Vous avez dit ‘’ Pipi au lit ’’ ?

La question de Manuela, maman d’une petite Isy de 5 ans.

« Ma fille a été propre très tôt, le jour comme la nuit. Mais depuis ses 4 ans, elle mouille très régulièrement son lit. Aujourd’hui, je vois qu’elle souffre de cette situation et je ne sais plus quoi faire. Quelques conseils Baby & Cie ? »

M ouiller ses draps, ça peut arriver et n’a rien d’alarmant si tant est que cela ne devient pas systématique. Si au contraire la chose devient régulière et source de perturbations psychologiques pour votre enfant, le fameux « pipi au lit » devient une énurésie chronique à laquelle il faut trouver rapidement une solution. Avec son nom barbare peu connu, l’énurésie nocturne touche pourtant 1 enfant sur 10 et devient un véritable casse-tête pour les parents comme pour les petits bouts qui en sont les victimes. Conséquence d’un trouble organique ou psychologique, il est essentiel dans un premier temps de consulter votre médecin traitant pour déterminer les origines du mal afin de trouver le plan d’action adapté à votre bambin.

UN PROBLÈME, DES SOLUTIONS

Votre bout’chou mouille souvent son lit ? Faites sans plus tarder un bilan complet avec un spécialiste, qui vous permettra de déceler tout problème d’ordre physiologique (une production trop importante d’urine, une vessie trop petite, un problème hormonal…) ou bien psychique (traumatisme, terreurs nocturnes…). Ainsi, armés de cette information, vous pourrez ouvrir le dialogue avec votre enfant et tenter de le rassurer. Si des traitements peuvent parfois vous être proposés, une étude comportementale est plus souvent préconisée, notamment pour modifier son cycle urinaire et apprendre à votre enfant à correctement se soulager.

Au quotidien, quelques petits aménagements s’imposent pour tenter de contrecarrer cette énurésie aussi handicapante qu’embarrassante. Tout d’abord, veillez à ce que votre bambin ait une hydratation correcte tout au long de la journée, en abolissant les boissons gazeuses qui accentuent les petites envies et qu’il aille régulièrement aux toilettes sans se retenir. Avant le coucher, apprenez à votre enfant qu’il est essentiel qu’il vide sa vessie, en lui expliquant, avec des phrases simples, son fonctionnement. Vous l’aurez compris, le dialogue est primordial en cas d’énurésie, surtout si votre pitchoune ressent un certain sentiment de honte. Une honte sur laquelle il faut le pousser à mettre des mots, sans jamais le culpabiliser. Au contraire, responsabilisez-le en le faisant participer au changement des draps ou bien félicitez-le dès le réveil si le lit n’est pas mouillé. Votre bout’chou a surtout besoin de savoir qu’il n’est pas seul face à son problème.

NOTRE CONSEIL :

Logique et pourtant pas forcément automatique, l’utilisation d’alèses en plastique peut vous faciliter la vie en cas d’énurésie. En cas de pipis au lit répétés, il faut aussi être prévoyant pour éviter que cela ne génère un stress déroutant au sein de votre famille !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.