Mon bébé bio

Le BIO n’est pas qu’un phénomène de mode. Parce que c’est un enjeu majeur pour PRESERVER NOTRE PLANETE, le bio doit devenir un mode de vie. Notamment pour VOTRE BEBE, qui vivra dans le monde de demain.

Une maman super bio !

Oups, l’introduction était peut être un poil alarmiste. N’empêche, depuis que je suis maman, je m’inquiète pour l’avenir de ma petite fille. Et je suis convaincue qu’il est urgent de changer notre façon de consommer pour qu’elle vive de la meilleure façon possible. C’est pour cette raison que j’aimerais lui faire prendre conscience des risques environnementaux et l’encourager à la consommation bio. Pour cela, je me fixe un objectif : donner l’exemple et adop­ter la bonne attitude dès sa naissance !

Non seulement le bio me donne le beau rôle de super-maman qui sauve la pla­nète et les bébés pandas, mais en plus c’est vraiment bon pour mon bébé.

Le bio, c’est bon !

Inutile de faire un cours sur les vertus de la nourriture à base de produits bio. Ils sont exempts d’OGM, de pesticides, perturbateurs endocriniens, bref, toutes sortes de saletés aux conséquences né­gatives pour la Terre et pour l’Homme. Ces produits malheureusement com­muns dans l’agriculture nuisent au dé­veloppement du bébé. C’est pourquoi il est d’autant plus important de faire at­tention à son alimentation (encore plus qu’à la nôtre !). De plus, les aliments bio conservent leurs propriétés à la fois nutritionnelle et gustative. Le bio, c’est tout bon pour mes papilles, pour ma santé et pour ma planète !

Où acheter bio ?

Le bio a de beaux jours devant lui. La problématique environnementale est au coeur des préoccupations depuis les années 1980 et, doucement mais sûrement, les choses changent vers une transition écologique. Le mode de consommation bio est mis en avant et devient de plus en plus accessible. Com­ment s’y retrouver sur le marché bio ?

– Les magasins alimentaires bio trouvent désormais leur place dans la plupart des centres-villes. Les enseignes comme Bio Coop, Bio c Bon ou Naturalia se multi­plient comme des petits pains. Elles se diversifient et il est facile de trouver des alternatives bio à tous les produits que vous consommez habituellement.

– Si vous habitez à la campagne, pour­quoi ne pas aller chercher directement vos produits auprès de producteurs lo­caux et biologiques ? Avec les transports en moins, c’est d’autant plus bénéfique pour la planète ! De même, posséder une parcelle de terrain peut permettre de faire pousser son potager. Les pro­duits du jardin ont vraiment une saveur sans pareil ! Idéal pour celles qui ont la main verte et un peu de temps.

– Toutes les grandes surfaces ont leur rayon bio ou présentent des produits certifiés bio. Les labels bio permettent de repérer les produits biologiques au premier coup d’oeil. Il n’existe qu’un seul label officiel qui réponde aux pré­rogatives de l’Union européenne : le label Agriculture Biologique (AB). Mais d’autres labels privés sont fiables ou répondent à des prérogatives particu­lières, à l’instar du label Fairtrade/Max Havelaar qui est spécialisé dans le com­merce équitable.

– De nombreuses petites marques ne sont présentes que sur Internet. N’hé­sitez pas à aller faire un tour sur les sites web et commander. Attention toutefois à bien vous renseigner !

Tout, tout, tout bio !

Attention à ne pas faire de raccourci : le bio ne se réduit pas uniquement à l’alimentation. Les vêtements, les soins, les cosmétiques, les produits d’hygiène peuvent également être biologiques.

Les soins bio. Pourquoi c’est bien ? Parce que nous utilisons les soins de manière quotidienne. Savon, sham­poing et lait hydratants contiennent des produits de synthèse et des agents lavants très agressifs pour la peau. Ils détruisent le film hydrolipidique qui protège l’épiderme des agressions mi­crobiennes. Les produits naturels sont plus adaptés à la peau toute nouvelle du bébé. En plus, ils sentent tellement meilleur ! Le lait, les huiles végétales d’argan, d’olive ou de coco, le beurre de karité, le miel… Perso, ces noms me font saliver. J’ai presque envie de cro­quer mon bébé d’amour tout propre !

