Objectif : sécurité !

Il était une fois, un petit poussin TOUT FRAGILE ET TRES CURIEUX, prêt à partir à la découverte du monde fabuleux et plein de mystères qui l’entourait. Seulement voilà, aussi attractif qu’il pouvait être, cet univers tout nouveau regorgeait de mille pièges et obstacles sournois, pour le moins DANGEREUX. Fort heureusement, Maman et Papa étaient là pour VEILLER SUR CE PETIT ANGE plein d’énergie, parés à l’accompagner coûte que coûte sur les chemins tumultueux mais irrésistibles de la vie…

Il était une fois, un joli baby qui poussa son tout premier cri. Attendris, les parents de ce petit ange le regardaient comme s’il s’agissait du plus fabuleux trésor au monde. Un trésor qu’il fallait protéger coûte que coûte, garder jalou­sement, précieusement, éternellement. Et quel endroit plus rassurant ici bas que leur petit nid douillet, qu’ils appelaient affectueusement leur « maisonnette ». Un endroit chaleureux, cosy, tout simple­ment familier… Et pourtant, cette bicoque à l’apparence pleine d’amour regorgeait de mille et un pièges sournois, qu’il fallait apprendre à éviter. Suivez le guide… pièce par pièce.

La chambre de Bébé

Ah la chambre de Bébé… En voilà une pièce de la maison So Irrésistible qui vous fait tendrement rêver pendant de longues semaines, avant même l’arrivée de votre bout’chou. Mais alors que vous vous caressez timidement le bidou en pensant aux éclats de rires et jolis sourires qui vien­dront bientôt habiter ces quelques mètres carrés, de sombres doutes, côté sécurité, font insidieusement leur apparition dans votre esprit.

Tout d’abord, il faut clairement définir ce que vous entendez par « Sécurité ». Et oui, offrir un petit coin paisible et sans danger à votre loulou ne se résume pas à cacher les prises et consolider les fenêtres. Cela passe aussi et surtout par une réflexion globale d’aménagement, du sol au plafond. Par exemple, avant même de vous lancer dans le choix de la couleur du mobilier, si quelques travaux de rafraîchissement s’imposent, préférez toujours une pein­ture écologique et non chimique, pour éviter tout risque d’émanation toxique.

Dans un second temps, pensez logique. Chaque meuble doit être solidement fixé (trop d’accidents mettent en cause une bibliothèque un brin boiteuse ou une armoire trop bondée…) et suffisamment éloigné de la fenêtre (Dieu qu’il est tentant de grimper dessus pour regarder les zo­zios…). Rideaux et tapis doivent eux aussi être correctement maintenus, pour éviter tout risque d’étouffement ou de chute. Vérifiez ensuite qu’aucun fil, électrique ou non, ne pendouille et que le radiateur de la chambrette ne soit pas victime de sur­chauffe (aïe, ça brûle!).

Notre conseil : n’attendez pas que votre petite fripouille soit en âge de crapahuter pour vous occuper de tous ces petits dé­tails. Vous serez alors bien plus affairée à lui courir derrière le popotin toute la sainte journée. Et pour vous rassurer davantage, n’oubliez pas d’équiper cette pièce d’un Babyphone ou de tout autre appareil de surveillance à distance, histoire de parfois souffler, en toute sérénité !

La cuisine

Lieu de mille et une tentations pour votre petit loup, la cuisine est sans aucun doute LA pièce la plus dangereuse pour votre enfant. Et pour cause, elle regorge de pe­tites choses à l’apparence insignifiante qui sont pourtant de véritables pièges mortels si l’on n’y prend pas garde.

De toute évidence, votre espace coo­king nécessite quelques aménagements. On pense alors aux bloque-poignées ou tiroirs qui éviteront à votre minot de jouer les remake de la Famille Adams avec vos couteaux acérés ou de partir à la décou­ verte des saveurs gustatives et citronnées des produits ménagers. D’ailleurs, pour éviter tout risque inutile, mieux vaut placer ces derniers en hauteur, histoire qu’il n’y touche qu’à la pré-adolescence, lorsqu’il sera en âge de vous donner un coup de main pour nettoyer la gazinière.

