Mon bébé à la peau douce…

L’expression prête parfois à CONFUSION… Bébé est, bien trop souvent, sujet à des rougeurs et PETITS BOUTONS qui lui gâchent la vie. Entre les petits bobos bénins et les vraies DERMATOSE.

La dermatite atopique est en tête du hit parade des dermatites, puisqu’on estime qu’un bébé sur cinq en souffre. C’est une mala­die de peau qui ressemble à de l’eczéma. Elle apparaît entre le 3ème et le 6 ème mois et provoque des plaques de peau sèche, des rougeurs et des déman­geaisons. Parfois, les plaques suintent et des croûtes se forment. Bébé peut alors avoir du mal à dormir. Il va se réveiller la nuit et être irritable.

L’origine de cette dermatite atopique n’est pas formellement établie, même si l’on sait maintenant que ce n’est pas allergique. Les causes évoquées sont en fait au nombre de deux. La première est l’hérédité ; les deux parents ont-ils eu cette forme d’eczéma dans leur premier âge ? Dans l’affirmative, Bébé a 50 % de chances d’en développer à son tour. La seconde hypothèse est celle d’une hygiène trop excessive ; l’enfant écarté de toute bactérie verrait son système immunitaire s’emballer pour un rien (les enfants allant tôt en crèche ou naissant à la campagne développent moins de der­matites que leurs petits voisins citadins trop aseptisés).

Comment faire ?

De bons résultats ont été obtenus chez les bébés dont les mamans avaient mangé des yaourts en fin de grossesse. L’argument avancé est que les fer­ments présents dans le tube digestif préviennent ce type d’inflammation chez le nouveau-né. Si tel n’a pas été le cas lors de votre grossesse, des crèmes locales à base de corticoïdes ou d’im­munodépresseurs traitent efficacement les crises. Rassurez-vous, ces crèmes sont au point et ne passent plus dans le sang du Bébé. Quant à la toilette, elle doit se faire au moyen de savons qui ne décapent pas la peau ; elle est déjà bien assez sèche comme ça. Choisissez des savons pour peau atopique et ne par­fumez pas directement la peau de votre enfant ; l’alcool la dessécherait encore plus.

Pour remédier à la peau sèche de Bébé, il faut lui prodiguer des soins hydra­tants au quotidien. L’hydratation du corps est le traitement de fond de la dermatite atopique. Sur les conseils de votre pédiatre ou de votre dermato­logue, choisissez la crème qui lui sera la mieux adaptée : lait, cold-cream, huile… L’objectif est de rétablir une barrière protectrice, le film hydrolipidique, que ne produit pas l’épiderme. Tous les jours, après la toilette, vous devez sé­cher la peau de Bébé en la tamponnant doucement pour ne pas aggraver son prurit. La crème doit être appliquée juste après. Le fait d’appliquer la crème sur un épiderme encore ramolli par l’ablution en facilite la pénétration et donc l’efficacité.

Tout le corps doit être hydraté ! Ne vous en privez pas ! Votre petit adore les massages et ce moment devient plus qu’une simple toilette ; c’est un mo­ment de complicité et de tendresse. Le soin hydratant, accompagné de crèmes locales, fait disparaître, dans 90 % des cas, les lésions, sans quoi ces dernières dispa­raissent d’elles-mêmes vers l’âge de 4 ans.

Quand la peau voit rouge

L’apparition soudaine de plaques rouges est un motif d’inquiétude bien souvent suivi d’une consultation mé­dicale. Plusieurs cas sont à distinguer :

– Des plaques rouges et de la fièvre

Ce peut être une maladie virale. Rou­geole, rubéole, roséole… une quanti­té de petites maladies virales bénignes et brèves que votre médecin saura définir et soigner. Mais tout d’abord, en cas de fièvre, découvrez Bébé ; cela fera baisser sa température et at­ténuera ses plaques rouges, qui sont généralement amplifiées par l’excès de chaleur.

– Des plaques sur le visage

Votre Bout de Chou a moins de deux mois et peut développer à cet âge une dermite sébacée (ou séborrhéique). Elle est due à une poussée hormo­nale. La peau devient plus grasse et secrète du sébum. Les poussées sont visibles sur le crâne, le front, au-des­sus des yeux, sur les ailes du nez. Ne savonnez pas trop en voulant « dé­graisser » la peau, car vous ne feriez qu’accentuer ce phénomène. Cela dispa­raît tout seul après l’âge de 2 mois.

– Des rougeurs au niveau de la couche et des plis

Elles touchent particulièrement les bé­bés un peu grassouillets, les bébés trop couverts et les bébés qui n’ont pas été suffisamment changés. La rougeur est intense, parfois suintante et doulou­reuse. Elles sont au niveau du double menton, du cou, de la région génitale et anale sous la couche. Elles peuvent aussi être placées au niveau des élas­tiques de la couche, autour des cuisses et de la ceinture. Face à cela, nettoyez Bébé à l’eau (inutile d’utiliser un sa­von qui va le piquer) et séchez le en le tamponnant délicatement ! Après la toilette, l’application d’une crème pres­crite par votre médecin est nécessaire. Le talc est à proscrire. Dans la mesure du possible, laissez votre petit à l’air libre, sans couche, si les lésions sont à ce niveau, pour que les plaies s’as­sèchent.

– Les fesses rouges (l’érythème fes­sier)

Une partie de la peau, couverte par la couche, est rouge et enflammée, au niveau des parties génitales, des plis des cuisses et des fesses. Les zones infectées peuvent être sèches ou hu­mides, voire boutonneuses. Si cette inflammation n’est pas traitée, elle peut dégénérer en mycose (Candidose), ou infection bactérienne. La cause prin­cipale est l’humidité, c’est pourquoi il est nécessaire de changer Bébé très souvent ! Si vous êtes confrontée à ce problème, mettez Bébé au sec, quitte à lui ôter sa couche. L’air sèchera ses plaies et il cicatrisera plus facilement. Appliquez-lui une crème contre les rougeurs (en pharmacie, type Mito­syl …) ! L’érythème doit disparaître en 3-4 jours. S’il persiste, consultez votre pédiatre ! Si votre enfant est sensible, sachez que les couches lavables sont réputées pour être moins irritantes que les couches jetables. Il vous faut peut-être changer ses produits de toilette au profit de savons plus neutres.

– L’eczéma

C’est une éruption qui rend la peau sèche, épaisse et écailleuse, ou qui pro­voque la formation de petites bosses rougeâtres pouvant devenir bour­souflées, couler ou s’infecter lorsqu’on les gratte. Il peut se répandre sur tout le corps. On ne le guérit pas, mais on peut le contrôler. Il disparaît souvent au bout de plusieurs mois ou plusieurs années. Quelques astuces : donnez un bain à votre bébé pour le soulager ! Après le bain, ap­pliquez-lui toujours un soin hydratant non parfumé, pour que l’eau demeure dans la peau. Versez de l’huile non allergène dans l’eau du bain ! Appliquez un hydratant doux et non parfumé 2 à 3 fois par jour ! Habillez votre bébé avec des vêtements amples en coton ! Et bien entendu : consultez votre médecin !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.