Un téléphone portable pour mon enfant ?

En voilà une question qui taraude les esprits de nombreux parents. A quel âge un enfant peut-il avoir son premier téléphone portable ?

La question de Mylène, maman d’une petite Tiffany de 11 ans.

« Ma fille entrera en sixième à la rentrée prochaine. Elle me réclame un téléphone portable pour faire comme sa meilleure amie, qui est déjà pendue au sien. Je ne sais pas quoi faire, ça m’effraie. Aidez-moi ! »

Les temps modernes sont ainsi faits qu’il semble aujourd’hui impensable pour les adultes comme les ados de se passer de leur téléphone portable. Mais qu’en est-il pour les plus jeunes, âgés de 11 à 13 ans, qui réclament leur premier appareil comme un véritable sésame lors de leur entrée au collège ?

Selon un sondage réalisé par la TNS Sofres, près de 50% des jeunes collégiens de cet âge-là possèdent déjà un mobile. Mais à quoi peut-il bien leur servir ? Vraisemblablement, l’entrée au collège signe une nouvelle autonomie pour l’enfant. Peut-être se rendra-t-il par ses propres moyens à l’école ou à son cours de judo par exemple, à pied, à vélo ou en bus ? Aussi, le téléphone portable lui permettra de rester « connecté » à vous en permanence, un moyen certain pour vous rassurer. Élément de plus en plus indispensable à l’intégration sociale, votre bambin vous expliquera qu’il a « besoin » de cet outil de communication pour être à égalité avec ses copains et tôt ou tard, vous ne pourrez y échapper…

UN PROBLÈME, DES SOLUTIONS

Il faut donc vivre avec son temps mais ne pas pour autant abuser de cet argument. Aussi, un portable à l’entrée en sixième peut effectivement être envisagé, si toutefois quelques règles sont respectées.

Dans un premier temps, gardez en tête qu’un bout’chou, collégien ou non, reste un enfant. Optez donc pour un modèle simple et sans fioritures pour limiter la casse en cas de pépin (c’est fou ce qu’un préado peut être maladroit!). Bien sûr, votre fripouille se damnerait pour un modèle dernier cri, mais il faut savoir rester raisonnable.

Préférez toujours un forfait bloqué, pour éviter les mauvaises surprises en fin de mois. Les formules sans engagement sont elles aussi plébiscitées par les parents de collégiens. Limitez autant que possible les accès Internet de ces appareils, qui sont certes parfois dangereux mais surtout addictifs. Un contrôle parental peut lui aussi être envisagé, de la même manière que sur un ordinateur, non pas pour le « surveiller » à son insu, mais bien pour le protéger des éventuelles agressions extérieures dont il n’a pas forcément encore conscience.

NOTRE CONSEIL :

Et si l’utilisation d’un téléphone portable pouvait devenir pour votre enfant un moyen de se responsabiliser ? Pourquoi ne pas lui demander d’aider au paiement de son forfait, avec un petite partie de son argent de poche (soyez raisonnable…). Une façon efficace de lui faire comprendre la notion de l’argent et surtout le budget que représente l’objet de ses rêves !

Musik hören

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.