, il aura plaisir à s’en souvenir et à la chanter avec vous ! Évidemment, vous pouvez va­rier les plaisirs, mais une petite chan­son rien qu’à vous, c’est si choupinou !

Les bénéfices : non seulement la berceuse sera d’une aide capitale au moment du coucher, mais elle per­mettra également à la relation parent/enfant de s’ancrer dans un échange doux et privilégié. Bercer un bébé tout contre soi renforce le lien de pa­rentalité et permet au bambin de ga­gner en confiance et en sérénité !

Commando

L’idée : Bébé gagne de plus en plus en motricité. Pourquoi ne pas l’aider à appréhender de nouvelles façons de se mouvoir ? Pour cela, rien de plus simple, il suffit de vous prêter au jeu ! Posez votre bambin à plat ventre sur le sol et allongez-vous, dans la même position, à côté de lui. Avant cela, vous aurez pris soin de disposer un objet susceptible d’attiser sa curiosité (sa peluche préférée, un hochet, une balle d’activités…) hors de sa portée (pas trop loin quand même, hein ?) Avec votre bras, logiquement plus long que le sien, agitez le joujou en question. Vous verrez que très vite, il tentera d’avancer sur le ventre et com­prendra qu’il peut ramper ! Attention pour autant, ne faites pas durer le jeu trop en longueur et permettez-lui ra­pidement de pouvoir attraper l’objet de ses désirs. En le félicitant, il trouve­ra ce petit jeu très attrayant !

Les bénéfices : au tout début, Bébé n’arrivera certainement pas de lui-même à récupérer le jouet placé de­vant lui. Il lui faudra un peu d’entraî­nement. Mais en le récompensant et en le félicitant de ses progrès, il ga­gnera en confiance en lui mais aussi en agilité et en persévérance !

Miroir, mon beau miroir…

L’idée : même s’il n’est pas tout à fait encore en âge de comprendre que le reflet qu’il aperçoit dans un miroir est le sien, cet objet du quotidien est pourtant une véritable source de contentement et d’étonnement pour votre enfant. Si instinctivement il cherchera à voir ce qui se cache DER­RIÈRE le miroir, cette phase là se dissipe normalement assez vite pour laisser place à un truculent jeu d’ob­servation.

A vous donc de lui donner l’exemple en lui montrant tout ce qu’un miroir a de magique ! Postez-vous devant un miroir suffisamment grand pour contenir vos deux silhouettes. Met­tez-vous à sourire, à grimacer, à par­ler ou à imiter des sons exagérément drôles. Vous pouvez aussi remuer les jambes, les bras, faire des mou­vements de bassin. Bref, tout ce qui vous passe par la tête pour stimuler les oeillades pleine de curiosité de votre bambin. Très vite, il aura ten­dance à vous imiter et à réaliser ses propres chorégraphies. Il se pourrait même qu’il entre dans de grandes conversations en mode babillage avec cet étrange personnage prisonnier du miroir…

Les bénéfices : mis à part le fait que vous passerez un formidable mo­ment de complicité avec votre petit bout, les jeux de miroir permettent d’aiguiser la vision de votre enfant. Il apprendra ainsi non seulement à fixer son regard, à observer, mais se plaira très vite aussi à imiter. N’hési­tez pas aussi à le laisser seul devant un miroir (vous n’êtes pas loin bien sûr) et à observer ce qu’il fait. Moment de tendresse et de rires garanti.

On répète ?

L’idée : votre enfant est à un âge où il ne devrait pas tarder, si ce n’est pas déjà le cas, à prononcer ses pre­miers mots. Plutôt chouette comme perspective, n’est-ce pas ? Et si vous l’aidiez alors un peu à travailler son articulation ? Pour stimuler l’appren­tissage du langage de votre loulou et l’aider à développer son vocabulaire, il vous suffit, de temps en temps, de lui dire des mots simples, d’une ou deux syllabes, qu’il a déjà entendu. Une fois ces mots prononcés, incitez-le à les répéter, en accentuant au maximum votre prononciation. N’oubliez pas de le féliciter de ses progrès, cela l’en­couragera à continuer ! Des exemples de mots familiers ? Papa, maman évi­demment… Mais aussi doudou, dada, chat, gâteau, bain…

Les bénéfices : ce petit exercice aura bien des avantages. Non seulement il vous permettra de suivre au plus près l’évolution du langage de votre enfant mais cela favorisera aussi la commu­nication et l’échange entre vous deux. Petit à petit, en ajoutant de nouveaux mots, vous l’aiderez ainsi à enrichir son petit dictionnaire personnel et étancher sa soif d’apprendre !

