Jamais sans mon doudou !

La question de Mélissa, maman d’un petit Tyron de 5 ans.

« Mon fils est un petit bout tout timide et plutôt introverti. Depuis sa naissance, il est accroché à son doudou, qui ne ressemble plus vraiment à un doudou, et devient tout triste s’il ne l’a pas à ses côtés. Comment réussir à l’en décrocher ? »

C ompagnon de ses premières nuits, petite chose qui sait autant l’amuser que le rassurer, le doudou de votre bout’chou est sans doute son meilleur ami. Depuis toujours, il l’accompagne dans ses mille et une aventures et découvertes, le console en cas de gros chagrin et apaise ses petits bobos. C’est donc tout à fait normal qu’un enfant garde longtemps encore ce lien affectif si précieux qui le relie à sa peluche ou son bout de chiffon. Et comme chaque bambin évolue à son rythme, la séparation se fait plus ou moins tardivement.

UN PROBLÈME, DES SOLUTIONS

Votre enfant grandit et le voir doudou à la bouche en permanence vous angoisse ? Pas de panique pour autant ! Peut-être tout simplement que votre petite fripouille n’est pas assez mûre pour s’en séparer. Généralement, l’entrée à l’école où doudou est retranché dans le sac à dos ou à la caisse en plastique, aide l’enfant à s’en détacher quelque peu. Il apprend que son compagnon n’est pas utile lorsqu’il joue avec ses petits camarades et l’oublie généralement assez vite. Si les phases de jeux relèguent cet ami un brin malodorant au second plan, en cas de coup de barre ou de petit chagrin, il peut refaire surface assez facilement. Et dans ces cas-là, il faut éviter de l’en priver au risque de l’attrister profondément.

Quand votre pitchoune commence à bien s’exprimer et à comprendre ce que vous lui expliquez, tentez des petites approches : montrez à votre enfant que Doudou, lui aussi fait sa vie. « Il prend son bain (traduction, il est dans la machine à laver) ou il fait son dodo (traduction, je l’ai oublié, je suis impardonnable, mais il faut composer avec).

Plutôt que de vous mettre martel en tête pour tenter d’évincer la petite chose, faites-vous en un allié ! Et oui, Doudou, c’est le dieu vivant de votre angelot, et il peut vous servir de petit secours en cas de pépin. Votre enfant refuse de se laver les dents ? Doudou le fait lui pourtant. Il ne veut pas aller se coucher ? Doudou, lui, est fatigué. Il ne veut pas manger sa purée d’épinards ? Bon, on vous déconseille de tartiner la gentille peluche de légumes verts tout de même… Quoi que ! En bref, inutile de stigmatiser ce petit ami et mieux vaut laisser faire le temps… Sans culpabiliser votre enfant.

NOTRE CONSEIL : ll semblerait qu’il existe quelques moments privilégiés où Doudou peut ne pas être invité. Une sortie dans un parc d’attractions (on pourrait le perdre), une shopping party ou un anniversaire chez les copains : votre enfant de lui-même se plaira à jouer aux grands !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Merci de votre visite