Les placards sont sous contrôle ? Vous êtes soulagée ? Toutefois, ce n’est pas fini ! Sécuriser sa cuisine, c’est aussi prendre de nouvelles habitudes. Prenez illico le ré­flexe de tourner vos queues de casseroles vers le centre de votre cuisinière, pour éviter que votre pitchoune ne soit tenté de s’en faire un couvre-chef. De la même façon, pensez dorénavant à débrancher vos appareils électroménagers lorsque vous ne les utilisez pas. La mimine dans le mixeur, c’est pas top. Si l’alcool doit très logiquement être hors de portée, les petits plaisirs de l’apéritif comme les cacahuètes et autres pistaches doivent elles aussi être hors de portée, les risques d’étouffement et d’allergies étant sérieux. Enfin, laissez toujours vos produits d’entretien dans leurs emballages d’origine, cela évitera à tout le monde de confondre du jus d’ana­nas avec de la javel.

Notre conseil : lorsque vous cuisinez, es­sayez dans la mesure du possible d’écarter votre petit chou de vos préparations. Exit les porte-bébés proches de la gazinière, une main sur la plaque est si vite arrivée ! Une chaise haute, un transat, un parc : toute solution est valable du moment que votre angelot ne s’attarde pas au coin du feu…

Le séjour

Sans doute l’endroit où votre pitchoune passera le plus clair de son temps, votre sé­jour lui aussi a de grandes dents ! Contrai­rement à ce que l’on pourrait penser, plus un espace est grand, plus il est dangereux. Bien que votre living soit probablement peu encombré pour le moment (attendez que votre minet grandisse et vous le trans­forme en salle de jeux géante…), il four­mille de petits guet-apens prêts à avaler tout cru votre trésor en culottes courtes.

Chaque recoin de la pièce doit ainsi être scrupuleusement inspecté. Chaque prise électrique doit être équipée d’un cache-prise ou d’une éclipse pour prévenir l’envie d’y glisser un doigt ou un jouet, chaque coin de table ou de meuble de rangement doit être protégé par des solu­tions spécifiquement conçues, en mousse par exemple, pour éviter ainsi les petits hématomes et gros bobos et tout fil doit être savamment dissimulé pour permettre à l’enfant d’évoluer en toute sécurité. On pense également aux fenêtres qui peuvent être pourvues d’entrebâilleurs pour pallier aux coincements de doigts mais aussi de systèmes de fermeture suffisamment so­lides pour contrecarrer toute envie d’éva­sion à la Prison Break. Autre point à ne pas négliger, si vous êtes férue de déco ou amatrice de brocante, prenez garde de ne pas laisser traîner de petits objets tout fragiles mais terriblement redoutables en cas de tremblement de terre provoqué par l’excitation de votre baby.

Notre conseil : si vous utilisez un appa­reil de chauffe dans votre pièce à vivre comme un poêle ou une cheminée, veillez toujours à ce qu’il soit hors de portée de votre enfant.

La salle de bain

Votre baby n’y passe que quelques mi­nutes par jour et pourtant, la salle de bains elle aussi peut s’avérer très dangereuse. Dans tous les cas, gardez bien en tête qu’il suffit d’une poignée de secondes d’inat­tention et de quelques centilitres d’eau pour que votre bambin se brûle ou pire, se noie. Ne le quittez surtout pas d’un oeil !

Hormis les risques de noyade, la salle de bain et ses maudits robinets de fortune sont à l’origine de bien des accidents. En moins de temps qu’il ne faut pour le dire, votre pioupiou glisse sa menotte sous l’eau jaillissante et s’ébouillante gravement. Équipez-vous sans attendre de systèmes de régulation de température ! Profitez-en également pour revoir l’aménagement de la pièce, en y ajoutant un tapis anti-déra­pant (essentiel pour vous, comme pour lui!) et d’une nouvelle armoire à pharma­cie que vous fermerez consciencieuse­ment à clés.

