SOS : mon bébé a de la fièvre !

État des lieux : Bébé est tout chose. Non, vraiment, il n’est pas dans son assiette. Ses yeux sont vitreux, il est un peu transpirant et devient quelque peu amorphe. Vos lèvres délicatement posées sur son front ou ses tempes ne vous trompent pas et la tempé­rature qu’affiche le thermomètre qu’il soit auriculaire ou anal ne fait que dissiper défi­nitivement vos doutes, votre loulou a de la fièvre. Un petit 37,5° le matin ou 37,8° le soir doivent vous alerter, signes d’un début de coup de chaud. Attention pour autant, la fièvre n’est pas une maladie en soi. Elle est un symptôme qui indique que votre adorable baby couve quelque chose de plus ou moins sérieux. Ici, on ne panique pas et on adapte nos gestes à la situation.

Les bons réflexes : Vous avez un doute ? N’attendez-pas et prenez illico la tem­pérature de votre bout’chou. La plupart du temps, il n’appréciera pas. Sachez qu’il existe de nombreux moyens pour sonder le petit corps de votre pioupiou. Entre le thermomètre rectal, l’auriculaire ou le sys­tème No Touch (sans contact), vous trou­verez très vite la solution qui correspond au bon vouloir de votre enfant. Dans tous les cas, dès que la température est supérieure à 38°, on ne conseillera que trop l’avis d’un médecin, qui pourra déterminer la cause du malaise et surtout déceler s’il y a gra­vité ou non. Même si en règle générale la fièvre chez le tout-petit disparaît en seu­lement quelques jours, elle peut aussi être la source de convulsions ou d’une grave déshydratation si elle dépasse les 40°. Alors on surveille ! Découvrez-le, vérifiez que la température de sa chambre ne soit pas trop élevée et donnez-lui régulièrement à boire. Côté médicaments, gardez la main légère et préférez toujours l’avis d’un spécialiste avant d’entreprendre quoi que ce soit. De la même manière, une fois l’ordonnance en mains, suivez scrupuleusement les doses indiquées, au risque de provoquer des ef­fets secondaires particulièrement fâcheux chez le nourrisson… Quant au bain (merci belle-maman pour ce conseil…), on évite clairement, dans la mesure où il est souvent difficile de trouver la bonne température d’eau qui aidera la fièvre à tomber, surtout dans la panique de l’instant…

Notre conseil : « Nombreuses sont les mamans à adopter le réflexe quotidien de la prise de tempéra­ture, dès la naissance et même beaucoup plus tard, sans véritable signe alarmant. Un reste sans doute du passage à la maternité où ce geste était systéma­tique, mais qui n’a plus réellement de sens dans la « vraie vie ». Non seulement ce n’est pas très agréable pour Bébé, et cela vous pousse à une sorte de psychose un brin nocive. Restez zen et surtout dites-vous que la fièvre, si elle est maîtrisée, n’est pas une fatalité ! »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.