Nouveau job pour une nouvelle vie…

Vous rêvez de nouveaux horizons professionnels, d’un travail plus passionnant dans lequel vous pourriez vous investir corps et âme ? Votre vie de famille vous impose de bouleverser vos habitudes et vous voulez être sûr de faire les bons choix ? Quelques pistes pour changer de cap en toute sérénité…

La vie de famille est pleine de rebondissements. Devenir parent, c’est aussi de nouvelles perspectives, de nouvelles ambitions, la prise de conscience d’un futur qui se dessine autrement. Et dans ce chambardement à quatre pattes, il arrive parfois que notre vie professionnelle soit bousculée et nécessite quelques petits aménagements. Puis il y a ceux qui, plein d’espoir en la vie grâce aux jolies risettes de leurs bouts de chou, se surprennent à convoiter un quotidien meilleur, plus rempli et plein de surprises. C’est bien connu, l’arrivée d’un pioupiou dans un foyer, c’est un incroyable miroir sur notre propre enfance qui nous fait face, nous ramenant, non sans tendresse et quelques émotions, à nos rêves d’antan. Peut-être que la vie a fait que nous ne sommes pas aujourd’hui ce que nous rêvions d’être. Peut-être que le travail que nous faisons ne nous épanouit pas autant qu’on le souhaiterait. Peut-être que l’on veut tout simplement trouver sa place dans une société qui impose de se battre à chaque instant…

Autant de raisons qui appartiennent à chacun et qui font que beaucoup d’entre nous connaissons au moins une fois une reconversion professionnelle au cours de notre vie. Parfois terrifiant, mais terriblement excitant, changer de cap implique un certain investissement et du temps, qu’il faut apprendre à combiner avec le quotidien ô combien trépidant de la vie de famille. Mais l’idée germe en vous depuis un bon moment maintenant, et il est grand temps de vous lancer. Car n’oubliez pas, l’avenir dont vous rêvez est à portée de main…

A CHACUN SON PARCOURS

Bien sûr, selon les profils, la reconversion professionnelle ne s’envisage pas de la même manière. On peut avoir fait de longues études dans le commerce imposées par Papa Maman et se rêver ingénieur du son, on peut avoir quitté un poste pour pouponner et vouloir changer radicalement d’horizon au moment de la reprise, on peut ne jamais avoir travaillé et se découvrir de nouvelles envies, on peut posséder un don, un certain savoir-faire et vouloir créer sa petite entreprise… Il existe en réalité autant de possibilités que d’hommes et de femmes et il appartient à chacun de dresser son propre bilan.

Un bilan nécessaire avant de se lancer dans un tel projet, pour éviter les déconvenues et autres pertes de motivation. Faire le point sur votre cursus, vos aptitudes, vos envies mais aussi vos forces mais aussi vos faiblesses sont une base essentielle à la construction de votre plan d’avenir. Petit conseil toutefois, commencer par faire une liste de vos priorités (contact humain, horaires flexibles, indépendance, responsabilités…) mais aussi de tout ce qui vous rebute (contraintes géographiques, de temps, relation avec la hiérarchie..). Ce premier point sera essentiel dans le choix de votre orientation.

ENTRE RÊVE ET RÉALITÉ…

Vous êtes parent, c’est un fait. Aussi, décider du jour au lendemain de tout plaquer pour partir explorer les trésors archéologiques de la Grèce Antique comme vous en rêviez étant gosse semble un peu compliqué. Aussi, avant de changer définitivement de cap, faites un point sur ce qui est réalisable ou non. Cela vous fera gagner un temps précieux.

Votre lieu d’habitation par exemple est un facteur important dans votre choix final. Tout comme la typologie de votre famille qui impose parfois, que l’un ou l’autre des deux parents soit davantage présent à la maison. Nombreuses sont les mamans à envisager ainsi un travail à domicile et n’hésitent pas à lancer leur propre affaire. Avec les statuts simplifiés d’auto-entrepreneur ou de micro-entreprises, il devient plus facile de tenter le coup.

Posez-vous aussi les bonnes questions côté budget. Recherchez-vous un emploi pour des besoins financiers qui impliquent une certaine urgence ou est-ce une envie plus profonde pour laquelle vous avez un peu plus de temps pour vous préparer ? De nos jours, il est important de faire un petit tour d’horizon des réalités du marché de l’emploi dans le secteur que vous convoitez pour éviter les désillusions. Sachez enfin qu’une reconversion professionnelle engage quelques bouleversements de la vie de famille et qu’il faut vous assurer du soutien plein de chacun des membres de celle-ci pour vous garantir un certain succès sur le long terme.

COMMENT FAIRE ?

Si vous ne vous voyez pas franchement retourner sur les bancs de la fac, cartable sur le dos, bien qu’il existe des cursus diplômants adaptés aux adultes avec des horaires simplifiés, vous pouvez tout à fait faire le choix de la formation à distance pour des débouchés dans le paramédical, le social ou le secteur de la petite enfance par exemple avec Culture et Formation, ou bien suivre une formation professionnalisante auprès d’un centre spécialisé comme l’AFPA, qui vous accompagne dans votre projet de A à Z quel que soit votre profil.

Une formation, c’est aussi un coût et là encore, cela varie en fonction de votre situation actuelle. Vous êtes actuellement en CDD ou en CDI ? Le Congé Individuel de Formation (CIF) est une solution à envisager. Ce dispositif permet de suivre une formation à temps plein ou à temps partiel sur un an, ou 1200 heures de formation. Vous restez salarié de votre entreprise bien que votre salaire ne soit plus versé. Aussi, côté financement, il existe des organismes, les Opacif, dont le plus connu est le Fongecif, qui peuvent prendre en charge tout ou partie du coût de la formation ainsi qu’une compensation de salaire très intéressante.

Si vous êtes demandeur d’emploi et percevez des allocations chômage, vous pouvez tout à fait présenter votre nouveau projet au Pôle Emploi, qui peut vous conseiller dans votre orientation et parfois, participer aux frais générés par la formation. Attention cependant, la mission première du Pôle Emploi est de vous recaser rapidement, aussi les projets un peu trop originaux à leur goût risquent de ne pas passer. A vous de défendre votre bébé ! Renseignez-vous aussi du côté de l’alternance qui peut s’avérer une solution particulièrement attractive, mêlant travail en entreprise et formation.

Enfin, si vous n’êtes ni salarié, ni indemnisé par le Pôle Emploi, il vous faudra retrousser vos manches pour obtenir une aide quelconque. Bien sûr, les collectivités locales peuvent parfois réserver quelques bonnes surprises tandis que le CROUS peut accorder des bourses aux adultes âgés de moins de 28 ans. Compter sur vous-même et votre motivation restent encore la meilleure marche à suivre.

Dans tous les cas, gardez en tête vos objectifs et dites-vous qu’avec quelques efforts et aménagements du quotidien, vous pourriez très vite aboutir à un projet aussi intéressant que stimulant, pour une vie professionnelle qui colle à votre personnalité et vos ambitions. Le tout étant de croire en vous, en vos capacités et en l’avenir.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Merci de votre visite