Gazouillis et Bla Bla Bla…

Tout comme la marche et la propreté, le LANGAGE est l’un des apprentissages fondamentaux qui viennent ponctuer la vie de BEBE d’une manière étonnante et parfois… ANGOISSANTE ! Et oui, tous les bambins n’évoluent pas au même rythme et on a tendance, dans certains cas, à S’ALARMER un peu trop vite. Pas de panique, pour vous, So Baby, fait le tour de la QUESTION

Bébé est fascinant. Il enchaîne avec une facilité folle les dé­couvertes et acquisitions. Au cours de ses premiers mois, vous pourrez observer de nombreuses évolutions chez votre en­fant, toutes plus surprenantes les unes que les autres. Sortez les mouchoirs et autres appareils photos. Motricité, alimentation, langage, tout y passe et même son petit caractère a tendance à s’affirmer de plus en plus.

C’est en moyenne vers 7 mois qu’un bambin ose passer de la case « ga­zouillis » à celle des « premiers mots » et c’est non sans fierté que vous pour­rez alors entamer de longues conver­sations pleine de vie avec votre ado­rable baby, qui adore se prêter au jeu des bavardages.

Mais même si vous attendez impa­tiemment ses fameux premiers mots, sachez que communiquer avec un bébé commence bien plus tôt, avant même sa venue au monde…

Et si on s’apprivoisait…

Dans votre ventre, Bébé entend tout. Il s’habitue d’ores et déjà au son de votre voix, aux sonorités en­vironnantes et tous ces bruits lui deviennent très vite familiers. Voilà pourquoi les spécialistes s’accordent sur le fait qu’il est très important de parler à son enfant, avant même sa naissance.

Tout en vous caressant le bidou, par­lez-lui, chantez-lui des petites chan­sons qu’il se plaira à redécouvrir plus tard et demandez au papa d’en faire autant, même si l’exercice peut par­fois paraître déroutant.Au cours du dernier trimestre, il se peut même que votre loulou réagisse in-utéro au son de votre voix voire même aux parti­tions d’un artiste ou d’un groupe que vous écoutez souvent, en vous don­nant quelques savoureux coups de pieds. Vous l’aurez compris, à vous de jouer !

Bonjour Bébé…

Bébé est là, lové tout contre vous et ne demande qu’à plonger ses grands yeux écarquillés dans les vôtres, bai­ gnés d’une tendresse enveloppante, rassurante. Sans le savoir, il commu­nique déjà avec vous. Son langage à lui ? Son regard. Profond, délicat, émerveillé. Il sait vous captiver et vous le couvez de douces oeillades en retour.

Bébé ne sait pas encore parler. C’est un fait. Mais il sait se faire com­prendre. Son truc à lui ? Pleurer… Ou grogner. Bavouiller aussi. En bref, tout un tas de sons plus ou moins spectaculaires, qui n’appartiennent qu’à lui et qui lui offrent la possibilité d’échanger avec vous sur ses besoins, ses envies, ses émotions.

Plus tard, ses gestes deviendront aus­si un excellent moyen de capter votre attention. Des coups secs et nerveux vous indiqueront qu’il est grand temps de lui changer sa couche, tan­dis qu’en agitant les bras il vous chu­chotera qu’il est prêt pour une bonne séance de jeux d’éveil. Très vite, il froncera les sourcils pour exprimer son étonnement, son mécontente­ment. Il vous offrira de larges sourires et des franches rigolades qui vous fe­ront pétiller le coeur…

Communiquer, une nécessité

Que ce soit in-utéro ou dès la nais­sance, communiquer avec votre en­fant est tout simplement primordial. Non seulement vous pourrez ainsi gagner en complicité mais aussi et surtout rassurer votre bout’chou qui peut, parfois, se sentir frustré de ne pas bien se faire comprendre.

A vous donc de converser avec votre loulou, sans barrière ni préjugés. Certes, il ne peut pas apprécier toutes les nuances de votre vocabulaire, mais le son de votre voix a tendance à l’apaiser, le bercer. En lui parlant très régulièrement, vous lui montrerez également le bon chemin à prendre vers l’autonomie du langage, qui s’ap­préhende étape par étape.

Vous ne savez pas trop quoi lui dire ? Allez-y au feeling ! Parlez de vos senti­ments, de vos émotions. Décrivez-lui la recette que vous êtes en train de peaufiner, l’article du magazine que vous lisez. Détaillez-lui les objets simples qui composent son quotidien. Montrez-lui qu’il est un miroir dont le reflet peut rebondir à l’infini.

Un langage sélectif

Les premiers mots de votre enfant, impossible de les connaître à l’avance. Aucune généralité n’existe sur le sujet. Pour autant, il a été remarqué qu’un Bébé aura plus facilement tendance à nommer quelque chose qui suscite grandement son intérêt comme son doudou ou un jouet qu’il aime parti­culièrement. N’hésitez-pas à vous ap­puyer sur ces « objets-témoins » pour le faire répéter et petit à petit, lui en­seigner de nouveaux mots.

Quand votre bébé vous parle, même avec des baragouinages incompréhen­sibles, répondez-lui toujours. Cela lui permettra de comprendre toute l’im­portance de poursuivre ses efforts. Vous pouvez également jouer d’into­nations différentes pour lui inculquer qu’un mot est toujours associé à une émotion. En revanche, si les progrès quotidiens de votre pitchoune sont bluffants et gonflent votre poitrine de fierté, ne lui mettez pas de pression pour autant et soyez patiente. Tous les petits défauts de diction, de pronon­ciation, d’appellation seront corrigés petit à petit.

