Séjours linguistiques : pourquoi se laisser tenter ?

QUE VOS ENFANTS AIENT QUELQUES LACUNES EN ANGLAIS OU QU’ILS SOIENT DE VRAIS AS DANS LA LANGUE DE SHAKESPEARE, UN SÉJOUR LINGUISTIQUE EST UNE EXPÉRIENCE DE VIE FORMIDABLE À LEUR OFFRIR. WHAT ELSE ?

Qui ne se souvient pas de ces listes indigestes de verbes irréguliers qu’il fallait apprendre par coeur sur les bancs de l’école ? De ces dialogues pour le moins sommaires qui mettaient en scène Sam et Patty allant au zoo ou encore de ces fiches de vocabulaire fastidieuses et insipides ? Et oui, pour certains l’apprentissage de l’anglais à l’école laisse un bon souvenir mais pour d’autres, il en ressort un petit goût amer de frustration.

Si l’apprentissage de l’anglais relève aujourd’hui d’un véritable enjeu pour l’avenir de nos enfants, de nos jours, il est très difficile pour un élève d’appréhender de façon optimale une langue étrangère, dans des classes bien souvent trop surchargées et ne laissant que très peu de temps à la prise de parole. Aussi, nous autres parents devons-nous trouver de nouvelles solutions pour aider nos enfants à progresser dans les meilleures conditions qui soient. Car même si pour l’instant la question nous semble lointaine, il en va de la préparation de leur avenir.

RETOUR VERS LE FUTUR

L’anglais, une nécessité ? Le constat est sans appel. « Anglais courant ou de bonnes notions, la grande majorité des annonces professionnelles demandent aujourd’hui de pratiquer la langue, nous explique Nenad Djokic, directeur général d’EF Education First en France. La France fait partie des nations qui s’exportent le plus, il est donc primordial pour nos jeunes de prendre au sérieux son apprentissage. Plus tôt ils commencent à apprendre l’anglais, plus vite ils seront prêts à préparer leur avenir». Un apprentissage nécessaire donc, mais qui ne passe pas uniquement par le circuit académique classique, jugé trop sommaire. Preuve en est l’index du niveau de compétence en anglais (EF Education First EPI), qui classe la France en 23ème position sur 54 pays sondés en termes de compétences en anglais. Meilleurs à l’écrit qu’à l’oral (un phénomène de honte de parler ouvertement anglais s’installant bien souvent dans les salles de classe), les frenchies ont dont besoin d’un petit coup de pouce : le séjour linguistique semble tout trouvé.

QUEL SÉJOUR LINGUISTIQUE CHOISIR ?

De la même manière qu’il existe différentes façons d’enseigner une matière, vous pourrez trouver au gré de vos recherches, une multitude d’offres diverses et variées de séjours linguistiques. Ainsi, vous et votre enfant devrez vous poser les bonnes questions avant de faire un choix définitif sur l’organisme avec lequel votre bout’chou partira. Bien que les USA ou l’Australie soient des destinations pour le moins exotiques, les parents préfèrent généralement pour les plus jeunes une destination plus proche comme l’Angleterre, l’Irlande ou Malte par exemple.

Ensuite, une fois les dates de séjour arrêtées, demandez-vous quel est l’objectif réel de ce voyage. Est-ce pour corriger un point particulier ? Pour perfectionner un anglais déjà maîtrisé ? Souhaitez-vous que les heures de cours soient soutenues ou au contraire préférez-vous faire la part belle aux activités annexes ? Selon le but recherché, vous pourrez affiner votre sélection d’organismes spécialisés. En effet, tous les établissements de formation ne proposent pas de combinés « tennis + anglais » ou « anglais pour les apprentis cuisiniers ».

Dans un second temps, la question du mode d’hébergement fera surface. Ici, deux principaux choix s’offriront à vous. Soit votre enfant est placé dans une famille d’accueil présélectionnée et habituée à ce genre d’échanges, soit vous optez pour une résidence dans laquelle il sera entouré d’élèves venus du monde entier. Dans le premier cas, votre enfant pratiquera l’anglais au quotidien (si tant est qu’il ne se retrouve pas en chambrée avec un petit français) et pourra non seulement gagner en vocabulaire de la vie courante, mais aussi observer les us et coutumes des autochtones. Bien souvent, les parents trouvent en cette formule une manière de se rassurer et de savoir leur enfant en sécurité dans un cocon douillet. A contrario, dans une résidence sécurisée, votre enfant pourra gagner en maturité et en autonomie et reviendra en France avec plein de nouveaux amis. Si vous choisissez ce type de séjour, renseignez-vous bien sur l’encadrement que proposent les différents organismes quand les enfants ne sont ni en cours, ni en activités annexes. « Les parents se sentent rassurés en venant chez nous puisque tous nos centres sont accrédités par des organismes internationaux et que notre gage de qualité est prouvé par la norme NF que nous détenons, poursuit Nenad Djokic. Les transferts vers la destination du séjour, les programmes pédagogiques enseignés par des professeurs de langue natifs, l’encadrement des activités et le suivi post-séjour sont des engagements pris et contrôlés chez EF Education First ».

Vous l’aurez compris, pour un séjour réussi et sécurisant, efficace et rassurant, il vous faudra faire le tri entre les différents organismes qui sont légions, en vérifiant avec précision chaque détail du séjour de votre enfant. La qualité et la rigueur sont de mise.

COMMENT SE DÉROULE UNE JOURNÉE TYPE ?

La plupart du temps, les séjours linguistiques savent habilement mêler cours de langue et activités ludiques. Aussi, après un bon petit-déjeuner, la matinée commence par 3 ou 4 heures de cours, selon l’intensité choisie. En petits groupes d’une quinzaine d’étudiants maximum, ces leçons sont de véritables terrains d’échanges avec jeux de rôle, exercices vivants et dialogues d’utilité courante. Bien évidemment, votre enfant sera placé dans un groupe de niveau similaire et pourra ainsi se perfectionner ou revoir les points sur lesquels il bute sans se sentir dépassé.

Après la pause déjeuner, si vous n’avez pas opté pour des cours individuels en supplément, place à la découverte ! Selon les programmes, vos bambins peuvent être accompagnés ou non, et partir à l’exploration de leur environnement et de ses mille et une merveilles à découvrir. Avant l’heure du dîner, les organismes se plaisent souvent à programmer une rencontre sportive par exemple ou la visite d’un site touristique. La journée se termine la plupart du temps sur des soirées à thèmes (jeux de société, chasse aux trésors, soirées barbecue ou disco…), lors desquelles votre enfant pourra certainement éprouver son niveau de langue dans une ambiance plus décontractée.

DES SÉJOURS EN FAMILLE

Si décidément vous n’avez pas le coeur d’envoyer votre enfant, tout seul, en séjour linguistique, optez pour des séjours aussi ludiques que pédagogiques, à vivre en famille ! « Partir en famille en Europe, pendant les vacances, en appartement ou en famille d’accueil : voilà l’une des formules inédites que nous proposons, nous présente Magali Toureille, responsable des agences ESL en France. Cette option permet à chacun des membres de la famille, dès 3 ans, d’appréhender la langue dans des cours particuliers adaptés à leurs niveaux et de partager une expérience unique en son genre ». Après tout, ne faut-il pas donner le bon exemple ? Le défi est lancé !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Merci de votre visite