Aux armes les Papounets ! avec Saperlipapa

Amis de la testostérone, levons notre verre à tous ces futurs et jeunes papas en DESARROI, qu’on laisse vulgairement sur le bas côté. Nous les mâles à la PATERNITE parfois (souvent?) bafouée. Alors, on est des BONHOMMES ou pas ?!?

Marre des Amazones

Sérieusement. Voilà déjà un mythe qui me reste coincé entre deux cacahuètes au fond de la gorge. Les Amazones. Ces guerrières d’un autre temps qui ne sont au final que des hommes avec des roploplos. Misogyne, moi ? Pas du tout. Au contraire. J’aime les femmes, je les admire pour leur force, leur courage, leur beauté, leur douceur, leur intelligence… Je n’ai aucun mal à reconnaître que sans elles, nous, bipèdes humanoïdes, ne serions pas grand chose sur cette planète. Mais alors pourquoi diable oser imaginer que le contraire est possible voir souhaitable ? Comment penser une seule seconde que sans nous, la vie ait un sens logique ? Parce que d’accord, les femmes peuvent tout à fait se passer de nous pour tout un tas de choses (merci Ikéa!). Soit. Mais clairement, la petite graine, sans Môsieur le jardinier, ça se passe comment ? Alors si par hasard ma petite dame vous lisez ces quelques lignes, dites-vous bien que l’énergumène qui se gratte copieusement le nez à côté de vous sur le canap’ fait AUSSI partie du miracle de la vie…

Marre des réseaux sociaux

Voilà sans doute l’une des plus grandes escroqueries de notre siècle. Bon, je m’emballe peut-être mais il faut bien se l’avouer, la trois-quart des pages qui parlent Bébé, y compris la nôtre, doit être gérée par une femme en mal de reconnaissance. N’est-ce pas Patronne ? Bah oui quoi, entre les « SUPERS-MAMANS », les petits cœurs en veux-tu en voilà, les citations condescendantes et sirupeuses qui ne font qu’encenser ces mères nourricières, parfaites et irremplaçables, nous autres papas nous sentons un brin perdus dans cette mélasse rose bonbon. Autant appeler un chat, un chat, il n’y en a QUE pour vous. Et nous dans tout ça, on sert à quoi ? A descendre les poubelles ? Franchement, c’est agaçant. Pensez-y dorénavant… Merci !

Marre d’être relégué au dernier plan

OK, vous les femmes, vous le charme, portez et mettez au monde nos enfants (Aïe!), devez faire face aux hormones en ébullition, aux ragnagnas et autre ménopause. En bref, vous ne devez pas avoir un carma au top pour être punies à ce point. Blague à part, ON SAIT que vous souffrez tout au long de la grossesse. Et après. ON SAIT que vous faites don de votre corps, de vos nerfs et parfois de vos neurones pour pouponner Bébé. ON SAIT que vous êtes un brin soupe-au-lait enceintes et qu’il faut vous prendre avec des pincettes. Oui, on sait TOUT, alors inutile de nous rabâcher ces quelques vérités plus ou moins absolues à tout bout de champs ! Déjà que vous êtes les reines des repas de famille, que votre bidou est le centre de toutes les attentions et que nous autres, Futurs Papas, n’avons droit qu’à quelques regards dédaigneux si on ose mettre plus de 13 secondes à vous apporter le verre de Coca Pas Light que vous avez réclamé, si en plus vous profitez de la situation à longueur de journée, on risque TRES VITE de s’essouffler. Bon, rassurez-vous quand même, il semblerait que nous autres, en vrais mâles de la situation, sommes comme pré-programmés pour vous supporter vous, vos sautes d’humeur et vos jolis doigts de pieds froids et boudinés, le tout avec un self-control et une auto-dérision à faire pâlir les plus chevronnés des agents du FBI.

Marre des raccourcis

Allez, sur ce point, je veux bien avouer (à demi-mot et en chuchotant) que nous sommes en partie responsables de la situation. C’est plutôt vrai, autrefois, les hommes pour la plupart n’avaient pas une fibre paternelle très développée. Question de mœurs ou de générations, peu importe, on laisse à d’autres les débats hautement scientifiques. Une chose est sûre, les temps changent et de nos jours, les papas sont PRESQUE des mamans comme les autres. Et nous singer parce qu’on a du mal à enfiler un body à notre petit bout (en même temps, ils sont tordus ces fabricants, non ? Elles sont où les clés Allen, bordel !!), changer une couche verdâtre ou remplir un bibi à trois heures du mat’, vous feriez mieux de vous remémorer, avec honnêteté évidemment, vos tout premiers gestes à vous. Alors comme ça vous aussi aviez la tremblote ? Ah ah ! On a compris votre petit manège ! Vous vous servez lâchement de nous et de notre bonne volonté certes maladroite, pour cacher votre propre stress de ne pas faire les bons gestes ! Ohhhhh la mauvaise…

Marre d’être une sex-machine

Dites-moi. En toute franchise. Pensez-vous sincèrement que TOUS les hommes en passe de devenir papa, n’ont ENCORE que l’obsession du sexe en tête ? Non parce que je me permets de vous rappeler tout de même que la plupart du temps, c’est plutôt vous Mesdames qui devenez esclaves de vos hormones pendant votre grossesse et ronronnez pour une myriade de galipettes. Bien que l’on ne s’en plaigne pas forcément, il faudrait une bonne fois pour toutes évacuer les clichés qui veulent nous faire passer pour de véritables Sexe-Machines, uniquement dingues de vos gros lolos plein de lait. Et oui, nous aussi avons des sentiments, des émotions, des coups de blues. Nous aussi pouvons avoir la migraine, la tête ailleurs ou le pied gauche qui gratte. Alors laissez-nous tranquilles avec nos pulsions de mâles et peut-être que nous tenterons de satisfaire vos envies frénétiques. Mais vraiment par amour et don de nous-mêmes… Évidemment !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s