Le parler bébé

Avez-vous remarqué comment l’on s’adresse à un bébé ? Notre voix monte dans les aigus et notre voca­bulaire se réduit inexorablement à quelques onomatopées. On plonge alors dans des dialogues dignes des plus léchés des dessins-animés, qui amuseront beaucoup votre enfant.

Pour autant, il est essentiel de ne pas utiliser ce langage simplifié à longueur de journée. Votre loulou a besoin d’exemples concrets pour adopter la bonne marche à suivre. Préférez parler à votre bambin le plus souvent normalement, sans exagération ou sonorités inhabituelles et gardez ce langage si particulier (et irrésistible…) pour les phases de jeux par exemple. En lui parlant comme vous le faites à l’accoutumée avec votre entourage, il se sentira également davantage par­tie prenante de votre petit monde, ce qui renforcera considérablement sa confiance en lui et en ses premiers mots.

A vous de jouer !

Pour aider Bébé à développer son vo­ cabulaire et gagner en autonomie de langage, vous devrez le stimuler quo­tidiennement. Pour cela, le plus pro­bant reste encore de lui parler. Veillez à ne pas parler trop vite et d’accentuer chaque syllabe des mots que vous lui soumettez pour qu’il ait le temps de les assimiler. Après chaque mot ou phrase, pensez toujours à laisser à votre enfant le temps de vous ré­pondre, avec son propre langage, his­toire de ne pas le frustrer.

Un bambin, c’est une éponge. Lors­qu’il émet un son, si petit ou rigolo soit-il, n’hésitez-pas à le répéter à votre tour. Il comprendra alors le but de l’exercice, s’en amusera en vous faisant souvent tourner en bourrique et bien sûr, en tentant de répéter à son tour les mots que vous lui prononcez.

Avez-vous observé combien le re­gard de votre enfant est émerveillé lorsqu’un son sort de votre bouche ? Faites-en autant et exagérez vos réac­tions pour l’inciter à en donner da­vantage. Lorsqu’il semble avoir mis un point final à sa phrase, félicitez-le de ses progrès, histoire de l’encoura­ger davantage.

Pour encore plus de résultats, socia­bilisez votre fripouille en le laissant bavarder, au parc ou à la crèche par exemple, avec ses congénères. Ces drôles d’échanges tout à fait irrésis­tibles vous prouveront une bonne fois pour toutes que votre petit loup possède bel et bien une forme de lan­gage et qu’il s’ouvre peu à peu et avec envie au monde extérieur. So Choupi !

Bavardages quotidiens

Pour communiquer et apprendre à Bébé les émoluments du langage, rien de tel que de se servir du quotidien que vous partagez avec lui. Que ce soit au moment du change, du repas, du bain ou de la promenade, essayez au maximum d’accompagner chacun de vos gestes et chacune de ses petites découvertes d’explications hautement intéressantes. Les grimaces, mimiques et autres expressions du visage seront elles aussi de la partie, pour lier, une fois encore, le mot à l’émotion.

Pour bien échanger avec votre loulou, variez les plaisirs ! Il n’y pas que les grandes discussions qui le pousseront à évoluer. Les chansons et petites comptines sont elles-aussi de fabu­leux moyens pour stimuler l’écoute et l’éveil de votre bout’chou, tout comme les petits livres d’histoires que vous lui lisez chaque soir, en veillant à bien accentuer chaque mot et à mo­duler les expressions de votre joli mi­nois. Il adorera !

Petit à petit…

On ne le répétera jamais assez mais chaque enfant est différent. Une prise de conscience essentielle tant les in­quiétudes des jeunes parents sont nombreuses. Que ce soit dans les magazines, les ouvrages spécialisés, les reportages télévisés ou encore sur la toile, on donne généralement une moyenne pour chacune des ac­quisitions fondamentales de l’en­fant. Nous insistons bien sur le mot « moyenne », qui vise simplement à donner une indication et non à vous alarmer. Côté langage, certains en­fants plutôt précoces prononcent leurs premiers mots bien avant 7 mois. D’autres tarderont plus et connaîtront un « déblocage » à un moment donné.

Dans tous les cas, pour que la com­munication avec votre petit chéri ou votre puce se fasse en douceur et en efficacité, il faudra apprendre la pa­tience et surtout la bienveillance. Ne vous angoissez pas inutilement (votre enfant ressent toutes vos émotions, méfiez-vous!) et ne succombez pas à une pression néfaste pour vous mais aussi pour votre petit bout.

De la même façon, si votre pioupiou semble disposer à gazouiller, pous­sez-le dans ce sens. Mais si à l’inverse il montre des signes de fatigue ou d’agacement, n’insistez-pas et remet­tez votre grande conversation à plus tard. Vous éviterez également de lui couper la parole et freinerez au maxi­mum vos pulsions qui vous amènent à terminer ses phrases avant même qu’il n’ait eu le temps de dire ouf.

Allez, on vous laisse maintenant à vos gentils bavardages… qui seront autant de merveilleux souvenirs à partager plus tard ! Areuh et blablablas…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.