Bébé en vadrouille !

Si petit et si mignon… On dirait presque UN PETIT BOUCHON ! Seulement voilà, même si votre adorable crevette ne prend pas (encore) beaucoup de place, que dire de tout l’attirail nécessaire à la moindre de ses SORTIES ? Le change, les repas, la sécurité, les joujoux par milliers… Ça y est, VOUS PANIQUEZ ? Ouf, So Baby est là pour vous donner les clés d’une balade ZERO TRACAS !

Dès la naissance de votre enfant, une furieuse envie de l’emmener découvrir le monde vous prend aux tripes. Comme si vous vous sentiez quelque part un peu coupable de ces quelques neuf mois « d’empri­sonnement » imposés, promener Bébé devient pour vous une problématique obsédante, votre principale mission. Pas de panique pour autant, il est bien inutile de précipiter les choses, vous aurez très vite une foultitude d’oc­casions d’initier de grandes balades extérieures avec votre poupon, qui, il faut bien se l’avouer, nécessitent tout de même un brin de préparation et d’organisation. Pas de hâte, pre­nez le temps « d’atterrir », de trouver vos marques et de souffler, avant de vous lancer dans l’exploration pour le moins rocambolesque du « dehors »…

Top départ

Ça y est, vous vous sentez fin prête à franchir le cap de la première sortie, que ce soit pour une petite balade dans le parc à côté chez vous ou quelques emplettes chez les commerçants du quartier. Les premières sorties sont par­ticulièrement stressantes pour de jeunes parents. Comment l’habiller ? Quelle solution de portage adopter ? Que dois-je glisser dans mon sac à langer ? Et si j’oubliais quelque chose ? Autant de petites difficultés épineuses qui vous taraudent l’esprit et vous angoissent.

Allez, on souffle un bon coup, une promenade doit rester un moment de plaisir, pour vous comme pour votre loulou, et non une source de tension au sein du foyer. Une balade reste une balade et en suivant nos quelques re­commandations, tout devrait glisser comme sur les roulettes d’une su­per-poussette.

On fait le point ?

Avant toute chose (et surtout de vous mettre à ronchonner devant une tâche qui vous semble insurmontable surtout s’il s’agit de votre premier baby), faites le point sur vos objectifs. En vous po­sant les bonnes questions avant même de glisser Mamour dans son porte-baby, vous vous faciliterez grandement la vie. S’agit-il d’une petite balade d’un quart d’heure autour de chez vous ? D’une excursion un brin plus longue et audacieuse ? D’un trajet en voiture ou en transports en commun ? Votre point de chute est-il Family-Friendly ou bien plus hostile ?

Si pour chaque promenade on re­trouve un bon lot d’incontournables à avoir sous la main, certaines situations nécessitent quelques aménagements. Il suffit alors de vous projeter calmement sur vos envies, pour en cadrer chaque détail et être certaine de ne manquer de rien une fois le moment tant attendu venu.

Les déplacements

Ici, tout dépendra évidemment de l’âge de votre enfant et de vos envies. Avant trois mois, pour vos petites promenades avec votre loulou, il est recommandé de préserver une position allongée, que proposent notamment les poussettes premier âge et autres lan­daus. Confortablement installé dans sa nacelle, votre petit ange pourra alors s’endormir paisiblement en cas de grosse fatigue. Selon les caprices de la météo, pensez à prévoir un habillage de pluie ou un pare-soleil qui protége­ront votre pioupiou de toute éventuelle agression extérieure.

Vous êtes davantage porte-bébé plutôt que poussette ? Soit ! A vous donc de trouver la solution qui correspond le plus à vos attentes (écharpes de portage, portes-bébés classiques…), tout en veil­lant que celle-ci soit parfaitement adap­tée à l’âge et au poids de votre enfant, qu’elle soit également physiologique et propose un bon maintien de la tête de votre baby.

Plus tard, vous pourrez passer aux poussettes plus tradis et légères, qui proposent un éventail de positions très appréciables pour une petite sieste impromptue, un repas sur le pouce ou s’offrir une chouette vue sur le monde extérieure, jusqu’à la fameuse poussette canne qui servira juste de douce tran­sition en un baby très vite épuisé et un grand bébé, qui gambade de partout !

La bonne tenue

En voilà une question primordiale : comment vêtir Bébé pour ses pre­mières promenades ? Peu importe la saison, si votre petit ange vient à peine de sortir de votre joli bidou, il faudra le couvrir. Encore incapable de se ther­moréguler, un nouveau-né est encore fragile et a besoin d’un cocon douillet et chaleureux pour évoluer en toute sérénité.

Plus tard, les petits habits que vous choisirez pour lui seront davantage liés à la saisonnalité (et à la tendance, So What?), et vous pourrez alors vous faire largement plaisir quant aux jolies tenues que vous lui composerez. Cela dit, même si votre bébé grandit à vue d’oeil, un accident est très vite arrivé ! Pour pallier aux petits tracas de la couche qui déborde ou du repas agité, mieux vaut prévoir une tenue com­plète de rechange, juste au cas où. Se­lon l’époque, un chapeau, des lunettes de soleil, un bonnet ou des moufles viendront compléter la panoplie du parfait Nomad Baby !

