« Maman, je veux rater l’avion ! »

La question de Myndie, maman d’un petit boy de quatre ans.

« Nous allons bientôt prendre l’avion pour la première fois. Et mon fils est tellement peureux de tout que je crains que ce soit une catastrophe. Comment faire pour le rassurer ? »

Peu importe si votre enfant est un casse-cou ou non, les premières fois sont toujours quelque peu déroutantes pour nos loulous. Et quand il s’agit de grimper à bord de cet étrange (et gigantesque!) oiseau de tôle, c’est plutôt TRES impressionnant. Pourtant, l’avion a ce petit quelque chose de terriblement excitant pour un bambin. Non seulement il va pouvoir voler très haut dans le ciel, côtoyer les nuages et les oiseaux mais aussi s’offrir l’une des plus chouettes expériences de sa jeune vie.

Sur le papier, c’est plutôt sympa, mais quand il faut franchir le pas, c’est parfois une autre histoire. Sachez avant tout qu’il est essentiel que votre pioupiou vous sente sereine. S’il perçoit ne serait-ce qu’une once d’anxiété, il prendra cela comme un signal d’alarme et se retrouvera lui aussi, tout stressé et apeuré à l’idée de grimper dans ce drôle d’engin. Aussi, soufflez un bon coup, dites-vous que tout ira bien. En amont, préparez-le à ce nouveau périple en lui montrant les avions dans le ciel, en lui donnant du « tu as trop de chance ! », « ça va être génial ! » pour attiser sa curiosité. Un enfant excité n’aura pas le temps de s’angoisser.

Un problème, des solutions…

Si vraiment votre enfant devient insistant sur ses doutes et craintes à l’approche du Jour J, il faudra alors faire preuve de patience mais aussi tout faire pour l’apaiser. Cela passe tout d’abord par le jeu. Laissez-votre fripouille choisir une petite valise à roulettes, qu’il pourra lui-même traîner comme un grand dans l’enceinte de l’aéroport. Il pourra ainsi la garnir de ses doudous préférés, de quelques jouets, de livres et autres feutres pour dessiner. Entouré d’objets qu’il connaît bien, il se sentira sécurisé.

Autre astuce, miser sur la fatigue de votre petit. Si vous en avez la possibilité, n’hésitez pas à l’épuiser avant de monter à bord, en le faisant gambader dans des jeux prévus à cet effet. Avec un peu de chance, il sera tout endormi au moment d’attacher sa ceinture.

Sachez aussi que le plus effrayant pour un enfant à bord d’un avion, sont sans doute les périodes d’atterrissage et de décollage. Pour le bruit et les mouvements brusques qu’ils peuvent causer mais aussi pour les petits bobos qu’ils peuvent engendrer. Le mal d’oreilles est très fréquent chez les plus jeunes et pour cela, on ne vous conseillera que trop de l’inciter à mâcher sa peluche ou un chewing-gum pour décompresser ses tympans. De la même façon, s’il se plaint de crampes au ventre, n’hésitez pas à lui masser l’abdomen pour qu’il puisse se décontracter.

Notre conseil :

Si vraiment votre enfant est angoissé, sachez qu’il existe en pharmacie des solutions à base de plantes pour apaiser votre loulou. Même s’il est toujours mieux d’arriver à calmer ses craintes à l’aide de gros câlins et mots tendres, vous pouvez tout de même demander conseil auprès de votre pharmacien ou médecin traitant

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Merci de votre visite