VRAI OU FAUX : La diversification alimentaire

La diversification alimentaire peut commencer à 4 mois.

VRAI. Même si les pédiatres recommandent généralement de débuter la diversification alimentaire autour des 5 mois, il est possible de commencer plus tôt. En revanche, avant 4 mois, c’est déconseillé. Après 6 mois, un peu trop tard. A vous donc de prendre la température côté petite cuillère, au feeling aussi !

Il est préférable de débuter par un légume.

VRAI. Même si concrètement, commencer par un fruit n’a aucune incidence sur la santé de votre baby, il est tout de même préférable de débuter par les légumes. Et oui, s’il a goûté aux plaisirs du sucré en premier, votre fripouille pourrait bien faire la grimace à la découverte des épinards… Classique !

Je propose à Bébé une saveur à la fois.

VRAI. Jusqu’aux neuf mois révolus de votre petit ange, mieux vaut y aller doucement avec la découverte des goûts. Pour qu’il apprécie pleinement chaque saveur, proposez-lui un seul légume ou un seul fruit à la fois. Au top pour qu’il décide de ce qu’il aime… et de ce qu’il n’aime pas !

La première fois, je ne dépasse pas deux cuillères.

FAUX. Et ben alors, si votre tout-petit semble apprécier, pourquoi le priver de sa purée de carottes ? Là encore, plutôt que de vous adapter à des « on-dit », préférez plutôt observer l’appétit de votre loulou. En règle générale, on commence par un peu de légumes et selon ses envies.

Je n’utilise jamais de sel dans mes préparations.

FAUX. En réalité, le sel, à petites doses, n’est pas mauvais pour Bébé. Il est même essentiel à son petit organisme. Mais attention, on peut saler l’eau des légumes pendant la cuisson, mais pas en rajouter ensuite dans l’assiette de votre petit glouton. Ici on garde la main légère tout de même !

J’introduis les petits morceaux seulement à un an.

FAUX. Dès l’âge de neuf mois, vous pouvez tout à fait proposer à votre kid quelques morceaux de carotte ou de poire, à côté de sa purée habituelle. Il y fera ses gencives et appréciera aussi une nouvelle texture. Attention, au début, soupe à la grimace au menu !

Je peux ajouter de l’huile dans ses petits plats.

VRAI. Mais pas n’importe laquelle ! Les petits manquent cruellement d’apports en matières grasses pourtant essentielles à leur bon développement. Utilisez quelques gouttes d’huile Quintesens, spécialement conçue pour les bébés de cet âge, testée et approuvée par les petits gourmands de la rédac !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Merci de votre visite