Les repas

Si vous allaitez, à priori pas de souci. Vraisemblablement vos roploplos doivent vous suivre de partout. Un petite couverture pour bien se caler (qui pourra aussi vous servir de tapis à langer d’appoint) et quelques coussi­nets d’allaitement pour éviter de trem­per votre joli chemisier évidemment pratique à déboutonner, devraient suffire pour partir en vadrouille. Vos premières balades avec votre nou­veau-né feront alors émerger le fa­meux débat qui plane autour de l’al­laitement en public. Sachez que sur le plan juridique, aucune loi ne vous interdit d’allaiter votre enfant dans un espace commun à tous. Pour autant, afin d’éviter les regards curieux (pour être polie) de certains passants, vous devrez jouez d’une certain habileté (et d’un grand châle, pourquoi pas!)pour préserver votre intimité.

Si au contraire vous passez par la case biberons, il vous faudra légère­ment plus d’organisation. Et même si vous prévoyez de sortir en dehors des heures de repas habituelles de votre enfant, soyez toujours prévoyante de ce côté, une petite faim intem­pestive n’attendant généralement pas ! Vous devrez alors investir dans un chauffe-biberon nomade (il en existe aujourd’hui de très performants et très légers) pour mettre le bib’ de votre petit glouton à bonne tempé­rature et d’une boîte à dosettes de lait pour éviter de vous trimbaler la grosse artillerie (oui, le gros pack de lait en poudre qui pèse une tonne) à tout bout de champ.

Votre bambin est en âge de dévorer des petits pots ? Un thermos nou­velle génération vous permettra de réchauffer le repas de votre pioupiou en quelques minutes. Pensez égale­ment à toujours avoir à portée de sac quelques bavoirs, des petits couverts (vous pourrez en dénicher dans de jolis petits boîtiers qui préserveront l’hygiène de la fameuse petite cuillère) ainsi qu’une gourde réutilisable de chez Squiz par exemple.

Si vous prévoyez une sortie en presque amoureux au restaurant, soyez également prévoyante de ce côté-là, quelques mauvaises surprises (chaises hautes de l’avant-guerre, trop grandes ou trop petites, défraîchies et branlantes… voire inexistantes) pour­raient vous gâcher le déjeuner. En glissant dans votre coffre de voiture la chaise nomade BabyToLove (on craque!), plus besoin de s’arracher les cheveux pour trouver un resto sym­pa et Baby-friendly, vous aurez tout le nécessaire à portée de main ! Le plus ? Peut aussi servir chez votre grande cousine un brin vieille fille qui, de toute évidence, ne connaît pas la si­gnification du mot chaise-haute !

Le change

C’est fou ce qu’un bébé peut prendre plaisir à souiller sa couche. Un vrai petit canard ! Oui, votre loulou fait pipi-caca-prout à longueur de journée, et il s’en fiche pas mal que vous soyez collée-serrée avec une Tatie Danièle dans un bus bondé. Il se lâche. A vous donc d’avoir tout ce qu’il faut sous la main pour remettre au propre les petites fesses de votre fripouille. Des couches, évidemment. Jetables de pré­férence quand vous partez en balade. Une couverture ou un tapis de change pliable est aussi de circonstances pour éviter que votre petit trésor ne fasse de terrifiantes rencontres avec le froid intersidéral du banc en ferraille de la place publique. De quoi nettoyer le po­potin de votre pitchoune, comme du liniment en dosettes accompagné de quelques carrés de coton (soyez large!) par exemple ou quelques lingettes dont vous aurez bien sûr vérifié la composi­tion au préalable, un body de rechange en cas de complication : voilà grossiè­rement tout ce qu’il vous faut. OK, c’est déjà pas mal…

Et pour s’amuser ?

Tout-petit, votre baby risque de s’en­dormir presque à tous les coups. Inu­tile donc de le noyer sous une pile de jouets dont il n’a que faire. Pour le stimuler, vous pouvez toujours inves­tir dans une arche d’activités que vous pourrez suspendre à votre poussette.

Quand votre petit deviendra grand, les choses se gâteront inexorablement. Entre son doudou préféré qu’il em­mène de partout (et que vous avez terriblement peur d’égarer!), quelques cubes pour jouer dans l’herbe, un livre d’images pour patienter sagement dans le métro et autres petites pépites dont vous ferez bientôt la connaissance : votre sac à langer en prend un sérieux coup et risque fort de déposer le bi­lan. Aussi, soyez prévoyante et optez pour un petit sac exclusivement dédié à l’amusement, qui pourra rester en per­manence dans la panière de la pous­sette ou dans le coffre de votre titine !

Les bons réflexes…

Et si vous profitiez de l’arrivée de votre baby pour prendre un peu d’avance sur le calendrier. Même si cela peut vous paraître loin pour le moment, un jour votre bébé deviendra grand et pren­dra le chemin de l’école (mais quelle horreur!). Avec son fameux cartable. A poils, à paillettes ou à plumes. Vous verrez, c’est tordant. Bref, je m’em­balle car une fois ce temps venu, vous devrez chaque soir contrôler le sac de votre Kid pour être certaine qu’il n’ou­blie rien pour le lendemain.

Avec votre sac à langer, la règle est la même. Faites-vous une check-liste des indispensables à emporter lors de vos balades et prenez quelques minutes pour vérifier, chaque soir, le contenu de votre sac. Un geste qui devient très vite automatisé et qui vous permettra de pallier à de nombreux tracas, plus ou moins gênants sur le coup ! Pfiou… Un bébé nomade, c’est pas de tout re­pos… Je vais prendre un peu l’air moi !




Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.