Déjeuner sur l’herbe…

L’idée : pour aider votre enfant à dé­velopper son imaginaire, quoi de plus sympa que d’élaborer de nouveaux jeux à partir de ses peluches préfé­rées ? Vous avez une dînette sous la main ? C’est parfait ! Et hop, on improvise un petit pique-nique entre copains, avec votre bambin et ses jolis compagnons et on s’investit ! Faites mine de discuter avec Monsieur Ours, de rigoler avec Madame Souris, d’échanger avec Bébé Pingouin, tout en buvant une bonne tasse de thé… Très vite, par mimétisme et enthou­siasme, votre enfant entrera dans la ronde et commencera à s’inven­ter de fabuleuses aventures avec ses peluches favorites !

Les bénéfices : développement de l’imaginaire, certes, mais aussi accom­pagnement à l’autonomie ! En faisant ce type d’activité, vous montrerez à

votre enfant qu’il peut tout à fait jouer (et s’éclater !) même tout seul, avec ses joujoux. Oui, un tout nouveau monde s’offre à lui, sans doute le plus mer­veilleux !

Classique, ma musique !

L’idée : en voilà un joli moment de partage et de mille et une découvertes à l’horizon ! Votre enfant connaît déjà le pouvoir magique de la musique. Au travers des chansons que vous lui fredonnez, des sons qui s’échappent de ses livres préférés, des paroles qui s’envolent du poste de radio dans la voiture… Bref, il est déjà entouré de mélodies dans son quotidien. Mais pourquoi ne pas varier les plaisirs et proposer à votre petit rat de l’opéra en devenir, un plongeon dans l’intensité et toute la beauté de la musique clas­sique ? Que l’on aime ou pas le genre, une chose est sûre, les compositions classiques sont un formidable moyen d’éveiller votre enfant au rythme. Sur fond sonore d’un bon vieil incontour­nable, laissez-vous aller à une danse de ballet, en exagérant vos gestes et mimiques. Très vite, votre pioupiou rejoindra la danse et gagnera en toni­cité et en rythme.

Les bénéfices : développer le sens du rythme, c’est une chose, mais travail­ler l’écoute et l’oreille, c’est aussi très bien ! La musique classique n’est ja­mais ennuyeuse. Elle est tantôt calme, tantôt endiablée et les myriades d’ins­truments qu’elle emploie sont autant de merveilleuses découvertes pour l’ouïe déjà fine de votre bambin.

Au panier !

L’idée : votre bébé grandit et de­vient un véritable petit explorateur en herbe. Il veut sans cesse faire de nou­velles découvertes et peut parfois se lasser très vite de certains joujoux et autres jeux habituels. Il veut du nou­veau, du sympa, du sensationnel. Et si vous transformiez votre bonne vieille panière à linge en panier de basket improvisé ? Bon, ici, on ne vous de­mande pas de toute évidence de faire un lancer un VRAI ballon de basket à votre fripouille, mais plutôt de trou­ver différents projectiles, pour varier les effets. Des petites balles bien sûr, mais aussi des Duplo, des petites paires de chaussettes, des peluches… Tout ce qui vous passe par la main et qui n’est pas dangereux en cas de tir raté. Et c’est parti pour une séquence effrénée de lancer d’objets ! A vous d’encourager votre bambin et de le féliciter le plus souvent possible. Et petit à petit, l’air de rien, reculez de plus en plus votre panier !

Les bénéfices : ce jeu est à la fois très amusant (à cet âge, un enfant adore jeter des choses n’importe où), mais aussi très pédagogique. Il apprend à votre bambin la concentration mais aussi la ténacité pour atteindre ses premiers objectifs de champion. Et qui sait… Peut-être qu’un petit Jordan en culottes courtes va se révéler sous vos yeux ébahis ?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Merci de votre visite