Bébé à bord : les règles d’or !

Que ce soit pour des petits trajets ou de LONGUES DISTANCES, voyager en VOITURE avec Bébé n’est pas anodin. Pour un zéro tracas assuré, voici quelques CONSEILS pour vous guider !

Conseil N°1 : Ne prenez pas la chose à la légère !

Même si les conseils pleuvent de la part de la Sécurité Routière en ce qui concerne notamment les courts trajets, il semblerait que nous autres Français soyons toujours de légers cancres en la matière. Et pourtant le constat est sans appel, trois quarts des accidents de la route se produisent sur des trajets courts et familiers au conducteur. On ne le répètera donc jamais assez, un parcours en voiture, si court soit-il, peut être dangereux et votre entière vigilance doit y être consacrée. Peu importe l’âge de votre enfant (ou le vôtre d’ailleurs), il doit être soigneusement attaché, comme son siège-auto le recommande, pour limiter tout risque en cas de collision ou de freinage brusque.

Conseil N°2 : Choisissez le bon siège-auto

Le choix du siège-auto est un véritable casse-tête pour la majorité des futurs et jeunes parents. Quel groupe faut-il prendre ? Comment doit-il être po­sitionné ? Quand faut-il en changer ? Autant de questions auxquelles les spé­cialistes tentent de répondre en mettant sur le marché des systèmes toujours plus performants et plus sécurisés.

Pour vous guider dans votre choix, sa­chez que le siège-auto doit s’adapter à l’âge, à la morphologie et au poids de votre enfant. Pour vous repérer en ma­gasin, une classification précise a été mise en place, catégorisée sous forme de Groupes, afin de vous assurer un achat intelligent. Pour les petits bouts de la naissance à 10 kilos, les sièges-auto du Groupe 0 seront certes parfaits, même si vous pouvez tout à fait opter pour un lit-nacelle pour les premières semaines de votre nourrisson. Côté disposition, veillez à ce que le siège soit toujours pla­cé dos à la route, pour garantir ainsi une protection optimale en cas d’accident. Notez encore que si vous décidez de disposer le siège à l’avant du véhicule, il vous faudra impérativement désactiver l’airbag. Pour voir un peu plus large et plus grand, préférez le Groupe 0 +, re­commandé de la naissance à 13 kilos. Il permet de transporter l’enfant dos à la route, dans une position semi-allongée, et d’éviter ainsi les blessures des ver­tèbres cervicales en cas de choc frontal. De 9 à 18 kilos, le Groupe 1 peut main­tenant être envisagé, positionné face à la route, l’ossature de votre baby s’étant renforcée. Plus tard, vous pourrez pas­ser aux Groupes 2 et 3, respectivement conçus pour les enfants de 15 à 25 kilos et de 22 à 36 kilos

Conseil N°3 : Longs trajets ? Organisez-vous !

Bébé est dorénavant bien installé, il faut maintenant penser à s’organiser ! Un long trajet avec un tout-petit ne s’improvise pas. Alors pour éviter les pépins en cours de route, quelques précautions s’imposent. Dans un premier temps, même si tout peut paraître relatif, n’oubliez jamais le doudou de votre petit bout ! Il pour­ra se révéler salvateur en cas de gros chagrins auxquels vous ne pourrez pas répondre sur l’instant. Côté re­pas, pour éviter les nausées en voi­ture (bien que celles-ci apparaissent plus fréquemment lorsque l’enfant grandit), veillez à ce que votre baby ait suffisamment mangé mais pas de trop et que vous disposez de tout le nécessaire (serviette, lait de toilette, tenue de rechange) en cas de vomis­sements. Prévoyez toujours un bibe­ron de lait, à préparer en instantané de préférence et un biberon d’eau, les longs trajets climatisés favorisant la déshydratation des plus jeunes. Évi­tez au maximum les gâteaux et autres bouts de pain si votre enfant n’y est pas encore totalement familier pour ne pas tomber dans le piège de la pa­nique de l’étouffement. Côté distrac­tions, prévoyez de quoi occuper Bébé sans pour autant gêner le conducteur. On conseillera ici des jouets adaptés à la voiture comme des mobiles pour sièges-auto ou des pare-soleil rigolos. Un CD avec quelques comptines que votre enfant adore peut aussi faire l’affaire tout comme le lecteur DVD intégré au siège avant si apprécié des parents ! Si vous en avez la possibi­lité, essayez autant que possible de voyager lors des phases de sommeil de Bébé, pour éviter tout phénomène d’énervement et pour que le temps, à son niveau, passe plus vite. En­fin, n’oubliez pas de faire une pause au minimum toutes les deux heures (toutes les heures avec un nourris­son), non seulement pour vous ac­corder à vous autres jeunes parents un break bien mérité mais aussi pour faire prendre l’air à votre petit ange, ou procéder au change. Ca y est, vous êtes maintenant parés… En voiture Simone !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.