Notre conseil : on les imagine anodins et pourtant, les produits de soin tels que les gels douches et autres shampooings sont autant de petits poisons pour nos fripouilles. Encore plus s’ils ont la bonne idée de sentir le caramel ou la fraise des bois…. Bref. Mettez-les toujours hors de portée de vos enfants, pour éviter tout risque d’intoxication.

Les escaliers

Vous n’en possédez pas ? Alléluia ! Quelle source de stress en moins vous avez, chanceuse ! Parce que les escaliers, au quotidien, ce sont de véritables plaies ! On pourrait croire qu’il suffit d’une barrière pour éviter tout risque de chute. C’est un bon début, mais c’est loin d’être suffisant ! Parce que cette satanée barrière, il faut AUSSI penser à la refermer systématique­ment. Ouf, il en existe des automatiques. On est sauvés !

Non ? Pas vraiment ? Bah oui ! Il faut aussi penser à vérifier les contremarches de l’escalier, pour éviter que votre piou­piou ne s’y coince ou pire, glisse et tombe, idem pour les barreaux du garde-corps. Plus tard, quand Pioupiou sera en âge de descendre comme un grand ce géant de bois ou de fer, on étoffera notre escalier de bandes anti-dérapantes. On n’est pas à Aquaboulevard, zut de flûte.

Notre conseil : ne laissez jamais un enfant en bas âge (ni un mari qui rentre d’une bringue entre copains d’ailleurs), seul, à proximité d’un escalier. Gravir ces marches colossales est furieusement ten­tant pour votre bout’chou et un accident est très vite arrivé…

Le jardin

La belle saison approche et déjà vous ima­ginez votre kid partir à la découverte de l’immensité toute relative de votre jardin. Et là, c’est le drame. Parce que si vos inté­rieurs sont dorénavant sous contrôle, que dire de vos espaces Outdoor qui pullulent de mille et un dangers de toutes sortes, à en avoir le tournis. Allez, on souffle un bon coup, avec un brin d’organisation, votre prairie deviendra en un rien de temps un formidable terrain de jeu pour votre loulou.

Premièrement, le terrain doit être entouré d’une clôture infranchissable (idem pour les portes et portails) et surtout non dan­gereuse (on oublie évidemment les herses et autres barbelés mais aussi les espa­cements trop larges dans lesquels votre minot pourrait glisser la tête ou autre chose…).

Dans un second temps, en fonction de la typologie de l’endroit, vous devrez prendre les mesures qui s’imposent. Une piscine ou un bassin si petit soit-il doit être hors d’accès en permanence, tandis qu’un balcon ou une terrasse d’apparte­ment doivent être suffisamment protégés pour éviter que votre fripouille ne passe par dessus bord.

Le matériel de jardinage, les outils et autres barbecues sont eux aussi à mettre en sécurité, tout comme les abris et autres cabanes au fond du jardin qui doivent être implacablement fermés.

Notre conseil : méfiez-vous de tous les points d’eau qui peuvent agrémenter votre jardin. De la piscinette en plastique qui fait plouf au petit étang caché au fin fond de votre jardinet, des tuyaux d’arro­sage qu’on pourrait laisser traînailler ça et là aux puits : tout doit être passé au peigne fin et sécurisé pour éviter tout risque de noyade.

La bonne idée

Chez So Baby, on l’avoue, on aime se sim­plifier la vie. Et côté sécurité, on a déniché une adresse aux petits oignons, qui nous permet de repenser nos intérieurs du sol au plafond, sans prise de tête. Avec Pro­tectbaby.fr, vous pourrez ainsi vous laisser aller à une découverte intuitive et rassu­rante de tout ce qui existe de plus pro­bant sur le marché, en terme de solutions pour sécuriser votre maison. Chaque situation de la vie quotidienne, chaque pièce, chaque configuration ont ainsi été pensées pour vous apporter les clés d’un aménagement réussi, économique et zéro tracas ! De quoi laisser Bébé gambader en toute sérénité, n’est-ce pas ?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Merci de votre visite