Mes jolies colonies de vacances…

« Merci Papa, merci Maman ! » Partir en colo, voilà sans aucun doute l’une des expériences les plus enrichissantes et excitantes qui soient pour les bambins en quête d’aventures et de nouveaux copains. Mais face à la jungle des séjours collectifs, une réputation parfois bancale, comment s’y retrouver ?

Un feu de camp crépitant, une guitare qui résonne, des enfants qui s’égosillent et quelques chamallows grillés : dans la conscience populaire, la colonie de vacances a un petit air de cour de récréation un brin désordon­née. Pourtant, la colo, c’est bien plus qu’une joyeuse bande de gosses qui tire à la corde ou s’éclate à la course en sacs. De nos jours, les séjours collectifs se réinventent au gré des nouvelles en­vies des plus jeunes et de parents tou­jours plus exigeants.

L’exigence mais aussi la prudence. Que ce soit pour des activités mal en­cadrées, un programme bien moins at­trayant dans la réalité que sur le papier, des problèmes évidents de sécurité : la colo n’a pas toujours eu bonne répu­tation et nombreux sont ceux à avoir définitivement tiré un trait sur ce type de vacances pour leurs petits chéris. Pourtant, malgré quelques malheureux pépins induits par le manque de scru­pules de certains organismes peu re­commandables, la colo reste une expé­rience unique à vivre pour un bambin paré pour l’aventure…

Se rassurer… et se lancer !

Vous envisagez d’offrir à votre petit bout des vacances inédites et surpre­nantes, où le jeu, la convivialité et le partage sont les valeurs premières ? La colonie de vacances est sans aucun doute LA solution idéale. Mais avant de vous lancer dans les comparatifs et autres demandes de devis pour dé­nicher LA formule qui colle à la peau de votre fripouille, apprenez à faire le tri entre les organismes dits sérieux et recommandables et les autres plutôt motivés par l’appât du gain.

Pour être certains de faire le bon choix, vérifiez toujours que la structure qui vous intéresse a bien reçu l’agrément jeunesse et éducation populaire délivré par le Ministère de la Jeunesse et des Sports, qui garantit son sérieux et sa transparence. Un petit tour du côté de l’UNOSEL (www.unosel.org), Label de Qualité et de confiance, peut aus­si certainement vous guider, puisqu’il atteste du sérieux d’un organisme de séjours éducatifs, linguistiques, voyages scolaires et de formations en langues avec une rigueur implacable. Un bon point de départ qui, couplé à des té­moignages d’autres parents que vous pourrez glaner très facilement sur des forums par exemple, peut s’avérer de­venir une aide précieuse (et tranquilli­sante!) dans vos recherches.

A vous ensuite de pousser un peu l’en­quête en vous assurant que l’établisse­ment choisi respecte bien les normes strictes existantes en matière d’enca­drement (1 adulte pour 8 enfants dans une colonie destinée aux 4-8 ans et 1 adulte pour 12 chez les plus âgés), que la moitié des animateurs au minimum possède bien le BAFA (Brevet d’Ap­titude aux Fonctions d’Animateur) ou équivalent. Côté programme, veil­lez à recevoir le détail du séjour pour contrôler la qualité des activités propo­sées et pourquoi pas, des équipements et installations utilisées. Vous l’aurez compris, si envoyer vos kids en colo est une chouette idée, il faut s’y préparer !

A chacun sa colo…

Ça y est, vous êtes décidés à franchir le pas ? On peut maintenant passer au côté fun de la chose, à savoir débus­quer LA colo qui fera vibrer votre en­fant. Et oui, de nos jours il existe des centaines de types de séjours collectifs et le plus dur sera évidemment de choi­sir tant les possibilités et programmes sont nombreux et alléchants.

Bien sûr, on n’envisage pas de la même façon une colonie pour les tout-petits (dès 4 ans) que pour un adolescent. Pour vos pioupious en bas âge, pré­férez un séjour court, sur cinq ou six jours par exemple, dans une structure pas trop loin de chez vous (on n’est ja­mais à l’abri d’un petit coup de cafard et c’est toujours plus rassurant de ne pas être trop loin de son bébé, surtout quand il s’agit de son premier départ). Les enfants de 4 à 7 ans s’épanouiront dans un environnement très nature, avec un cadre accueillant et chaleureux, où l’on privilégie le « multi-activités », histoire de leur faire découvrir un maximum de choses et qu’ils ne s’en­nuient jamais. Les formules à la ferme sont d’ailleurs très appréciées des pa­rents comme des bambins. A partir de 6 ans, si votre enfant affiche déjà clairement quelques préférences, vous pourrez trouver aisément des colonies de vacances à thème idéales pour les petits passionnés, comme des stages d’équitation, de cinéma, de ski ou de danse entre autres.

Pour les plus grands, le choix est évi­demment plus large et là encore, il y en a pour tous les goûts et tous les budgets. Des séjours sportifs (football, tennis, volley-ball, escalade…) aux sé­jours scientifiques (espace, dinosaures, nouvelles technologies, informatique…) en passant par des thématiques dites plus artistiques (dessin, stylisme, piano, sculpture…) et même de grosses méca­niques avec des stages moto ou quad : vous trouverez tout ce qu’il faut pour exacerber la passion de votre enfant, quel que soit son âge.

Vers de nouveaux horizons

Votre ado a des envies d’ailleurs ? Avec l’avènement des nouvelles technolo­gies, des moyens de transports plus sûrs et plus rapides, vos teens (et même parfois les plus jeunes!) peuvent pro­fiter d’une colonie de vacances pour partir à la découverte du monde. Tou­jours localisée dans des endroits sûrs du globe (États-Unis, Australie, Brésil,

Japon, Espagne, Angleterre, Italie…), ces expériences inédites permettront à votre enfant d’aller non seulement à la rencontre d’une nouvelle culture, de se dépayser et d’apprendre auprès d’au­tochtones mais aussi de se familiariser avec une langue étrangère. De quoi leur offrir un séjour tout simplement extraordinaire, pourquoi pas, sur plu­sieurs semaines pour les destinations les plus lointaines. De quoi revenir des souvenirs plein la tête et inculquer le goût du voyage à votre progéniture !

Côté prix

Et oui, la douloureuse est un passage obligé. Car il faut bien se l’avouer, une colonie de vacances représente bien souvent un budget important qu’il faut savoir maîtriser. Selon vos ressources et possibilités, sachez qu’il existe des associations à but non lucratif (tou­jours en vérifier le sérieux également) qui permettent d’accéder à des séjours à moindre coût (petit tour du côté de l’UNOSEL pour faire votre shopping).

En moyenne, il faudra tout de même prévoir une enveloppe entre 400 et 1 500 euros pour une semaine de va­cances, les prix évoluant évidemment en fonction de la destination et du thème (un séjour à thème très précis est plus onéreux). Veillez toujours à bien lire entre les lignes, notamment sur ce qui est inclus ou non comme les transports ou encore l’assurance, pour éviter toute mauvaise surprise qui pourrait venir plomber votre joli pro­jet.

N’oubliez pas également que pour faire baisser la note, vous pouvez utiliser les bons vacances de la CAF (Caisse d’Allocations Familiales) ou encore les chèques vacances de votre comité d’en­treprise. Pensez également à prévoir un petit budget pour l’argent de poche, notamment si votre ado s’envole vers Londres ou New York par exemple, où les tentations (et les sorties shopping) peuvent être nombreuses… Have a nice trip !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Merci de votre visite