Les vêtements bio. Pourquoi c’est bien ? Parce que comme les soins, les vêtements sont portés tous les jours par notre bambin et donc méritent notre plus grande attention. Le textile de syn­thèse est irritant pour la peau fragile des nouveau-nés. Il vaut mieux utiliser des fibres naturelles, comme le coton, la laine ou même le bambou pour moins de rougeurs et plus de confort.

Alors, il suffit d’acheter des vêtements en coton même s’ils ne sont pas bio ? Non. La culture du coton non-bio est l’une des plus consommatrices en pes­ticides et en eau. Le saviez-vous ? La culture du coton consomme 20% du total des pesticides utilisés dans l’agri­culture alors qu’elle ne représente que 3% de la surface agricole. Et nous ne sommes pas sans savoir que les pesti­cides polluent l’air et le sol. Par la suite, les vêtements non-bio sont traités avec des produits chimiques (pour le rendre blanc ou le teindre) qui sont potentiellement toxiques et cancérigènes. Les vêtements bio, eux, respectent la nature, de l’agriculture à la mise en rayon !

Vous pouvez aussi mettre mamie à contribution : elle sera ravie de tricoter pulls et écharpes pour votre poupon. Et même si c’est moche, c’est pas grave : c’est plein d’amour et bébé ne s’en rend pas compte.

La lessive bio. Pourquoi c’est bien ? Autant pousser la logique jusqu’au bout et utiliser une lessive bio pour aller avec les vêtements bio. Tout bio, on vous l’a promis ! La lessive peut paraitre une préoccupation secondaire, mais elle ne l’est pas du tout. En ef­fet les lessives contiennent des tas de produits chimiques inquiétants : alkun sulfonate, acide éthylène-diamine-tétra­cétique… Mmmh ! En voilà des noms qui donnent envie ! ou pas… Ce sont des produits allergènes voire toxiques. De même, les parfums de synthèse contenus dans les lessives sont fabri­qués à partir du pétrole et sont donc également hautement allergènes pour l’Homme. Quant à notre vieille Terre, elle en souffre. Ces produits utilisés entre 5 et 7 fois par semaine et par foyer ne sont pas biodégradables et polluent les eaux. Mieux vaut utiliser une lessive biologique. Elle ne pourra pas être 100% naturelle, mais c’est déjà ça. At­tention à bien vérifier la présence d’un label sur votre lessive ! Un packaging vert n’est pas synonyme d’un produit respectueux de l’environnement. Les chefs de produits marketing utilisent cet amalgame bien ancré dans la tête des consommateurs pour vendre des lessives classiques.

Les couches bio. Pourquoi c’est bien ? Parce qu’on utilise environ 8 couches par jour pour les 2 premiers mois du nouveau-né, puis entre 4 et 6 jusqu’à ses 2 ans et demi. Au rythme de 8 couches par jour, ça représente 240 couches jetées par mois. Sur les 2 ans et demi, on jette entre 3500 et 4300 couches ! Si l’on ajoute quelques couches jusqu’à ses trois ans, on peut arrondir à 5000. Bref, les couches sont un désastre écologique. Du coup, j’opte pour des couches biodégra­dables qui absorbent tout aussi bien que les couches classiques.

C’est cher, non ?

Je sais, c’est agaçant, on a parfois l’im­pression que beaucoup de marques entourloupent le consommateur en surfant sur la vague du bio pour vendre des produits plus chers et à peine écolos. C’est une réalité, mais l’essentiel est de bien se renseigner en avant sur le produit, la marque et vérifier la présence d’une certification d’agriculture biologique afin d’évi­ter les arnaques. Dans tous les cas, les produits biologiques restent plus chers que la moyenne. Néanmoins le bio se démocratise vraiment et de­vient accessible à toutes les bourses. Si vous ne pouvez pas vous permettre de passer au tout bio, pourquoi ne pas changer seulement quelques produits au coeur de l’alimentation de votre nourrisson, comme le lait maternel et les petits pots ? C’est déjà un pas en avant.

Maintenant que vous connaissez les ver­tus du bio pour votre bébé, plus d’ex­cuses pour ne pas en consommer !

Un commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Merci de votre visite

%d blogueurs aiment cette page :