Les perles de nos fripouilles

C’est bien connu, la vérité sort de la bouche des enfants. Mais parfois, à la rédac’, on se dit que si l’adage se vérifiait, on serait quelque peu dans la marmelade. Ben oui quoi. Quand on vous dit, du haut de ses quatre ans, que le jus qui coule de la cafetière ressemble à du caca qui fait pipi, c’est bien mignon, mais un peu crassouillon. Non, on touche pas à la sacro-sainte caféine. Cela devrait être interdit.

Seulement voilà, les interdits, les enfants ne connaissent pas. Et pire que tout, ils se permettent des petites boutades et autres réflexions philosophiques sur des choses qu’ils ne comprennent même pas. Oui, ils ont la langue bien pendue, parfois un peu trop, et peuvent générer des situations quelque peu embarrassantes. Jugez plutôt…

« Papa, si tu pètes encore t’es plus mon copain ! » Émilio, 5 ans, très agacé.

« Maman, pourquoi tu pues dans ta bouche ? » Noah, 4 ans, un pur bonheur au réveil.

« Un jour, moi, je serai pompier. Comme ça j’attraperai les méchants et je les emmènerai en prison avec ma super ambulance » Timéo, 5 ans, pas très conscient des réalités du marché du travail.

 « Moi, quand je serai grande, j’aurai un vrai travail. Pas comme maman ». Tilia, 4 ans, charmante.

« Mamie, maman elle a dit à tata que tu ressembles à une grosse vache. C’est vrai que t’es une vache ? » Félicie, 4 ans, qui laisse traîner ses oreilles un peu (trop) de partout.

« Papa a raison maman. Ton gâteau il est pas bon ! » Antoine, 6 ans, qui se mêle d’une discussion de grandes personnes.

« Maman, pourquoi le monsieur il est en chocolat ? » Mélisse, 4 ans, qui découvre poétiquement la vie…

« Papa, quand je serai grand, je veux te ressembler. Mais avec des muscles » Guillaume, 3 ans, très diplomate.

« Le chien vit dans la niche, la vache dans l’étable et le poulet dans le four ! » Ranna, 4 ans, déjà très perspicace…

« Maman, pourquoi c’est pas Papa qui conduit ? » Roméo, 4 ans, la peur au ventre.

« Non, je ne dis pas bonjour aux dames moches » Raphaël, 3 ans, un brin macho.

« A l’école, j’ai trois chéries. Comme ça si y’en a une qui est malade ou qui ne veut pas jouer avec moi, j’en ai toujours une autre de rechange » Kéola, 6 ans, déjà très malin. Ça fait peur.

« Maman, pourquoi tu as autant de poils tout noirs sur les jambes ? (Maman fait une tête un peu honteuse). Je suis sûre que Cendrillon, elle en a pas elle de poils » Léa, 5 ans, un peu trop observatrice.

« Moi, je veux changer la pâtisserie de ma chambre. Je veux Planes maintenant » Diego, 3 ans, trop chou.

« Papa, c’est quoi cette bouteille de lait. Papa, c’est quoi cette bouteille de lait ?? Papa, comment on fait les bébés » Bon ok, on n’a pas pu résister…

« Ma maman, elle peut pas faire de soirée pyjamas avec nous. Elle en porte pas. Elle peut pas venir toute nue ». Gwenaëlle, 6 ans, très logique.

« Papa, c’est vrai que tu as des bébés dans le zizi ? Ça doit faire mal quand tu les accouches ! » Louison, 4 ans, visiblement très inquiet par son anatomie.

« Au jour de l’an, j’ai bu de la binouze, comme papa! » Moana, 5 ans, très fier de raconter ses exploits au Champomy à ses grands-parents.

« Maman, pourquoi tu n’as pas demandé au papa Noël de t’apporter des plus petites fesses vu que les tiennes ne te plaisent pas. J’ai bien changé de vélo, moi ! » Adeline, 6 ans, visionnaire…

Léa,7 ans, au Stade Vélodrome, pendant un match, regarde son père : « Papa, t’es sûr que c’est en direct là ? »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.