Je suis enceinte, ça se voit pas ?

OK, quand on est enceinte, ce n’est pas toujours rose. Et ce n’est pas chez So Baby qu’on prétendra le contraire… Pourtant, il y a quelques petits AVANTAGES à tirer de la situation, pour le plus grand plaisir un brin MALICIEUX des porteuses de jolis bidons… PROFITEZ MESDAMES ! Ça ne durera pas…

La star, c’est moi !

Si votre belle-soeur n’a pas décidé, comme par hasard, de pouponner en même temps que vous, vous êtes sans aucun doute LE centre du monde pour votre entourage. On vous cajole, on vous chouchoute, on redouble pour vous de petites attentions en veux- en-voilà à tout bout de champ… Et il faut bien se l’avouer, c’est plu­tôt sympa ! Vous êtes radieuse (vous n’avez jamais été aussi belle même), vous êtes sensible (on vous contredit rarement de peur de l’explosion hor­monale) et on se bouscule pour vous préparer vos petits plats préférés ou pour vous masser les petons boudi­nés. Sans parler des cadeaux à gogo et de la Baby Shower qui vont de pair. Attention pour autant, la médaille a son revers, et cet état de grâce ne durera pas. Alors profitez-en un max, neuf mois ça passe plutôt vite finale­ment…

Bientôt : à l’arrivée de Bébé, ne vous faites pas trop d’illusions, vous passe­rez au second plan. Si vous êtes accro, vous pouvez toujours tenter le retour de couche…

Chéri par ci, chéri par là !

Vous l’aimez. Il vous aime. C’est beau… Vous portez son enfant. C’est en­core mieux ! Autant se le dire franco, enceinte, vous exercerez un pouvoir illimité sur votre tendre compagnon ! Le pauvre… Mais après tout, entre les vomitos à répétitions, les satanées ver­getures, la balance qui explose et les sushis qui restent dans le congélo, vous méritez bien de vous en amuser un peu. Envie de Kinder-Raclette à deux heures du mat’ ? « Chéri, va à l’épicier du coin… ». Vous avez un mal au dos, aux pieds ou à la tête ? « Chéri, tu me fais un petit massage ? » Vous êtes en mode cachalot sur le canapé et la zapette est restée sur l’étagère ? « Chéri, tu peux changer de chaîne ? » Vous êtes sous hormones et votre Chouchou a oublié de vous rap­porter le dernier numéro de So Baby ? « Chériiiiiiii, non mais tu abuses là ! Va me le chercher ! » Alors oui, vous l’agace­rez. Oui, il soupirera. Mais ça marchera presque à tous les coups !

Bientôt : bah oui, vous ne serez plus enceinte. Vous n’aurez plus d’excuse. Fini l’esclavage pour votre homme et finalement, c’est peut-être aussi mieux comme ça, au risque de définitivement le convaincre que les familles nom­breuses, c’est pas pour lui !

Enceinte… et les autres !

Dans la vie de tous les jours, être en­ceinte, c’est aussi bénéficier d’un sta­tut un brin supérieur. En société, la femme enceinte est souvent respectée, adulée, observée. Et vous pourrez évi­demment en jouer ! Dans le bus par exemple, n’hésitez pas à faire les gros yeux au goujat qui fait mine de ne pas vous avoir vue pour lui piquer sa place. Au supermarché, même rengaine. La caisse dédiée aux Femmes en Cloque, c’est pas le pied ça ? Idem, si votre bi­don est suffisamment rond, vous trou­verez sans trop de mal quelques âmes charitables pour vous aider à porter vos courses, à attraper ce paquet de chips hors de portée que vous lorgnez avec avidité. Ca marche aussi pour les files interminables au ciné, à la poste ou à la cafét. Le hic quand on est enceinte ? C’est qu’on a parfois l’impression de faire partie du patrimoine national. C’est fou le nombre d’inconnus qui se permettent de poser la main sur le ventre d’une future maman. Ne vous laissez pas faire ! Si vous n’appréciez pas ce geste quelque peu intrusif, dites-le haut et fort ! Non mais dis…

Bientôt : et bien à moins de trimbaler partout votre tout-petit qui a lui aussi un fort pouvoir de séduction, vous refe­rez la queue au supermarché, au ciné, à la poste ou à la cafét… Oui, vous faites de nouveau partie du peuple…

Me chouchouter, moi ?

Trop souvent, les futures mamans ont tendance à s’oublier. Haut perchées dans les méandres des préparatifs pour l’arrivée de leur baby, elles se laissent aller. Et bien changez de cap, Mes­dames et Mesdames ! Non seulement parce que vous en avez (encore) le temps et parce que bientôt, ce petit être sans défense qui viendra remplir votre quotidien de gazouillis et autres cacas tout verts (et pas que!) ne vous laisse­ra plus de quartiers libres. On repense alors sa garde-robe, on abuse encore et encore de crèmes anti-vergetures (his­toire d’avoir au moins tout tenté) et on s’offre une petite pause en cure ther­male spécialisée pour les futures ma­mans, juste le top pour se sentir belle, zen et chouchoutée. Du temps ? Vous en avez aussi pour bouquiner, revoir la saga des Aliens, vous mettre aux Cup- Cakes ou au tricot…

Bientôt : A la minute même où votre petit ange poussera son premier cri, vous préoccuper de vous-même sera bien le cadet de vos soucis. Au moins les pre­miers temps… Les premières années…

En bonus

Vous en voulez encore ? Être enceinte, c’est aussi tester de nouvelles galipettes avec votre compagnon de jeux, avoir une poitrine de rêve, faire du shop­ping à gogo, s’empiffrer et glander sans culpabiliser… Et si vraiment vous n’avez aucune envie de vous taper le dîner en famille chez Tata Jackie ou la Pasta Party chez le collègue ultra-lourdeau de votre chéri, aucun problème, vous êtes enceinte et fatiguée. Ça coule de source…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Merci de votre visite