La solidarité en culottes courtes…

Parce que nos petits chéris d’aujourd’hui sont les citoyens actifs de demain, il est essentiel de leur transmettre des valeurs d’entraide et de partage. Petit précis de solidarité à destination des enfants.

«Il était une fois… » Voilà la phrase tout droit sortie des contes de fées par laquelle chacun d’entre nous est bercée, enfant. Oui mais voilà, la vie est loin d’être un conte chantant, peuplé de valeureux princes en quête de jolies princesses. Bien sûr, il est indispensable que nos bouts de chou conservent le plus longtemps possible leur innocence. Mais doit-on pour autant leur cacher la vraie face du monde ? Doit-on les protéger au point de les bercer de lourdes illusions ?

Certes, notre rôle de parents est ainsi fait que nous tentons au maximum de préserver nos chérubins de toutes les agressions extérieures potentielles, et c’est normal. Cependant, notre rôle n’est-il pas également de préparer chacun d’entre eux à appréhender de la meilleure façon qui soit le monde dont ils prendront demain les rennes ?

Tout ici n’est que question de dosage. Un enfant n’ayant pas la même interprétation des choses qu’un adulte, il faut y aller avec parcimonie et délicatesse. Inutile ici de venir « choquer » votre enfant. Le but étant simplement, par de petites actions et recommandations, de sensibiliser votre chérubin aux vraies valeurs qui feront de lui le citoyen de demain, comme le respect, le partage, la tolérance et la solidarité. Oui, parce qu’être solidaire, c’est aussi devenir de vrais petits bouts de femmes et des petits bonhommes conscients des enjeux de ce monde.

LA SOLIDARITÉ, KESAKO ?

Dès le plus jeune âge, les enfants, impliqués dans le milieu scolaire, apprennent le sens du partage et du respect de l’autre. L’apprentissage de la solidarité, concept assez flou pour les tout-petits, vient avec le temps et par de petits gestes au premier abord insignifiants, mais qui sont lourds de sens. Aider un petit camarade à se relever lorsqu’il fait une chute dans la cour de récréation, ouvrir la porte à un monsieur en fauteuil roulant, laisser sa place dans un bus à une mamie en difficulté… Voilà quelques actions au quotidien qui permettent à un bambin d’appréhender l’autre et de le respecter.

Enjeu important des classes de primaire, la solidarité prend la forme d’actions communes auprès d’autres enfants dans le besoin, sous la forme de collectes de vivres pour les pays sinistrés comme ce fut le cas récemment pour la Syrie ou dans l’élaboration de messages de soutien ou de dessins, adressés avec un élan de paix et d’amour à de petits anges nécessiteux à l’autre bout du monde.

La solidarité, c’est donc tout un état d’esprit, qui permet à votre chérubin de grandir en se souciant de l’autre. Une valeur essentielle, surtout à l’époque un brin amère dans laquelle nous vivons, qui permet à chacun de s’intégrer dans une chaîne d’espoir et d’amour de son prochain et de sa Terre. Car être solidaire, même à leur tout petit niveau, c’est faire le choix de bousculer les codes, du changement et d’un avenir meilleur. Un programme pour certains quelque peu utopiste et pourtant… Un petit pas pour l’Homme n’est-ce pas un grand pas pour l’Humanité ?

ACTION !

Pour un bambin pas plus haut que trois pommes, la solidarité peut prendre bien des visages au quotidien, sans qu’il n’y paraisse. Aider sa petite soeur à ranger sa chambre, donner un coup de main pour mettre la table, accompagner le petit voisin dans la réalisation de son exposé : autant de petites choses qui, l’air de rien, profitent à l’épanouissement en société de votre enfant.

A vous également de lui donner les autres codes de la solidarité comme aider une vieille dame à traverser la route ou laisser la priorité à une personne handicapée quand il faut monter dans un ascenseur. Vous pouvez également sensibiliser votre enfant en rendant visite à des personnes âgées en maisons de retraite lors de journées solidaires organisées ici et là, participer à des collectes de jouets en poussant votre bambin à faire don de jeux, en bon état, dont il ne se sert plus ou en lui demandant de vous aider à choisir les denrées que vous remettrez, selon vos possibilités, dans les caddies de la Banque Alimentaire au sortir des grandes surfaces.

Être solidaire, c’est aussi s’investir pour une cause. Certains enfants démontrent très tôt des élans de solidarité pour la planète, dont ils sont soucieux soit dit en passant, ou les animaux. Non, la solidarité ne se suffit pas aux humains et c’est bien souvent la notion de don de soi qu’elle représente qui est le plus éloquent. N’avez-vous jamais croisé un bout’chou (peut-être le vôtre), vous faisant la leçon sur le bout de papier que vous avez fait tomber par terre ou le bout de viande que vous êtes en train de manger ? Si drôles soient-elles, ces petites réflexions du quotidien sont déjà le signe qu’en face de vous, il y a un petit citoyen.

POUR ALLER PLUS LOIN…

Vous avez envie de sensibiliser votre enfant à la solidarité mais ne savez pas par où commencer ? N’hésitez pas à consulter le site Internet www.citoyendedemain.net, qui fourmille de mille et une ressources à la fois ludiques et pédagogiques pour évoquer la citoyenneté avec votre joyeux luron. Médecins du Monde a par ailleurs mis au point un kit pédagogique très bien fait sur ce thème, téléchargeable gratuitement directement sur le site Internet de l’association, à destination des enfants de 10 – 11 ans. Le but ? Familiariser les plus jeunes à des notions fondamentales telles que la solidarité, les droits fondamentaux, le droit à la santé.

Sur www.ricochet-jeunes.org, en recherchant le mot solidarité, vous pourrez dénicher tout un tas de références d’ouvrages pour tous les âges, qui vous permettront d’aborder la question avec des mots simples et des récits intelligibles pour les enfants.

Enfin, si vos angelots font preuve d’intérêt ou d’un réel engouement pour une cause, n’hésitez pas étancher leur soif de connaissances pour qu’ils étayent leur opinion et choisissent par la suite, leurs propres modes d’actions. L’engagement et l’ouverture sont de nos jours si précieux, qu’il serait dommage de ne pas les encourager ! La solidarité quelle qu’elle soit, du petit geste au grand élan de coeur, est tout simplement un message d’amour dont il faut préserver la flamme. A bon entendeur les p’tits loups !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Merci de votre visite