10 conseils pour mieux manger

Parce que « manger sain » devrait être la priorité de toutes les familles, voici quelques conseils simples à adapter au quotidien.

1- MANGEZ EN FAMILLE

Et oui, le conseil peut paraître évident mais il est pourtant difficile pour un grand nombre de parents d’adapter leur emploi du temps professionnel aux heures dites du petit-déjeuner ou du dîner. Aussi, essayez au maximum, si cela est contraignant en semaine, de favoriser les repas en famille les week-ends, ptits déj’ compris. Véritables moments d’échange et de partage, ces instants de la vie quotidienne deviendront des rendez-vous privilégiés avec votre joyeuse tribu, autour de bons petits plats.

2- CRÉEZ UNE ATMOSPHÈRE PROPICE AUX REPAS

Pour bien manger, mangeons concentrés ! On évite alors toute intrusion extérieure au repas comme la télévision, les jeux vidéo portatifs, les jouets en tous genres et autres téléphones. On préférera également mettre la table que d’aller se servir à la queue leu-leu dans la cuisine.

3- PRENEZ VOTRE TEMPS

Dans la mesure du possible, essayez de fixer des heures de repas que vous tenterez au mieux de respecter par la suite. Si la semaine, avec les devoirs d’école, les bains et autres périodes de jeux, vous n’avez pas le temps de vous éterniser à table (bien qu’il ne faille pas non plus expédier les repas), profitez du week-end pour prolonger vos déjeuners. Cela vous évitera bien des « j’ai mal au ventre » intempestifs.

4- COMPOSEZ DES MENUS ÉQUILIBRÉS

Le sempiternel « mangez cinq fruits et légumes par jour » vous procure angoisses et vapeurs au moment de cuisiner ? Sachez que manger équilibré pour un enfant lui permettra non seulement d’assurer sa bonne croissance et le bon développement de ses capacités intellectuelles et motrices mais aussi de lui apporter les défenses immunitaires nécessaires à sa jeune vie. Si le petit-déjeuner doit être composé dans l’idéal d’une boisson, d’un produit laitier, de céréales et d’un fruit, le déjeuner et le dîner obéissent également à leurs propres règles. Au cours de ces deux repas, vos bambins auront besoin d’une part de féculents (riz, pâtes, pain…), d’une part de légumes crus ou cuits, d’une part de viande, poisson ou oeufs, d’un produit laitier et d’un fruit, cru ou cuit. Pour vous assurer du bon équilibre alimentaire de vos enfants, n’hésitez pas, dans le cas où ils mangeraient à la cantine le midi, à vous procurer la liste des repas à venir pour pouvoir concocter vos menus de la semaine en adéquation.

5- SOYEZ ASTUCIEUX

Votre enfant refuse de manger de la viande ? No panic ! Bien souvent, nos petits bouts peuvent être gênés par le goût et la texture de la viande. Essayez alors de la viande hachée en boulettes ou en pain de viande, ou coupez-la en petits morceaux que vous servirez dans une soupe, en ragoût ou dans une sauce tomate. Si vraiment votre enfant rechigne encore devant la viande, essayez de composer d’autres menus riches en protéines, à base d’oeufs, de poisson ou de fromage par exemple. Votre enfant boude les légumes ? Là encore, faites preuve de patience et continuez tout de même de servir des légumes au moment des repas. L’astuce ? Proposez à votre bambin des légumes que l’on peut manger avec les doigts ou tremper dans une sauce. Privilégiez également les soupes et les purées, et pourquoi ne pas en ajouter à vos préparations de pâtes en sauce !

6- BUVEZ SAIN

Et bien oui, au moment des repas, il n’y a pas que la nourriture qui compte ! Dans tous les cas, privilégiez l’eau. Si vraiment vos petits chenapans boudent ce breuvage, optez pour des jus de fruits sans sucre ajouté, ou bien mettez-vous à la mode anglo-saxonne et proposez du lait ! En revanche, les boissons sucrées à base de fruits et les boissons gazeuses, même portant la mention « light », sont à proscrire d’office.

7- CUISINEZ EN FAMILLE

Un des meilleurs moyens pour faire apprécier les repas aux enfants récalcitrants : qu’ils mettent la main à la pâte ! En effet, vous pouvez, selon leur âge, leur confier de petites missions, comme nettoyer les fruits et légumes, déchiqueter la laitue, mélanger la pâte, verser les ingrédients et au besoin, les étaler à l’aide d’un couteau en plastique… Tout dépend bien sûr de vos recettes, mais sachez que vous trouverez là non seulement le moyen de passer un bon moment en famille, mais vous serez surprise de voir comment votre petit bout sera fier de manger une bonne purée maison en la gratifiant d’un attendrissant « c’est moi qui l’ai fait ! ».

8- VARIEZ LES PLAISIRS

Même si le plat préféré de votre chérubin est le hachis Parmentier et qu’il vous en réclame à chaque repas, n’hésitez pas à varier vos menus pour lui faire apprécier de nouvelles saveurs. Qui sait, bien amenée, votre petit bout vous réclamera peut-être bientôt votre fameuse purée de brocolis !

9- NE NÉGLIGEZ PAS LE GOÛTER

Pour conserver leur énergie tout au long de la journée, les enfants ont besoin de deux goûters « sains » par jour, au moment de la récréation le matin et autour de 16h30. Evitez de donner cette fameuse collation moins de deux heures avant les repas principaux, au risque de couper l’appétit de vos petits bouts. Pour ce qui est du contenu du goûter de votre bambin, préférez les fruits, laitages et céréales et proposez des gâteaux sucrés à discrétion.

10- NE PANIQUEZ PAS

Votre enfant a du mal à finir ses assiettes ou il ne cesse de vous répéter qu’il n’a pas faim ? Deux éventualités sont à prendre en compte. Soit votre enfant a une courbe de croissance un peu sinueuse, auquel cas il faudra consulter un spécialiste, soit votre bambin a une courbe de croissance tout à fait normale. Dans ce dernier cas, inutile de vous inquiéter, votre petit bout écoute sa faim et sait se sustenter. Au moment des repas, vous pouvez tout à fait lui servir des portions plus petites, adaptées à son estomac. En revanche, vérifiez tout de même s’il ne se cache pas là-dessous quelques petits grignotages abusifs entre les repas !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.