Une baby-rando au top !

La rando en famille, on ne le répétera jamais assez, c’est une activité toute en un, à la fois sportive, ludique et pédagogique. Mais avec un tout-petit, ça se passe comment ?

On pousse ou on porte ?

Bah oui, un baby, ça ne sait pas marcher. Alors il faudra bien d’une manière ou d’une autre, le transporter. Et pour cela, deux solutions s’offrent à vous. La pous­sette tout-terrain, en voilà une idée, si ce n’est qu’elle ne passera pas forcément de partout. Renseignez-vous auprès des offices de tourisme, qui pourront vous orienter sur des parcours pous­settes-friendly, avec pas ou très peu de dénivelé, histoire de ne pas trop forcer sur les mollets.

Les adeptes de la rando avec Bébé, pri­vilégient tout de même généralement le portage, que ce soit en écharpe ou en porte-bébé traditionnel. Sachez toutefois que pour des excursions répétées ou un peu plus longues, il est conseillé d’inves­tir dans un porte-bébé spécifiquement étudié pour, qui permettra à votre enfant d’être confortablement installé tout en profitant d’équipements intégrés favo­risant une bonne circulation de l’air et offrant une bonne protection contre les rayons sournois du soleil.

Quelles précautions à prendre ?

Un baby en rando, c’est chouette, mais c’est pas de tout repos. Tout d’abord, choisissez le bon endroit et surtout le bon moment. On évite les expéditions en pleine canicule ou sous une pluie bat­tante, cela va de soi. Selon l’âge de votre pitchoune et son développement psy­chomoteur (sait-il se tenir bien droit, au niveau du dos et du cou), vous devrez veiller à ce qu’il soit parfaitement calé, dans sa poussette ou dans son porte-bé­bé.

Vous le savez certainement déjà, mais un tout-petit se déshydrate aussi très vite. Pensez à régulièrement le faire boire. Les petites pauses elles-aussi sont nécessaires, que ce soit pour vous détendre un peu au niveau des lombaires mais aussi pour que Bébé puisse profiter pleinement de sa balade. S’il est proche de savoir marcher n’hésitez pas à lui faire faire quelques pas en pleine nature, c’est très rigolo et sur­tout, cela lui permettra de se dégourdir les gambettes.

Évidemment, dans votre sac-à-dos, vous glisserez un chapeau, de la crème solaire voire des petites lunettes de soleil, mais aussi un petit gilet (si, si même en été!), votre enfant en baby-rando étant plutôt immobile, il risque d’avoir un peu glagla en pleine forêt.

Des endroits privilégiés ?

Si le bord de mer est plutôt tentant, en pleine chaleur il risque d’être suffoquant. La campagne et la forêt se prêtent parti­culièrement bien au jeu de la baby-rando. A creuser ! Quant à la montagne, l’air y est beaucoup plus pur, bien qu’il faille être vigilant quant à l’altitude. En effet, jusqu’au premier anniversaire de votre loulou, il est recommandé de ne pas aller au-delà des 1 500 mètres d’altitude, 1 800 mètres tout au plus jusqu’à deux ans. n

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.