Vacances : Une vie de chien…

La question de Titia, maman de quatre enfants âgés de 2 à 11 ans.

« Nous partons mi-août en Espagne, mais notre Kéké, le chiot de la famille, n’est pas le bienvenu. Les enfants s’inquiètent de son sort pendant l’été. Quelles solutions trouver pour assurer à notre toutou de jolies vacances ? »

Bête noire de la Société Protectrice des Animaux, l’été représente un pic en terme d’abandon d’animaux. Entre les mois de juin et de septembre, 80 000 petites boules de poils sont ainsi délaissées par de nombreux maîtres peu scrupuleux en quête de facilité. C’est pourquoi il est essentiel, dans la mesure où votre compagnon à quatre pattes (et autres NAC) ne sont pas admis dans votre lieu de villégiature, de trouver la solution idéale qui permettra non seulement à votre animal de vivre votre absence de la manière la plus chouette qui soit mais aussi de tranquilliser toute votre petite famille quant au sort de ce dernier.

UN PROBLÈME, DES SOLUTIONS

Offrir une retraite paisible à Pupuce ou Croquette pendant l’été vous semble être un véritable casse-tête chinois ? Faites dans un premier temps le tour de vos connaissances. Peut-être y a-t-il dans votre entourage une âme charitable qui se fera un plaisir de prodiguer de bons soins à votre animal pendant votre petite escapade. Si ce n’est malheureusement pas le cas, n’hésitez pas à jouer du bouche-à-oreille pour dénicher une petite perle rare (les étudiants et seniors amoureux des bêtes raffolent de ce petit job!) qui acceptera, moyennant un forfait compris entre 10 et 20 euros par jour, de venir nourrir et câliner votre chat ou votre chien directement à votre domicile. D’autres proposent également une garde chez eux. Pour trouver la formule qui correspond à vos attentes, optez soit pour la bonne vieille méthode des affichettes dans les commerces alentours, soit pour une recherche active sur Internet sur des sites spécialisés comme www.animaux-service.com ou encore www.ongardevosanimaux.com, qui vous mettront en relation avec des pet-sitters près de chez vous !

Autre solution, la pension pour animaux. Selon le type et le nombre de bêtes confiées et la zone géographique, il vous en coûtera en moyenne entre 12 et 19 € par jour pour un chien (8 à 12 € pour un chat), soins et nourriture compris. Si l’option est plutôt tentante, avant de jeter votre dévolu sur un centre d’accueil, veillez à vérifier quelques points sur l’endroit. Après tout, laisser Ragoût ou Gipsy à un inconnu n’est pas anodin. Checkez si le chenil en question jouit d’une bonne réputation, visitez les lieux, dans la mesure du possible avec votre animal et surtout, fiez-vous à votre instinct et à celui de votre animal ! A vous les vacances en toute sérénité !

NOTRE CONSEIL :

Si vraiment vous et vos enfants avez du mal à vous séparer de votre petite boule de poil pendant l’été, pourquoi ne pas adapter vos prochaines vacances à celui-ci ? De plus en plus de campings, résidences et hôtels se plient aux exigences animales ! Pourquoi ne pas se laisser tenter ?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.