Ennui à l’école : doit-il sauter une classe

La question de Sébastien et Flo, parents d’Elliot, 8 ans.
« Notre fils a toujours eu des facilités pour apprendre. Nous avons même pensé qu’il était surdoué. Le problème est qu’aujourd’hui, il n’arrête pas de se plaindre qu’il s’ennuie à l’école et du coup, s’y rend chaque matin en traînant la patte. C’est très frustrant et pour y remédier nous souhaitons lui faire sauter une classe… »

« Maman, j’en ai marre de l’école, c’est toujours pareil et je m’ennuie ! » Voilà la réflexion d’enfant face à laquelle certains parents se trouvent complètement désemparés. L’ennui scolaire, c’est une problématique complexe qu’il faut prendre très tôt en considération pour éviter que votre petit écolier ne décroche. Sauter une classe semble donc être une solution toute trouvée, bien qu’il faille rester vigilent avec la chose, tous les enfants n’étant pas psychologiquement prêts à franchir le cap. Avant de prendre votre décision, évitez à tout prix de tomber dans le piège de la fierté parentale du « ma fille a sauté une classe, et toc! », certes compréhensible mais dangereux pour l’enfant. Comprenez que ce projet doit être avant tout fait dans l’intérêt de celui-ci et avec la bénédiction de son corps professoral.

UN PROBLÈME, DES SOLUTIONS

Pour savoir si votre bambin est prêt à sauter une classe, posez-vous les bonnes questions. Faites le point sur sa maturité sociale et affective. Vous devrez sentir que votre enfant est suffisamment mûr pour intégrer une classe composée d’écoliers plus âgés que lui. La question physique est elle  aussi à prendre en considération. Un enfant plutôt petit et frêle pour son âge ne s’en verra que plus démuni face à des plus grands et entrer dans une spirale de non-confiance en soi néfaste et contre-productive. Si pour votre enfant les voyants semblent tous être au vert, préférez tout de même une intégration progressive dans la classe supérieure, en organisant avec l’établissement scolaire de votre bambin, quelques matinées d’adaptation. Une fois le cap franchi, surveillez l’évolution de votre petit écolier conjointement avec le psychologue scolaire, pour être certains que l’assimilation est réussie. Fini l’ennui !

NOTRE CONSEIL :
Même si vous ressentez une certaine fierté de voir votre enfant sauter une classe, ne lui en demandez pas trop tout de même. Habitué aux bonnes notes, il est possible qu’il baisse un peu le temps de s’adapter et il ne faut surtout pas qu’il ait l’impression de baisser dans votre estime. Rassurez-le avant tout !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s