Thermomètre : Rectal VS Auriculaire

Thermomètre Rectal

Les plus :

FIABLE. Le thermomètre rectal reste sans doute la solution la plus fiable pour prendre la température de votre enfant. Il vous fournira une mesure précise sans devoir par la suite jouer de calculs savants. Un incontournable de votre trousse à pharmacie.


ECONOMIQUE. Autre avantage non négligeable du thermomètre rectal, il ne coûte que quelques euros à l’inverse des modèles auriculaires ou frontaux qui nécessitent un peu plus d’investissement à l’achat.
PRATIQUE. Petit, il se glisse partout (sans mauvais jeu de mots) et est très facile à utiliser si tant est que vous avez pris le coup de main. En quelques secondes, le tour est joué. Idéal en cas de panique.

Les moins :

INCONFORTABLE. Pour les Babies, introduire un engin si petit soit-il, froid et inconnu, dans leur joli popotin n’est pas une mince affaire. Si l’on s’y prend mal, il peut aussi provoquer des fissures anales. La vigilance est donc de rigueur.


HYGIENE SENSIBLE. Forcément, vu l’endroit où il se niche, le thermomètre rectal peut avoir une hygiène douteuse. A vous donc de faire preuve de minutie au moment du nettoyage, après chaque passage. Un linge imbibé d’eau et d’alcool à 70° devrait faire l’affaire pour que votre outil retrouve sa pleine fraîcheur.


LIMITE. Pour les tout-petits, le thermomètres rectal semble être une bonne idée. Mais quand il grandit et qu’il commence à gigoter sérieusement, la prise de température au fessier pourrait s’avérer bien plus compliquée. Il est grand temps de switcher !

Thermomètre Auriculaire

Les plus :

PRATIQUE. Facile à manier, le thermomètre auriculaire est reconnu pour sa facilité d’utilisation et son côté passe-partout. En seulement quelques secondes, vous pourrez obtenir le verdict tant attendu.


MOINS AGRESSIF. Forcément, dans l’oreille, la chose sera plus évidente à faire accepter à votre loulou. Plus calme, l’enfant est rassuré par cet engin qui ne nécessite pas de grandes manipulations gymniques un brin effrayantes.


TECHNOLOGIQUE. Autre gros avantage du thermomètre auriculaire, il possède une technologie de pointe qui lui permet, entre autres, de mémoriser les prises de températures passées, pour un contrôle et un suivi plus précis.

Les moins :

PLUTOT CHER. A l’achat, le thermomètre auriculaire peut demander un investissement certain. Pour un modèle fiable et de qualité, il faudra compter une cinquantaine d’euros, ce qui n’est pas négligeable pour le portefeuille.


COTE EN BAISSE. Ici, pas de demi-mesure. On l’aime ou on l’aime pas. Les aficionados du genre loue ses mérites tandis que les autres invoquent un résultat peu fiable, différent selon l’oreille sondée.


PARFOIS DOULOUREUX. Qui dit fièvre, dit petit bobo. Et Dieu sait que les oreilles de nos loulous sont fragiles. En cas d’inflammation de l’appareil auditif ou de bouchons, mieux vaut donc le laisser de côté et prévoir une solution de rechange au cas où !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.