« Ze veux être propre ! »

Un bébé, c’est tout mignon, tout rose et ça se croque comme un bonbon. Mais un baby, c’est aussi HYPER CRACRA, plein de bavouilles et de chocolat, et là, ça tourne à la cata. Votre mission si vous l’acceptez, mettre le cap sur la PROPRETE !

Ah… Que les bébés sont merveilleux ! Avec leurs éclats de rire si poignants, leurs premiers pas si fra­giles et leurs espiègleries en veux-tu en-voilà… On ferait n’importe quoi pour qu’ils conservent cette can­deur juvénile le plus longtemps pos­sible. Mais avec leur nez coulant qu’ils essuient allègrement d’un revers de manche, leurs couches bien pleines et verdâtres et leur façon si gracieuse de se tartiner le visage de chocolat : ces petits diablotins ne sont plus si innocents que cela. Vous le savez, il est grand temps d’enseigner à votre petit cochonou la propreté et là, bon courage…

Les quenottes tu te brosseras

Dès l’âge de 15 mois, votre petit bout aura certainement plusieurs dents qu’il faudra déjà chouchouter. Dans un premier temps, l’apprentissage du brossage doit être ludique et adapté, avec un dentifrice fluoré, essentiel au bon développement de la dentition de votre enfant et une brosse à dents qu’il pourra manier facilement. Optez pour une brosse amusante et colorée, à l’effigie de ses personnages préfé­rés, qu’il adorera utiliser pour faire comme papa et maman. Un petit goût fruité viendra aussi aiguiser la curio­sité de votre bout’chou..

Notre astuce : faites donc de ces petits instants de la journée de véri­tables moments à partager en famille, en montrant à votre angelot les bons gestes. Attention pour autant à ne pas lui en demander trop, la mécanique du brossage telle que nous la connais­sons adultes, n’étant accessible pour un bambin qu’à partir de 5 ou 6 ans.

Ton bidou tu frotteras

Au moment du bain, lorsque vous frotterez Bébé, vous découvrirez un beau jour qu’il commence lui-même à se caresser le ventre ou le haut du crâne. Plus par mimétisme que par réelle prise de conscience soudaine que l’hygiène passe aussi par le gant de toilette, votre enfant fait ses pre­miers pas vers la propreté. A cet ins­tant, vous devrez l’encourager tout en lui souriant, en lui montrant éga­lement que du gel douche adapté à sa petite peau fragile est terriblement amusant quand il se met à mousser ! Bien sûr, votre petite fripouille ne sera pas prête du jour au lendemain à se laver tout seul, mais ces petits gestes répétés au quotidien lui permettront d’acquérir les bases essentielles de son hygiène future.

Au pot tu iras

Ah l’apprentissage du pot, ce cap, cette péninsule ! Il nécessi­terait une bible à lui tout seul ! Dans un premier temps, soyez à l’écoute de votre enfant. Si vous sentez que c’est le mo­ment, proposez-lui le pot en lui expliquant clairement son uti­lité. De préférence après man­ger, placez-le sur ce fameux pot en restant à ses côtés pour le rassurer. Si un petit pipi ou un joyeux caca arrive, vous tiendrez là votre première vic­toire. Si au contraire l’affaire traîne en longueur, ne laissez pas votre bébé plus de dix minutes sur ce nouvel en­gin où il risquerait de se braquer (ou de s’endormir). Pour vous aider, vous pouvez tout à fait essayer l’Apprenti Pipi de Piwapee, qui permettra à l’aide de couches-culottes bio, de faire la liai­son avec le pot en toute sérénité !

Même si vous vouliez bien faire, évitez de conter ses exploits au pot à votre entourage devant lui, cela pourrait l’induire en erreur. En effet, lorsque Maman ou Papa sort des toilettes, il est très rare qu’un public vienne l’ap­plaudir. Autre principe fondamental, lui faire comprendre qu’il s’agit là de quelque chose de naturel et indolore et que malgré ses appréhensions, ce ne sont pas des « petits bouts de lui » qui finissent à la cuvette. Plus tard, pensez à lui faire porter des vêtements simples à ôter pour qu’il puisse, à sa guise, se rendre dans son mini-coin. Autre petit conseil, rangez le pot dans un endroit discret où il pourra également oeuvrer en toute tranquillité et indiquez-lui toujours où vous rangez son pot pour qu’il puisse de lui-même aller le cher­cher au besoin !

Ton nez tu moucheras

Les petits et leur nez, ça n’a jamais été une grande histoire d’amour. Vous vous battiez déjà avec la mouchette ou le sérum physiologique pour le lui nettoyer, qu’il se met à renifler sans vergogne et à s’essuyer allègre­ment les narines sur son joli polo. Là encore, ne laissez pas traîner les choses et proposez-lui systématique­ment un mouchoir en lui inculquant les bons gestes. Petite astuce : passez par le jeu ! En fabricant un bateau en papier et en s’amusant à le pousser avec le souffle du nez en fermant la bouche peut être une option parmi tant d’autres ! Et puis, c’est tellement marrant ce gros bruit que fait papa en se mouchant… et si j’essayais ?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Merci de votre visite